Café Fika, © Axel G.

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

En le rebaptisant Café Fika, la nouvelle a vu juste car ce vocable, Fika, exprime la quintessence de la Suède. Le fika désigne cette pause-café que les compatriotes d’Abba ont élevée au rang d’art de vivre, de passe-temps voire d’obsession.

C’est aussi un verbe fika qui exprime l’action de boire un café accompagné d’une pâtisserie, généralement un « bulle » (prononcer : « beau-laid » !), c’est-à-dire une brioche suédoise à la cannelle ou la cardamome. Mais c’est surtout le moment où les Suédois se rencontrent entre eux, comme les Français au café.

Café Fika, © Axel G.

On pratique le fika au salon de thé, à la maison, au bureau entre collègues. Quand ? À tout moment de 10 heures à 15 heures environ. Le fika – à la fois verbe et nom commun – est à la Suède ce que le pub est aux Anglais ou les tapas aux Espagnols.

Son origine est ouvrière et paysanne, tout comme le casse-croûte. D’aucuns affirment qu’il est d’origine carcérale. Selon eux, le mot trouve son origine dans l’argot des prisons où l’on parlait verlan, en modifiant l’intonation. « Kaffe » (le café) est devenu « fika » par inversion des syllabes et transformation du « é » en « i ».

Pour en savoir plus on se référera au très bel ouvrage, en anglais, de Stina Almorth « Fika, made in Sweden » (en vente à l’Institut suédois), véritable traité de sociologie sur le sujet.

Café Fika, © Laetitia d’Aboville

Le nouveau café de l’Institut suédois est à la hauteur de son nom et d’une certaine authenticité suédoise. Tous les produits sont faits maisons sur la base d’une carte élaborée par Maria Printz une cheffe-boulangère-entrepreneure originaire de Småland, la région garde-manger de la Suède où l’on ne plaisante pas avec les produits frais.

Il y a des salades, des tartines aux saumons ou aux harengs, des boulettes de viandes, du café, du sirop de sureau, des gâteaux et des biscuits traditionnels. Le tout est servi en portions mesurées, comme il est de coutume chez les Suédois, toujours raisonnables. La déco, en bois clair, évoque la Scandinavie, tout comme l’accent chantant de la jeune équipe de Suédoises qui effectue le service avec simplicité et gentillesse. L’espace d’une pause-café ou d’un repas sur le pouce, nous voici téléportés dans le grand nord.

Fika
Institut suédois
11, rue Payenne, 75003 Paris
Du mercredi au dimanche de 10h00 à 19h00
Tel : 01 44 78 80 20

Café Fika, © Vinciane Lebrun

Texte : Katia Barillot

23.09.22

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !