Anonyme, Pendentif oeil droit bleu peint en miniature Gouache, monture en or, verre sur les deux faces, 4,3 x 2,1 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

L’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût, la vue : des cinq sens, c’est peut-être le dernier qui a la prééminence. Et à travers l’œil, chaque regard est unique. Celui que propose le musée Victor Hugo avec l’exposition Regards est si audacieux et singulier qu’il mérite de s’y arrêter.

Ce qui est proposé au visiteur n’est pas une exposition comme les autres mais un projet innovant élaboré par un personnage fictif – une certaine Lucienne Forest – a qui a été confiée la curation de cette expo, dans le Marais, à Paris.

Alexandra Sacha Pabst, Autoportrait, ombre, à l’hôtel Mayflower, 1983 Photographie, tirage gélatino-bromure, 36 x 24 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

Derrière ce nom se cache en réalité un collectif d’une quinzaine de patients en psychiatrie qui, en collaboration avec le musée Victor Hugo, a choisi le thème de l’exposition, discuté du choix des 80 œuvres présentées et rédigé la totalité des textes figurant dans l’exposition.

Le résultat, c’est une exposition foisonnante originale et forcément subjective, qui se nourrit d’émotion et suit un parcours en quatre parties : L’œil, l’autoportrait ; Voir ou regarder ; Vision, imagination ; Mythes et réalités.

Rembrandt (Rembrandt Harmensz Van Rijn) (1606-1669), Rembrandt aux cheveux hérissés, 1631 Eau-forte, 6,4 x 6 cm (Paris, Petit Palais, musée des beaux-arts de la Ville de Paris)

La sélection séduit par son éclectisme avec des œuvres issues des collections des musées de la Ville de Paris, du Fond d’Art Contemporain – Paris et la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris : on admire ici, un autoportrait torturé de Rembrandt (1606-1669) ; là une toile d’Eduardo Arroyo (1937-2018) intitulée Entre espoir et désespoir ; plus loin une lithographie d’Odilon Redon (1848-1916) ; ou encore la Tête de méduse signée Antoine Bourdelle (1861-1929).

Lucien Jonas (1880-1947) Œdipe, tête et main gauche, étude pour le panneau II de la salle des fêtes de la maison des Centraux, rue Jean Goujon, 1916 Fusain rehaussé de lavis aquarellé, papier vergé, 81 x 47 cm (Paris, musée Carnavalet – Histoire de Paris)

Il y a aussi des portraits et autoportraits de l’hôte des lieux : un certain Victor Hugo (1802-1885) qui, en matière de regard sur les choses, la vie et les gens, en savait un rayon.

Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges, 75004 Paris
Du lundi au dimanche de 10h à 18h
(sauf lundi, 1er janvier, 1er mai, 25 décembre)
Tél : 01 42 72 10 16

Jean-Claude Vénézia (1941-2013) Boutique d’antiquité, avenue du Président Wilson, 1976 Photographie, 31 x 24 cm (Paris, bibliothèque historique de la Ville de Paris)

Texte : Katia Barillot

26.02.22

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

Photojournaliste américain des années 1930-50, célèbre pour ses photos en noir et blanc de la vie nocturne à New York, Weegee prend ce pseudo en clin d’œil à la planche de spitirisme, le Ouija. Car il se proclame « photographe psychique » doté du 3ème œil.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Pour certains, le souvenir des vacances en Grèce n’est pas très loin. Mais pour tous, la possibilité d’y retourner tout de suite nous tend les bras. Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) consacre en effet une exposition à Salonique – aujourd’hui appelée Thessalonique – la ville portuaire de la mer Égée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !