Anonyme, Pendentif oeil droit bleu peint en miniature Gouache, monture en or, verre sur les deux faces, 4,3 x 2,1 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

L’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût, la vue : des cinq sens, c’est peut-être le dernier qui a la prééminence. Et à travers l’œil, chaque regard est unique. Celui que propose le musée Victor Hugo avec l’exposition Regards est si audacieux et singulier qu’il mérite de s’y arrêter.

Ce qui est proposé au visiteur n’est pas une exposition comme les autres mais un projet innovant élaboré par un personnage fictif – une certaine Lucienne Forest – a qui a été confiée la curation de cette expo, dans le Marais, à Paris.

Alexandra Sacha Pabst, Autoportrait, ombre, à l’hôtel Mayflower, 1983 Photographie, tirage gélatino-bromure, 36 x 24 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

Derrière ce nom se cache en réalité un collectif d’une quinzaine de patients en psychiatrie qui, en collaboration avec le musée Victor Hugo, a choisi le thème de l’exposition, discuté du choix des 80 œuvres présentées et rédigé la totalité des textes figurant dans l’exposition.

Le résultat, c’est une exposition foisonnante originale et forcément subjective, qui se nourrit d’émotion et suit un parcours en quatre parties : L’œil, l’autoportrait ; Voir ou regarder ; Vision, imagination ; Mythes et réalités.

Rembrandt (Rembrandt Harmensz Van Rijn) (1606-1669), Rembrandt aux cheveux hérissés, 1631 Eau-forte, 6,4 x 6 cm (Paris, Petit Palais, musée des beaux-arts de la Ville de Paris)

La sélection séduit par son éclectisme avec des œuvres issues des collections des musées de la Ville de Paris, du Fond d’Art Contemporain – Paris et la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris : on admire ici, un autoportrait torturé de Rembrandt (1606-1669) ; là une toile d’Eduardo Arroyo (1937-2018) intitulée Entre espoir et désespoir ; plus loin une lithographie d’Odilon Redon (1848-1916) ; ou encore la Tête de méduse signée Antoine Bourdelle (1861-1929).

Lucien Jonas (1880-1947) Œdipe, tête et main gauche, étude pour le panneau II de la salle des fêtes de la maison des Centraux, rue Jean Goujon, 1916 Fusain rehaussé de lavis aquarellé, papier vergé, 81 x 47 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

Il y a aussi des portraits et autoportraits de l’hôte des lieux : un certain Victor Hugo (1802-1885) qui, en matière de regard sur les choses, la vie et les gens, en savait un rayon.

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges, 75004 Paris
Du lundi au dimanche de 10h à 18h
(sauf lundi, 1er janvier, 1er mai, 25 décembre)
Tél : 01 42 72 10 16

Jean-Claude Vénézia (1941-2013) Boutique d’antiquité, avenue du Président Wilson, 1976 Photographie, 31 x 24 cm (Paris, bibliothèque historique de la Ville de Paris)

Texte : Katia Barillot

26.02.22

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

Annie Ernaux, la littérature du réel à la MEP

Annie Ernaux, la littérature du réel à la MEP

L’écrivaine Prix Nobel 2022 s’intéresse depuis longtemps à la photo, notamment dans le texte « l’usage de la photo », récit à quatre mains paru en 2006. A la Maison Européenne de la Photographie, au bord des quais de Seine, fleurit l’expo Extérieurs- Annie Ernaux & la Photographie jusqu’au 26 mai 2024.

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

Photojournaliste américain des années 1930-50, célèbre pour ses photos en noir et blanc de la vie nocturne à New York, Weegee prend ce pseudo en clin d’œil à la planche de spitirisme, le Ouija. Car il se proclame « photographe psychique » doté du 3ème œil.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !