Ce fut incontestablement l’une des bonnes surprises de 2017. Dès son ouverture, le restaurant Carbón (charbon, en espagnol), à l’angle des rues Charlot et de Poitou, a immédiatement fait carton plein : presse dithyrambique et salle remplie chaque soir pour savourer une cuisine naturelle, honnête et engagée, à base de produits de saisons en provenance de petits producteurs (les mêmes fournisseurs que ceux de Jean-François Piège et Yannick Alléno) et des vins naturels en biodynamie.

Le tout dans une ambiance intimiste, avec, la journée, une belle lumière en salle et, le soir, des tables éclairées à la bougie. Et, en prime, un « speakeasy » (bar caché) en sous-sol, dans une cave voûté.

©un_fold_ed

Ici, la viande magret de canard, énormes côtes de bœuf tient une place de choix, sublimée par une cuisson au feu de bois (du hêtre, du foin et du thym) à point et accommodée de légumes croquants, comme, des carottes rouges au miel, butternut, faisselle, noisette etc.

Les maîtres des lieux, Sabrina Goldin et Stéphane Abby, ont jeté leur dévolu sur le Marais. La première est designer industriel et le second venu à Paris pour ses études de droit, a travaillé dans des restaurants chics. Le couple est à l’origine des lieux foodies comme Assado Club et l’Empanaderia.

Après un démarrage sur les chapeaux de roues, Carbón est victime d’un incendie accidentel et doit fermer ses portes. Mais il en faut davantage pour décourager notre restaurateur dont la mère possède, dans son pays natal, une usine de fabrication de meubles à Abdijan qui a été détruite et pillée trois fois pendant guerre (de 2002 à 2007) en Côte-d’Ivoire.

« Elle et mon père, qui est médecin, m’ont appris à rester debout, dit-il. La vie des entrepreneurs, c’est trébucher, se prendre des gamelles et se relever. »

Pendant le confinement, Carbón s’est réinventé en transformant son néo bistrot en commerce de produits essentiels – et essentiellement bons ! – dans le cadre magique décoré de matériaux naturels : sièges incurvés en bois et cuir, tables en marbre, murs en pierre où l’on perçoit la patte de Patrice Daoud et Sveto Ekmescic et l’œil de Sabrina, originaire d’Argentine, un pays où l’on ne transige pas avec le bon et le beau. Vivement la réouverture totale des restaurants !

Carbòn 
14, Rue Charlot, 75003 Paris
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Tél : 01 42 72 49 12  

Texte : Katia Barillot

30.04.21

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Certes, officiellement, ce n’est pas le Marais. Mais au Son de la Terre, une péniche récemment amarrée quai de Montebello (5e), le 4e arrondissement est en vue. D’ailleurs, celle-ci est du genre incroyable : d’un côté, c’est Notre-Dame inondée de soleil ; de l’autre, les quais, les bouquinistes, les promeneurs, les joggeurs.

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Des restaurants, des marchands, un magasin de photos, une librairie… Ainsi se présente, le Marché des enfants Rouges, unique en son genre dans le Marais et sa capitale parce qu’il est le seul à proposer une offre de restauration aussi variée et qualitative.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

A cette occasion, petits et grands célèbrent leur mère par un coup de fil, un cadeau, un bouquet de fleurs. On célèbre les mamas partout dans le monde et dans la plupart des pays, au mois de mai. On croit à tort que cette fête date des sombres années Pétain alors qu’il l’a seulement réhabilitée pour en faire une célébration lithurgique…

Millet, de la montagne au Marais

Millet, de la montagne au Marais

Du haut de cette boutique de vêtements outdoor et technique, cent ans d’histoire familiale vous contemplent. Créée en 1921 à Chamonix, la marque Millet est toujours dirigée par la famille du même nom. C’est donc un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui arrive des Alpes pour s’installer dans le Marais…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !