Self-Portrait, Weegee with Speed Graphic Camera, 1950 [Autoportrait avec un appareil Speed Graphic, 1950] © International Center of Photography. Collection Friedsam

Photojournaliste américain des années 1930-50, célèbre pour ses photos en noir et blanc de la vie nocturne à New York, Weegee prend ce pseudo en clin d’œil à la planche de spitirisme, le Ouija. Car il se proclame « photographe psychique » doté du 3ème œil.

Man Arrested for Cross-Dressing, New York, 1939, [Homme arrêté pour travestissement, 1939], © International Center of Photography. Louis Stettner Archives,
Paris.

Chasseur de scoops, branché sur la radio fréquence de la police pour être le premier sur les lieux, il gagne sa vie avec la photographie de presse.

Il travaille la nuit au flash sur les faits divers, meurtres, incendies, accidents. Le tracé à la craie est sa spécialité, mais aussi les paniers à salade.

Il shoote ceux qui baissent leur chapeau sur leur visage pour ne pas être vus, comme les travestis qui s’exhibent.

Charles Sodokoff and Arthur Webber Use Their Top Hats to Hide Their Faces, 1942 [Charles Sodokoff et Arthur Webber se cachent le visage avec leurs chapeaux hauts-de-forme, 1942] © International Center of Photography. Louis Stettner Archives, Paris

Puis dans les années 1940, il met le cap sur Hollywood et jette son dévolu sur les mondains et les stars. On note le contraste entre ses photos au flash à New York et ses photos manipulées en labo dans sa deuxième tranche de vie professionnelle.

Sa dernière exposition à Paris date de 2007 à la Dina Vierny Galerie. Cette mise en lumière à la Fondation Cartier-Bresson, plus riche, donne à voir plusieurs collections.

Exposition « Autopsie du Spectacle » de Weegee
Fondation Cartier-Bresson
Jusqu’au 19 mai 24

79 Rue des Archives, 75003 Paris
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Tél : 01 40 61 50 50

Afternoon Crowd at Coney Island, Brooklyn, 1940 [Foule l’après-midi à Coney Island, Brooklyn, 1940], © International Center of Photography. Courtesy Galerie, Berinson, Berlin.

Texte : Valérie Rodrigue

05.01.24

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

Annie Ernaux, la littérature du réel à la MEP

Annie Ernaux, la littérature du réel à la MEP

L’écrivaine Prix Nobel 2022 s’intéresse depuis longtemps à la photo, notamment dans le texte « l’usage de la photo », récit à quatre mains paru en 2006. A la Maison Européenne de la Photographie, au bord des quais de Seine, fleurit l’expo Extérieurs- Annie Ernaux & la Photographie jusqu’au 26 mai 2024.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Pour certains, le souvenir des vacances en Grèce n’est pas très loin. Mais pour tous, la possibilité d’y retourner tout de suite nous tend les bras. Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) consacre en effet une exposition à Salonique – aujourd’hui appelée Thessalonique – la ville portuaire de la mer Égée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !