Les attrape-rêves de Callie : Bulletproof aura

Une Parisienne née à Hawaï ! Dans le Marais, Callie Mahoney est sans doute la seule à pouvoir afficher un pedigree aussi exotique – ce qui lui fait d’ailleurs un point commun avec l’ancien président Barack Obama, également natif de l’archipel américain du Pacifique.

Attrape-rêves Bulletproof aura

Mais l’histoire de Callie ne s’arrête pas là. A 15 ans, elle quitte Hawaï avec sa mère pour démarrer une carrière de mannequin à New York. Très vite, son métier la conduit en Italie. « A Milan, et ils m’ont dit que Paris, c’était la Mecque. »

Et voilà comment une fille du bout du monde, se retrouve à habiter au cœur de Paris ou, entre autres activités, elle enseigne au Centre de yoga du Marais.

« Je suis toujours resté connecté à la nature », dit cette jolie femme imprégnée de chamanisme amérindien.

Attrape-rêves Bulletproof aura

Ile de rêve (Hawaï), job de rêve (mannequin), ville de rêve (Paris)… Il y a une certaine logique à ce que cette Américaine consacre sa vie à fabriquer des attrape-rêves, ou capteurs de rêves.

Appelés dreamcatcher en anglais, ces objets artisanaux amérindiens composés d’un cerceau et d’un réseau de fils en forme de filet où se mêlent des plumes ont une finalité mystique.

« En France, explique-t-elle, tout le monde ne mesure pas ce que peut apporter un attrape-rêve installé chez soi alors qu’en Amérique, surtout sur la côte ouest, les gens sont imprégnés de culture amérindienne et ils connaissent les bienfaits de cet objet. »

Les attrape-rêves Bulletproof aura chez Ls succulents cactus

Alors à quoi servent les attrape-rêves de Callie dont on peut admirer des exemplaires dans la vitrine de la boutique Les succulents cactus, rue de Turenne ?

« Ce sont des filets qui attrapent, dans la nuit, les cauchemars », explique la créatrice. « Au lever du soleil, les rayons de l’astre les brûlent avant qu’ensuite, ils glissent sur les plumes. Après quoi, les pierres semi-précieuses mettent en place une protection car la lithothérapie (thérapie par les pierres) travaille sur l’inconscient et le spirituel. 

Je personnalise donc mes attrape-rêves, dont le prix varie de 80 à 1700 euros suivant les demandes, les tailles et la personnalité des acheteurs car chaque être et chaque dreamcatcher sont uniques », dit encore cette très sympathique « chamane du Marais » qui exerce aussi ses talents créatifs en fabriquant des objets, des bracelets en cuir ou des colliers de perles.  

On se souvient que le premier livre de Barack Obama s’appelait « Les rêves de mon père ». Celui de l’Hawaïenne du Marais pourrait s’intituler « Les attrape-rêves de Callie ».

Les succulents cactus
111 Rue de Turenne, 75003 Paris
Le lundi de 13h à 18h
Du mardi au dimanche de 11h à 19h
Tél : 01 48 87 07 18

Bijoux Bulletproof aura

Texte : Katia Barillot

10.12.21

ENVIE DE SHOPPING ?

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Bakerdjian dressing, la mode à l’italienne

Le général de Gaulle a dit un jour qu’il n’avait qu’un seul rival international : Tintin, le personnage d’Hergé. Les Français, eux, n’ont qu’un seul maître en matière d’élégance : les Italiens. Voilà pourquoi, dans le Marais, à Paris, Arthur Bakerdjian se spécialise depuis 1987 dans la mode homme à l’italienne.

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

« Monsieur », le charme discret d’une joaillerie

Monsieur est une femme ! Non, il ne s’agit pas d’une phrase surréaliste de Magritte mais d’une marque, Monsieur, créée par une femme, Nadia Azoug. Cette ancienne sociologue au physique de tanagra a accompli son rêve : s’imposer dans le monde de la petite joaillerie sans être joaillière ni lapidaire ni gemmologue.

Parts of four, bijoux (et bougies) punk-rock

Parts of four, bijoux (et bougies) punk-rock

Bruts et néanmoins sophistiqués, d’influence viking et cependant portés par Beyoncé (mais aussi par Erykah Badu, Kim Kardashian ou Joey Starr), ces bijoux-là ont du caractère, de la trempe et même, disons-le, de la gueule. Dans sa boutique du 36, rue Charlot, dans le Marais, à Paris, l’artiste californien Evan…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Notre-Dame 3 ans après

Notre-Dame 3 ans après

Nous recevons dans Mood(ern) Romain Gubert, grand reporter au journal Le Point et auteur de « La nuit de Notre-Dame : Par ceux qui l’ont sauvée » un livre écrit à partir des nombreux témoignages de la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris recueilli très vite après l’incendie. Il va nous parler presque 3 ans après ce terrible incendie…

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Le Luminor Hôtel de ville est unique en son genre, puisque c’est le seul cinéma du Marais. Fondé en 1912, c’est l’un des premiers cinémas muets de Paris, apprécié pour ses 700 places et son balcon. En 1960, après avoir été fermé durant la Seconde Guerre mondiale, Il rouvre ses portes…

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Paris n’est plus une fête, la capitale ne danse plus, la ville lumière est comme engourdie, elle est devenue un fantôme sinistre après 22 heures. Seules quelques rares poches de résistance légales hors confinement, illégales lorsqu’un nouveau variant surgit maintiennent la nuit parisienne.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This