En haut des marches de cette rue historique, tout près de l’église Saint-Gervais, se sont installés de drôles de « Zèbres ». C’est du moins le nom de la boutique déco d’Antonin Gatier qui se situe à équidistance de la galerie d’art, de la brocante et du cabinet de curiosités.

Des objets qu’on ne voit pas ailleurs sont disposés dans ce bel espace du XVIIIe siècle décoré avec goût. Exemples : une armoire à vaisselle en bois ajouré du sculpteur (et créateur de parfums) Christian Asturguevieille, une paire de fauteuils Laverne en plexiglas, métal et cuir, des porcelaines déclicates et « accidentées » de l’artiste Andréa Baumann ou encore des céramiques minimalistes en grès d’Isabelle Roux.

Une atmosphère d’hôtel particulier émane de cette adresse very chic qui évoque un peu l’univers de l’hôtel de Guénégaud (ou Musée de la Chasse et de la Nature) avec lequel il possède un point commun animalier : un ours polaire naturalisé dressé sur ses pattes arrière. Oui, un ours, pas un zèbre !

Texte : Katia Barillot – Instagram
Photos : © Antonin Gatier

18.10.19

LES DERNIERS ARTICLES DÉCO

Ogata, un ovni venu du Japon

À ce niveau de sophistication on peut parler de « haute couture ». Véritable ovni, l’adresse japonaise qui vient d’ouvrir rue Debelleyme dans le 3e arrondissement, atteint des sommets dans l’excellence et la précision. En lieu et place de Weber métaux (une...

Parts of four candles, des bougies punk-rock

Dans sa boutique du 36 rue Charlot, l'artiste californien Evan Sugerman propose depuis sept ans des bijoux punk-rock industriels, sertis de cristal, cuir, bois ou os. Il fabrique aujourd’hui des bougies en cire de coco végétale aux vertus écologiques et à combustion...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

“Ensemble ensemble”, chorégraphie dadaïste

"Ensemble ensemble" n'est pas une comédie musicale mais c’est musical et cela tient de la comédie. Danseurs accomplis, les quatre acteurs occupent la scène et donnent de la voix sur une chorégraphie qui, par sa spontanéité, évoque le mouvement dada. Sur une musique...

Et le roi chassa les templiers…

Le 18 mars 1314, le Grand-Maître de l’Ordre du Temple, Jacques de Molay, est brûlé vif. Sa mort clôt un procès qui aura duré sept ans et met un terme définitif à la présence templière à Paris. Le roi Philippe-le-Bel savoure sa victoire. En éliminant les Templiers, il...

À la Maison de la Photographie : le Moyen-Orient sublimé

Il est encore temps d’apprécier la première grande rétrospective d’Ursula Schulz-Dornburg à la MEP, ou Maison Européenne de la Photographie, jusqu’au 16 février : 250 images rares, d’une troublante « immobilité » et au final remarquables, qui sont exposées sous le...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This