Il n’y a pas que la Seine qui coule au pied de l’Ile Saint-Louis : il y a aussi de la bière ! C’est là qu’Hélène O’Sullivan a fondé, voilà deux ans, une microbrasserie où sont produites des bières parisiennes, artisanales, non pasteurisées, non filtrées et fraîches.

Surfant sur la vague des microbrasseries (seulement 250 en 2006 mais plus de 1600 aujourd’hui en France), cette Parisienne sans prise de tête a d’abord fabriqué ses cervoises dans la cuisine de son appartement, situé sur l’île du 4e arrondissement.

Et cela pour le plus grand plaisir de son mari irlandais et de ses amis. Devant le succès de ses productions maison, elle les a ensuite commercialisées sous une appellation rigolote : « La Femme sans tête ».

Mais qui est donc cette écervelée ? Personnage légendaire, elle trône à l’angle de la rue Le Regrattier et du quai de Bourbon, sur l’île Saint-Louis, au-dessus de l’inscription : « La femme sans tête ».

Cette statue elle-même est en réalité une statue de Saint-Nicolas décapitée pendant la Révolution mais l’inscription adjacente lui a changé son genre. Sur le mur on peut lire en lettres majuscules gravées : « La femme sans teste ». Du vieux français qui fait référence à un ancienne taverne du même nom qui se trouvait sur l’île.

Elaboré par Hélène, la recette de « La femme sans tête » (nous parlons ici de la bière) s’inspire d’un vieil ouvrage de cuisine datant de 1834. Le résultat, c’est une ale ambrée aux arômes subtils des houblons bio East Kent Goldings et Target. La brasseuse propose en prime un autre breuvage : une bière IPA aux arômes d’agrumes à la dominante pamplemousse.

Son nom ? « L’homme sans cœur ». Lui et « La femme sans tête » forment un couple surprenant. Mais tellement rafraîchissant !

Texte : Katia Barillot

16.04.21

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage…

Le Top 5 des « rooftops »

Le Top 5 des « rooftops »

Voici venu le temps de « rooftop ». Moins nombreuses qu’à New York mais de plus en plus en vogue à Paris, ces terrasses magiques nous permettent de voir loin et de décrocher du quotidien le temps d’un cocktail ou d’un coucher de soleil. Dans le Marais et à Paris Centre, voici notre Top 5 des « rooftops », pour une parenthèse enchantée à l’abri des bruits de la ville.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les installations d’Adel Abdessemed laissent rarement indifférents. Celle que cette star controversée de l’art contemporain, vient de poser à Paris, dans le Marais, n’échappe pas à la règle. Ses pigeons voyageurs géants, qui sont en réalité des pigeons destructeurs, viennent de se poser…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

« Trains », pour les grands enfants

« Trains », pour les grands enfants

Accrochés les unes aux autres comme les wagons d’un train couchettes, les six lettres de l’enseigne annoncent clairement les choses. Ici, il est question de « T-r-a-i-n-s » et rien d’autre. Plus exactement : des trains électriques miniatures, un loisir enfantin qui fleure bon la nostalgie.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This