Gauche : Fontaine du passage des Singes, 6, rue des Guillemites, IVe, 1911
Droite : Vieille maison, 6, rue de Fourcy, IVe, 1910,
© Paris Musées / musée Carnavalet – Histoire de Paris

Impossible de ne pas être ému par les 150 sublimes clichés du vieux Paris signés Eugène Atget (1857-1927) et exposés jusqu’au 19 septembre à la fondation Henri Cartier-Bresson, rue des Archives. Une chose est sûre : il ne faut rater à aucun prix cet accrochage bouleversant sobrement intitulé « Voir Paris », qui offre un aperçu fascinant de l’atmosphère poétique de la capitale voilà cent ans.

Un coin de l’entrepôt de Bercy, rue Léopold, XIIe, 1913 © Paris Musées / musée Carnavalet – Histoire de Paris

Cabaret de l’Homme armé, 25, rue des Blancs-Manteaux, IVe, septembre 1900
© Paris Musées / musée Carnavalet – Histoire de Paris

Photographe majeur, Atget, que Raymond Depardon appelle « notre grand-père à tous », se tourne à 30 ans vers la photographie après une carrière de marin et d’acteur. Il commence alors son grand œuvre : de 1897 à sa mort en 1927, il immortalise l’espace urbain qu’il explore systématiquement trente années durant.

Le résultat c’est une phénoménale collection documentaire sur Paris, ses quartiers, ses rues, ses hôtels particuliers, ses petits métiers : 30.000 images en tout, dont une bonne partie appartient au fond du musée Carnavelet (d’autres appartiennent à des collections privées américaines).

Un coin du pont Marie, IVe, 1921
© Paris Musées / musée Carnavalet – Histoire de Paris

Le Marais figure au cœur du travail d’Eugène Atget. La fondation Henri Cartier Bresson a donc choisi de montrer, pour notre plus grand plaisir, des images des rues de Fourcy, Charlemagne, de Jarente, des Franc-Bourgeois, des Guillemites, des Ursins, de l’Avé-Maria, de Turenne, des Blancs Manteaux, sans oublier l’hôtel de Sens et de la place du Marché Sainte-Catherine. Toutes révèlent un aspect du quartier et « l’humeur » du Marais – ou plutôt : le Marais Mood – à l’époque.

« Eugène Atget, Voir Paris » (jusqu’au 19 septembre) à la fondation Henri Cartier-Bresson constitue le pendant de l’exposition « Revoir Paris », consacrée à Henri Cartier-Bresson, au musée Carnavalet (jusqu’au 31 octobre).

Eugène Atget
Voir Paris
Fondation Henri Cartier-Bresson
Jusqu’au 19 septembre 2021
79, rue des Archives, 75003 Paris
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Tel : 01 40 61 50 50

Texte : Axel G.

 07.07.21

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

Le Musée Carnavalet fête la culture

Le Musée Carnavalet fête la culture

Il y a tout juste un an, le musée Carnavalet rouvrait ses portes après 5 longues années de travaux. Pour célébrer comme il se doit cet heureux anniversaire, l’établissement organise un week-end culturel gratuit le 21 et 22 mai. Au programme, art-hérapie, créations littéraires ou encore séances de danse dans le hall du musée !

Le musée Picasso déserté

Le musée Picasso déserté

Naguère archi-populaire le musée Picasso n’attire plus les foules. Récemment encore, des files interminables s’étiraient rue de Thorigny, devant l’entrée de la prestigieuse institution. Ce n’est plus le cas. La faute à la crise sanitaire ? Oui, mais pas seulement.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !