Accrochés les unes aux autres comme les wagons d’un train couchettes, les six lettres de l’enseigne annoncent clairement les choses. Ici, il est question de « T-r-a-i-n-s » et rien d’autre. Plus exactement : des trains électriques miniatures, un loisir enfantin qui fleure bon la nostalgie.

« L’âge d’or, c’étaient les années 1970 », reconnaît Maurice Citerne. « À l’époque, tous les gamins y jouaient. À Noël, on en vendait l’équivalent d’un camion entier. Aujourd’hui, les enfants ne jurent que par les jeux vidéo », observe le commerçant sans porter de jugement moral sur cette évolution. Les temps changent, c’est tout.

« Mes parents sont arrivés sur le boulevard du Temple en 1962, en provenance de Charenton, raconte-t-il. Initialement, la boutique était un bazar quincaillerie. Assez vite, ils n’ont conservé que l’activité jouets. Puis le magasin s’est centré exclusivement sur les trains miniatures. » Depuis quatre décennies, c’est Maurice Citerne qui est aux manettes du magasin.

On s’en doute : les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient. Mais « Trains » fait de la résistance, grâce aux passionnés, qui ont généralement dépassé la cinquantaine et dont certains sont des employés de la SNCF.

« Nous sommes l’un des cinq magasins du genre encore existant à Paris », précise le maître des lieux chez qui les clients s’approvisionnent en wagons, locomotives, décors pour paysages (maisons, passages à niveaux, arbres) ainsi qu’en magazines spécialisés (Loco revue, Ferrovissime…).

Le samedi, la petite communauté des mordus de miniatures se retrouve dans ou devant « Trains » pour parler de tel set de trois voitures couchettes grande ligne « Simplon Orient express » de la marque allemande Märklin (environ 300 €), telle voiture-restaurant à 70 € du fabricant italien Acme ou encore telle locomotive diesel BB67349 du français Jouef – un modèle qui va chercher dans les 250 €.

Le point commun de ces jouets ? Tous sont « made in China ». À part ça, et hormis de quelques améliorations technologiques – comme les locomotives qui simulent le bruit des vrais moteurs et les wagons éclairés de l’intérieur – les choses n’ont pas beaucoup évolué dans le domaine du train miniature. Et une chose reste parfaitement intacte : la passion des grands enfants qui fréquentent « Trains ».

Trains
21, Bd du Temple, 75003 Paris
Fermé le lundi et le dimanche
Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 puis de 14h15 à 19h
Tél : 01 42 78 00 16

Texte et photos : Axel G.

29.09.21

LE LÈCHE-VITRINES, C’EST PAR ICI

Bouillon République : la bonne surprise

Bouillon République : la bonne surprise

On s’est (enfin) attablé au Bouillon République sans avoir fait la moindre queue. Par quel miracle ? Nous avons choisi notre moment : un dimanche soir pluvieux de janvier à 19 heures. À cette heure-là : zéro attente. Autrement, depuis son inauguration en septembre dernier, l’établissement…

On a testé 5 galettes des rois

On a testé 5 galettes des rois

La galette, n’a pas dit son dernier mot. Autrefois seulement vendu au cours de la première semaine de janvier, ce produit star de l’Epiphanie est maintenant commercialisé, consommé et apprécié pendant un mois entier. Ce qui donne le temps de se livrer au jeu des comparaisons.

Bistronomie : Des gars dans la cuisine

Bistronomie : Des gars dans la cuisine

Il suffit de gravir deux marches pour se sentir hors du monde. Très légèrement perché à l’aplomb de la rue Vieille du Temple depuis 2008, Des gars dans la cuisine procure cette impression agréable de flotter au-dessus de la Terre. Installé sur des chaises d’écolier hollandais dans ce restaurant qui pratique…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Notre-Dame 3 ans après

Notre-Dame 3 ans après

Nous recevons dans Mood(ern) Romain Gubert, grand reporter au journal Le Point et auteur de « La nuit de Notre-Dame : Par ceux qui l’ont sauvée » un livre écrit à partir des nombreux témoignages de la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris recueilli très vite après l’incendie. Il va nous parler presque 3 ans après ce terrible incendie…

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Le Luminor Hôtel de ville est unique en son genre, puisque c’est le seul cinéma du Marais. Fondé en 1912, c’est l’un des premiers cinémas muets de Paris, apprécié pour ses 700 places et son balcon. En 1960, après avoir été fermé durant la Seconde Guerre mondiale, Il rouvre ses portes…

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Paris n’est plus une fête, la capitale ne danse plus, la ville lumière est comme engourdie, elle est devenue un fantôme sinistre après 22 heures. Seules quelques rares poches de résistance légales hors confinement, illégales lorsqu’un nouveau variant surgit maintiennent la nuit parisienne.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This