Principale divinité chez les Aztèques, le serpent à plumes (Quetzalcoatl, en langue locale, symbole de mort et de renaissance) est un nom bien choisi pour ce bar à cocktails de la place des Vosges. Non seulement, il claque comme l’appellation d’un mélange alcoolisé. Mais il est aussi pertinent pour un établissement situé en sous-sol. Dans la mythologie mexicaine, l’au-delà se situait en effet dans l’inframonde, c’est-à-dire sous la terre, où les âmes se donnaient rendez-vous.

La comparaison s’arrête là, car sous les vastes caves voûtées du Serpent à plume, c’est plutôt l’amusement et la bonne humeur qui dominent, grâce au propriétaire des lieux, le fantasque Alex Rash, natif de Minneapolis, aux États-Unis.

Marchand d’art, éditeur et skateur à ses heures, il propose une carte créative et noms évocateurs : Daphné Rose (Calvados, Cynar, Campari), Kendal Jones (rhum Ron Colon, sherry dry, citron vert, simple sirup, golden latte), Sacha Piper (Vodka, Volcano cold brew, Kahlua coffee liquor).

En cette période de couvre-feu et de confinement, le facétieux Alex qualifie ses cocktails de « tapineuses » car ils « font le trottoir ». « Faits avec beaucoup d’amour », aux dires du trentenaire, ses drinks sont en effet vendus sur le pavé, sous les arcades de la place des Vosges, au prix de 40€ la bouteille (des livraisons à domicile sont possibles).

C’est déjà ça. Mais on attend avec impatience la réouverture du Serpent à plumes et son décor années 1970 orné de pièces de collections (tapisseries XVIIIe, sculptures précolombiennes…) qui accueille des soirées aux thèmes extravagants;jacuzzi, pyjama ou shibari (art japonais du bondage) sur fond d’électro, de jazz et de classique. Vivement le retour à la normale ! Et vive l’inframonde !

Serpent à plume
24 Place des Vosges, 75003 Paris
Tél : 07 67 07 08 68

Texte : Katia Barillot
Photos : Serpent à Plume

01.02.21

3 bars lesbiens où se retrouver

3 bars lesbiens où se retrouver

On parle souvent de « quartier gay » du Marais, de « bar gay » ou encore de « gay pride », mais qu’en est-il des espaces conçus par et pour femmes queer, et notamment des femmes lesbiennes ? Pour rétablir cette parité, Le Marais Mood vous fait un état des lieux des meilleurs bars lesbiens du Marais !

BIBoVINo : le vin est dans la boite

BIBoVINo : le vin est dans la boite

Avec sa double exposition, côté rue Charlot et côté marché des Enfants-Rouges, impossible de rater cette boutique du Marais au nom rigolo : BIBoVINo. Idéalement, cette enseigne connue des initiés du Marais et d’ailleurs ne vend pas des cubitainers de « rouge qui tache » mais au contraire des vins de terroir…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !