Principale divinité chez les Aztèques, le serpent à plumes (Quetzalcoatl, en langue locale, symbole de mort et de renaissance) est un nom bien choisi pour ce bar à cocktails de la place des Vosges. Non seulement, il claque comme l’appellation d’un mélange alcoolisé. Mais il est aussi pertinent pour un établissement situé en sous-sol. Dans la mythologie mexicaine, l’au-delà se situait en effet dans l’inframonde, c’est-à-dire sous la terre, où les âmes se donnaient rendez-vous.

La comparaison s’arrête là, car sous les vastes caves voûtées du Serpent à plume, c’est plutôt l’amusement et la bonne humeur qui dominent, grâce au propriétaire des lieux, le fantasque Alex Rash, natif de Minneapolis, aux États-Unis.

Marchand d’art, éditeur et skateur à ses heures, il propose une carte créative et noms évocateurs : Daphné Rose (Calvados, Cynar, Campari), Kendal Jones (rhum Ron Colon, sherry dry, citron vert, simple sirup, golden latte), Sacha Piper (Vodka, Volcano cold brew, Kahlua coffee liquor).

En cette période de couvre-feu et de confinement, le facétieux Alex qualifie ses cocktails de “tapineuses” car ils « font le trottoir ». « Faits avec beaucoup d’amour », aux dires du trentenaire, ses drinks sont en effet vendus sur le pavé, sous les arcades de la place des Vosges, au prix de 40€ la bouteille (des livraisons à domicile sont possibles).

C’est déjà ça. Mais on attend avec impatience la réouverture du Serpent à plumes et son décor années 1970 orné de pièces de collections (tapisseries XVIIIe, sculptures précolombiennes…) qui accueille des soirées aux thèmes extravagants;jacuzzi, pyjama ou shibari (art japonais du bondage) sur fond d’électro, de jazz et de classique. Vivement le retour à la normale ! Et vive l’inframonde !

Serpent à plume
24 Place des Vosges, 75003 Paris
Tél : 07 67 07 08 68

Texte : Katia Barillot
Photos : Serpent à Plume

01.02.21

Sur l’île Saint-Louis, la première gorgée de bière

Sur l’île Saint-Louis, la première gorgée de bière

Il n’y a pas que la Seine qui coule au pied de l’Ile Saint-Louis : il y a aussi de la bière ! C’est là qu’Hélène O’Sullivan a fondé, voilà deux ans, une microbrasserie où sont produites des bières parisiennes, artisanales, non pasteurisées, non filtrées et fraîches. Surfant sur la vague des microbrasseries…

Griffon, le refuge secret

Griffon, le refuge secret

Il y a quelque chose d’une maison d’hôte chez Griffon, cette nouvelle adresse qui accueille un lieu hybride, à la fois café, bar et restaurant, astucieusement agencé avec des espaces propices à la confidence. Ouvert en janvier chez « Ma Tante », surnom du Crédit municipal, ce coffee shop semble promis à un bel avenir.

Michou est mort, vive le Diva’s Kabaret !

Michou est mort, vive le Diva’s Kabaret !

Michel Georges Alfred Catty, dit Michou, est mort le 26 janvier 2020. Lui qui voulait que son cabaret montmartrois, dans le 18e, disparaisse avec lui, risque d’être déçu. Non seulement son établissement transformiste lui survivra. Mais, de plus, il laisse derrière lui, une tripotée de fils (ou filles) spirituel(le)s.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Autrefois, le café était le simple synonyme d’un « expresso » ou d’un « café crème », avalé à la va-vite sur un comptoir en zinc. Mais ça, c’était avant… Aujourd’hui, la précieuse fève cultivée en Colombie, au Brésil, au Costa Rica, Salvador, en Jamaïque, en Éthiopie, au Yémen (et on en passe)…

L’Aveyron… mais dans le Marais !

L’Aveyron… mais dans le Marais !

En bas de la rue Vieille-du-Temple, vers la rue de Rivoli, À la ville de Rodez fait de la résistance ! Alors que les boutiques alentour sont toutes dédiées à la mode, aux cosmétiques ou aux produits détox, cette épicerie de terroir commercialise depuis plus d’un siècle charcuteries…

Podcast : À l’avenir, vous allez aimer les jeuniors

Podcast : À l’avenir, vous allez aimer les jeuniors

Plus d’un an après l’arrivée du covid, la génération des seniors, ou plus volontiers nommée « génération Jeuniors » a été particulièrement affectée par la crise sanitaire et sociale. Mais au-delà de l’incertitude et des contraintes, les jeuniors, qui ont entre 60 et 75 ans, du fait de l’accélération…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This