Restaurant Parcelles, ©Bastien Fidelin

Pour un restaurant situé dans le Marais, le nom est bien choisi : « Parcelles ». Il évoque bien sûr ces parcelles de vignobles mais aussi, peut-être, des parcelles de Marais, entre la rue Beaubourg et celle du Temple. Sachant que l’établissement se trouve rue Chapon (un chapon est un jeune coq castré), tout ici évoque la bonne chère dans la meilleure tradition culinaire française.

Au milieu de cette jolie rue calme du vieux Paris – magnifiquement immortalisée au début du siècle par le photographe Eugène Atget – se trouve donc Parcelles, une de ces tables très courues grâce à un bouche-à-oreille qui, en quelques semaines, s’est étendu comme un feu dans la savane.

Le restaurant Parcelles

Il est vrai que Sarah Michielsen, la boss, n’est pas une débutante. Après avoir dirigé successivement trois établissements parisiens (Gusto, Le Temps au Temps et Itinéraires), la voici aux commandes de « Parcelles » en lieu et place du fameux « Taxi jaune » ouvert en 1934 et qui a plié bagage, et ses serviettes, avant le premier confinement. Deux complices accompagnent « madame Mathielsen » : le chef Julien Chevallier, un ancien de Semilla, et le sommelier Bastien Fidelin.

Midi et soir, du lundi au samedi, l’on propose ici une cuisine bourgeoise précise et créative dans un décor classique sur nappes blanches : accras aux herbes sauce tartare (8€), carpaccio de tête de veau sauce gribiche et câpres (12€), terrine de campagne maison noisettes torréfiées (9€) ou encore velouté de potimarron (11€).

« Juicy lamb » de Parcelles

Viennent ensuite les plats, entre 20 et 38€ : tourte de potimarron pomme de terre, oseille et salade ; filet de sars du Guilvinec avec pesto d’oseille en carottes, purée de la ferme ; joue de bœuf croustillante purée de céleri ; ris de veau beurre noisette et purée de pomme de terre, etc.

L’Épicerie / Cave de Parcelles

Les vins et les desserts sont du même niveau et l’on peut réserver les yeux fermés. Trente ans après son enfance dans le Marais – elle habitait rue Charlot et était scolarisée aux Quatre fils – Sarah Michielsen revient au pays. Et doublement ! Juste en face se trouve en effet, sur l’autre trottoir, la petite épicerie de la maison qui marche avec le restaurant. Elle propose de quoi rapporter chez soi une petite parcelle de « Parcelles ».

Parcelles
13, rue Chapon, 75003 Paris
Du lundi au samedi de 12h à 14h30 puis de 19h à 23h
Tél : 01 43 37 91 64

Texte : Katia Barillot

08.10.21

Bouillon République : la bonne surprise

Bouillon République : la bonne surprise

On s’est (enfin) attablé au Bouillon République sans avoir fait la moindre queue. Par quel miracle ? Nous avons choisi notre moment : un dimanche soir pluvieux de janvier à 19 heures. À cette heure-là : zéro attente. Autrement, depuis son inauguration en septembre dernier, l’établissement…

Bistronomie : Des gars dans la cuisine

Bistronomie : Des gars dans la cuisine

Il suffit de gravir deux marches pour se sentir hors du monde. Très légèrement perché à l’aplomb de la rue Vieille du Temple depuis 2008, Des gars dans la cuisine procure cette impression agréable de flotter au-dessus de la Terre. Installé sur des chaises d’écolier hollandais dans ce restaurant qui pratique…

Resto : « la collective parisienne » la joue collectif

Resto : « la collective parisienne » la joue collectif

Déjeuner pour 8 euros dans le Marais, c’est possible ! Au cœur de Paris, tout près du métro Saint Paul, se trouve l’une des tables les plus abordables de l’Ile-de-France : La collective parisienne. Comme son nom le suggère : il s’agit d’un café solidaire, c’est-à-dire un établissement associatif, sans but lucratif…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Notre-Dame 3 ans après

Notre-Dame 3 ans après

Nous recevons dans Mood(ern) Romain Gubert, grand reporter au journal Le Point et auteur de « La nuit de Notre-Dame : Par ceux qui l’ont sauvée » un livre écrit à partir des nombreux témoignages de la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris recueilli très vite après l’incendie. Il va nous parler presque 3 ans après ce terrible incendie…

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Le Luminor Hôtel de ville est unique en son genre, puisque c’est le seul cinéma du Marais. Fondé en 1912, c’est l’un des premiers cinémas muets de Paris, apprécié pour ses 700 places et son balcon. En 1960, après avoir été fermé durant la Seconde Guerre mondiale, Il rouvre ses portes…

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Paris n’est plus une fête, la capitale ne danse plus, la ville lumière est comme engourdie, elle est devenue un fantôme sinistre après 22 heures. Seules quelques rares poches de résistance légales hors confinement, illégales lorsqu’un nouveau variant surgit maintiennent la nuit parisienne.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This