Accrochés les unes aux autres comme les wagons d’un train couchettes, les six lettres de l’enseigne annoncent clairement les choses. Ici, il est question de « T-r-a-i-n-s » et rien d’autre. Plus exactement : des trains électriques miniatures, un loisir enfantin qui fleure bon la nostalgie.

« L’âge d’or, c’étaient les années 1970 », reconnaît Maurice Citerne. « À l’époque, tous les gamins y jouaient. À Noël, on en vendait l’équivalent d’un camion entier. Aujourd’hui, les enfants ne jurent que par les jeux vidéo », observe le commerçant sans porter de jugement moral sur cette évolution. Les temps changent, c’est tout.

« Mes parents sont arrivés sur le boulevard du Temple en 1962, en provenance de Charenton, raconte-t-il. Initialement, la boutique était un bazar quincaillerie. Assez vite, ils n’ont conservé que l’activité jouets. Puis le magasin s’est centré exclusivement sur les trains miniatures. » Depuis quatre décennies, c’est Maurice Citerne qui est aux manettes du magasin.

On s’en doute : les affaires ne sont plus ce qu’elles étaient. Mais « Trains » fait de la résistance, grâce aux passionnés, qui ont généralement dépassé la cinquantaine et dont certains sont des employés de la SNCF.

« Nous sommes l’un des cinq magasins du genre encore existant à Paris », précise le maître des lieux chez qui les clients s’approvisionnent en wagons, locomotives, décors pour paysages (maisons, passages à niveaux, arbres) ainsi qu’en magazines spécialisés (Loco revue, Ferrovissime…).

Le samedi, la petite communauté des mordus de miniatures se retrouve dans ou devant « Trains » pour parler de tel set de trois voitures couchettes grande ligne « Simplon Orient express » de la marque allemande Märklin (environ 300 €), telle voiture-restaurant à 70 € du fabricant italien Acme ou encore telle locomotive diesel BB67349 du français Jouef – un modèle qui va chercher dans les 250 €.

Le point commun de ces jouets ? Tous sont « made in China ». À part ça, et hormis de quelques améliorations technologiques – comme les locomotives qui simulent le bruit des vrais moteurs et les wagons éclairés de l’intérieur – les choses n’ont pas beaucoup évolué dans le domaine du train miniature. Et une chose reste parfaitement intacte : la passion des grands enfants qui fréquentent « Trains ».

Trains
21, Bd du Temple, 75003 Paris
Fermé le lundi et le dimanche
Du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 puis de 14h15 à 19h
Tél : 01 42 78 00 16

Texte et photos : Axel G.

29.09.21

LE LÈCHE-VITRINES, C’EST PAR ICI

Le Chou français, une pâtisserie trop chou

Le Chou français, une pâtisserie trop chou

Connaissez-vous le « choucaron » ? C’est un chou qui s’empare des codes du macaron. Autrement dit, un « mix » de chou et de macaron, où la ganache est montée et se coiffe d’un chapeau en coque de macaron. Voici donc l’une des pâtisseries signature du Chou français, nouvelle adresse sucrée et mono produit, tout près du BHV.

Restaurant Têt : une pépite avec la « Vietnam touch »

Restaurant Têt : une pépite avec la « Vietnam touch »

Têt est ce qu’au Marais Mood, on appelle une pépite. Une fois franchi le seuil, on plonge dans un univers. Celui du Vietnam d’aujourd’hui, dans une jolie salle ornée d’un mur végétal où tout tient en équilibre harmonieux. La déco est à la hauteur du service qui est au diapason de la bande-son « chill »…

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Qui dit mieux ? Un aller-retour pour Cuba en classe économique (ou « glace économique ») pour 3,50 euros : Voilà le voyage gustatif que propose Jean-Pierre Braun avec son Rêve de Cuba, une glace vanille intense avec vieux rhum ambré (7 ans d’âge) et citron vert, le tout fumé au havane !

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !