Autrefois, le café était le simple synonyme d’un « expresso » ou d’un « café crème », avalé à la va-vite sur un comptoir en zinc. Mais ça, c’était avant…

Aujourd’hui, la précieuse fève cultivée en Colombie, au Brésil, au Costa Rica, Salvador, en Jamaïque, en Éthiopie, au Yémen (et on en passe) désigne un art de vivre et une invitation au voyage.

Dans ses cinq boutiques parisiennes, dont deux dans le Marais, rue Rambuteau et rue de Blancs-Manteaux, « Terres de café » célèbre le précieux fruit (oui, le café est un fruit !) en toute connaissance de cause.

Fils et petit-fils de torréfacteur, Christophe Servell a créé l’enseigne en 2009 où il propose une quarantaine de cafés, dont des grands crus et des appellations d’exceptions, mais aussi des conseils, des ateliers de dégustation et une large variété de percolateurs, cafetières (à piston, à siphon, chemex, filtre, italienne). Sans oublier les thermos, bouilloires, tasses et moulins à café.

« Maintenant les amateurs de café sont conscients qu’investir dans un très bon café et une bonne cafetière revient en réalité moins cher et permet de révéler le goût, qui est incomparable », souligne Christophe Servell qui sert sur place des macchiato, cappuccino, café latte et autre double expresso.

Après un an de pandémie, nous avons rencontré Christophe Servell dans sa plus grande boutique du Marais, le quartier où Terres de café est née.

Et bonne nouvelle sa marque s’en sort plutôt bien : si la vente directe aux hôtels et restaurants, tous fermés, a chuté de moitié le commerce sur le web a boosté. Comme s’il avait été revigoré par un expresso bien serré !

Terres de Café – Blancs Manteaux
36 Rue des Blancs Manteaux, 75004 Paris
Fermé le lundi
Du mardi au vendredi et le dimanche de de 12h30 à 19h
Le samedi de 10h30 à 19h
Tél : 09 87 02 51 76

Terres de café – Rambuteau
14 Rue Rambuteau, 75004 Paris
Du lundi au vendredi de 09h à 19h
Le samedi et le dimanche de 10h à 19h
Tél : 01 42 78 49 79

Texte : Katia Barillot

15.05.21

D’AUTRES AMOUREUX DU MARAIS

Une rencontre avec le philosophe Charles Pépin

Une rencontre avec le philosophe Charles Pépin

Philosophe, écrivain, auteur à succès, professeur à Sciences po et au lycée de la Légion d’honneur, Charles Pépin, qui porte deux fois un prénom royal habite en toute logique dans l’ancien quartier de Charles V, c’est-à-dire dans le Marais. Pour l’avoir parcouru de long en large (« C’est en marchant…

Sandrina Martins : La dame de Carreau

Sandrina Martins : La dame de Carreau

Tout le monde connaît le Carreau du Temple. Mais qui se cache derrière ? Depuis 2015, une femme discrète et attentive aux autres, Sandrina Martins, préside aux destinées de ce haut lieu de la culture qui rayonne au-delà du Marais et de Paris. Directrice générale de la « Société publique…

Librairie Ofr., le temple du “cool” (vidéo)

Librairie Ofr., le temple du “cool” (vidéo)

La librairie Ofr. est tellement ouverte sur le monde qu’elle déborde sur le trottoir. Rue Dupetit-Thouars, les livres étalés sur les tables de part et d’autre de l’entrée donnent une idée de ce qui attend les clients à derrière la vitrine : des revues de mode ultrabranchées, des magazines de design…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Au luminor du mercredi 15 au mardi 21 septembre 2021

Au luminor du mercredi 15 au mardi 21 septembre 2021

Le Luminor Hôtel de ville est unique en son genre, puisque c’est le seul cinéma du Marais. Fondé en 1912, c’est l’un des premiers cinémas muets de Paris, apprécié pour ses 700 places et son balcon. En 1960, après avoir été fermé durant la Seconde Guerre mondiale, Il rouvre ses portes…

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Aspasia Krystalla, © Le Marais MoodAujourd’hui dans moderne on reçoit Marie papillon. Cette maraisienne occupe une fonction prestigieuse : elle est Présidente du Comité Professionnel des Galeries d’Art et est galeriste elle-même. Elle nous reçoit dans sa galerie situé...

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This