Terrasse du restaurant Notre Café, © Anaïs Costet

Non, le Marais n’est pas seulement dédié à la fashion et au tourisme ! N’oublions pas que le 3e et le 4e valorisent aussi l’entraide et le beau projet solidaire. Une nouvelle adresse, aux prix très abordables et installée au sein de l’ancienne caserne des Minimes, en apporte la preuve. Elle répond au doux nom, très inclusif, de « Notre café ».

© Anaïs Costet

Entre salon de thé et cafétéria, ce formidable lieu associatif doit beaucoup à Laurence Melloul-Piou, directrice de l’institut médico éducatif (situé juste à côté, rue Saint-Gilles) qui se consacre depuis quatorze ans aux autistes.

L’originalité de « Notre Café » ? Ici ce sont des jeunes autistes, âgés de 12 à 18 ans, qui assurent le travail en cuisine et le service en salle. Une manière de préparer au monde professionnel ce futurs adultes qui se débattent avec ce que l’on appelle des ‘troubles envahissants du développement’ (TED).

© Anaïs Costet

Mieux vaut le savoir à l’avance pour ne pas être surpris : les autistes ne répondent pas forcément aux sourires, ne regardent pas toujours les clients dans les yeux, et fuient souvent les interactions sociales. Mais, que l’on se rassure : le cœur y est ! Ce n’est pas tout.

Outre la satisfaction de participer à un projet intelligent, les clients sont de surcroit récompensé dans l’assiette, où est servie une cuisine maison, minute, imaginative, savoureuse.

Gaspacho, croque-monsieur, salade aux quinoas et légumes croquants, fromage blanc au miel et fruits rouges, © Anaïs Costet

On aime : le croque-monsieur, la salade aux quinoas et légumes croquants (selon une recette donnée personnellement par Alain Ducasse), le gaspacho, les cookies, etc. La carte est courte et les prix sont amicaux : 12€ entrée-plat-dessert. 

Avec le Reflet, situé pour sa part 11 rue Braque, qui emploie des jeunes adultes trisomiques, « Notre café » confirme la vocation inclusive du Marais.

Notre café
Caserne des Minimes, 75003 Paris
Entrées rue de Béarn et rue des Tournelles, 75003 Paris
Du mardi au vendredi de 8h30 à 15h00

Texte : Katia Barillot

19.07.21

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Certes, officiellement, ce n’est pas le Marais. Mais au Son de la Terre, une péniche récemment amarrée quai de Montebello (5e), le 4e arrondissement est en vue. D’ailleurs, celle-ci est du genre incroyable : d’un côté, c’est Notre-Dame inondée de soleil ; de l’autre, les quais, les bouquinistes, les promeneurs, les joggeurs.

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Des restaurants, des marchands, un magasin de photos, une librairie… Ainsi se présente, le Marché des enfants Rouges, unique en son genre dans le Marais et sa capitale parce qu’il est le seul à proposer une offre de restauration aussi variée et qualitative.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

A cette occasion, petits et grands célèbrent leur mère par un coup de fil, un cadeau, un bouquet de fleurs. On célèbre les mamas partout dans le monde et dans la plupart des pays, au mois de mai. On croit à tort que cette fête date des sombres années Pétain alors qu’il l’a seulement réhabilitée pour en faire une célébration lithurgique…

Millet, de la montagne au Marais

Millet, de la montagne au Marais

Du haut de cette boutique de vêtements outdoor et technique, cent ans d’histoire familiale vous contemplent. Créée en 1921 à Chamonix, la marque Millet est toujours dirigée par la famille du même nom. C’est donc un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui arrive des Alpes pour s’installer dans le Marais…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !