Principale divinité chez les Aztèques, le serpent à plumes (Quetzalcoatl, en langue locale, symbole de mort et de renaissance) est un nom bien choisi pour ce bar à cocktails de la place des Vosges. Non seulement, il claque comme l’appellation d’un mélange alcoolisé. Mais il est aussi pertinent pour un établissement situé en sous-sol. Dans la mythologie mexicaine, l’au-delà se situait en effet dans l’inframonde, c’est-à-dire sous la terre, où les âmes se donnaient rendez-vous.

La comparaison s’arrête là, car sous les vastes caves voûtées du Serpent à plume, c’est plutôt l’amusement et la bonne humeur qui dominent, grâce au propriétaire des lieux, le fantasque Alex Rash, natif de Minneapolis, aux États-Unis.

Marchand d’art, éditeur et skateur à ses heures, il propose une carte créative et noms évocateurs : Daphné Rose (Calvados, Cynar, Campari), Kendal Jones (rhum Ron Colon, sherry dry, citron vert, simple sirup, golden latte), Sacha Piper (Vodka, Volcano cold brew, Kahlua coffee liquor).

En cette période de couvre-feu et de confinement, le facétieux Alex qualifie ses cocktails de « tapineuses » car ils « font le trottoir ». « Faits avec beaucoup d’amour », aux dires du trentenaire, ses drinks sont en effet vendus sur le pavé, sous les arcades de la place des Vosges, au prix de 40€ la bouteille (des livraisons à domicile sont possibles).

C’est déjà ça. Mais on attend avec impatience la réouverture du Serpent à plumes et son décor années 1970 orné de pièces de collections (tapisseries XVIIIe, sculptures précolombiennes…) qui accueille des soirées aux thèmes extravagants;jacuzzi, pyjama ou shibari (art japonais du bondage) sur fond d’électro, de jazz et de classique. Vivement le retour à la normale ! Et vive l’inframonde !

Serpent à plume
24 Place des Vosges, 75003 Paris
Tél : 07 67 07 08 68

Texte : Katia Barillot
Photos : Serpent à Plume

01.02.21

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage…

Le Top 5 des « rooftops »

Le Top 5 des « rooftops »

Voici venu le temps de « rooftop ». Moins nombreuses qu’à New York mais de plus en plus en vogue à Paris, ces terrasses magiques nous permettent de voir loin et de décrocher du quotidien le temps d’un cocktail ou d’un coucher de soleil. Dans le Marais et à Paris Centre, voici notre Top 5 des « rooftops », pour une parenthèse enchantée à l’abri des bruits de la ville.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les inquiétants pigeons d’Adel Abdessemed

Les installations d’Adel Abdessemed laissent rarement indifférents. Celle que cette star controversée de l’art contemporain, vient de poser à Paris, dans le Marais, n’échappe pas à la règle. Ses pigeons voyageurs géants, qui sont en réalité des pigeons destructeurs, viennent de se poser…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

« Trains », pour les grands enfants

« Trains », pour les grands enfants

Accrochés les unes aux autres comme les wagons d’un train couchettes, les six lettres de l’enseigne annoncent clairement les choses. Ici, il est question de « T-r-a-i-n-s » et rien d’autre. Plus exactement : des trains électriques miniatures, un loisir enfantin qui fleure bon la nostalgie.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This