© Jean-Baptiste Millot

Il nous surprendra toujours ! Romancier, poète, dramaturge, pamphlétaire, homme politique, Victor Hugo était aussi décorateur (de ses propres maisons, à Paris et Guernesey) et même dessinateur.

Sa « maison-musée » de la place des Vosges (4e arrondissement) présente jusqu’en novembre une exposition singulière, tout simplement intitulée « Victor Hugo, dessins » nous révèle une facette méconnue du grand homme : une collection de 200 encres de chine, plutôt sombres, allant de la caricature aux paysages en passant par les portraits de familles.

Victor Hugo, Paysage aux trois arbres, 1850, plume (arts graphiques), lavis, crayon, encre
© Maison de Victor Hugo – Hauteville House/Paris Musées

Victor Hugo, Crépuscule, 1854, Plume (arts graphiques) ; Pinceau ; Lavis ; Crayon ; Gouache ; Pochoir ; Encre, Papier vélin
© Paris Musées/Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

Mais il y a encore une surprise ! Le musée vient d’inaugurer, après dix-huit mois de fermeture, un café avec une salle située dans d’anciennes écuries et une terrasse sur cour arborée, où l’on peut s’asseoir, au calme avant ou après la visite, pour déguster les produits phares de la maison Mulot, une adresse bien connue de la rive gauche, rue du Seine.

© Jean-Baptiste Millot
© Jean-Baptiste Millot

Et dont le propriétaire, le pâtissier lorrain Fabien Rouillard, a fait un lieu gourmand à la hauteur de l’appétit d’ogre de l’écrivain de génie.

© Jean-Baptiste Millot

Tranquillement installé dans ce jardin romantique, à l’abri des bruits de la ville, on se restaure de 10 à 18 heures des classiques de la maison : le croque-monsieur à la crème d’Isigny et au jambon au torchon (8,50€ sur place 5,50€ à emporter), le pâté en croûte ou le foie gras (19€ la tranche).

© Jean-Baptiste Millot

Accompagné de café de la brûlerie San José, ou d’un nectar venu de chez Trois fois vin, car dans cet établissement à l’esprit familial et artisanal on aime les petits artisans, les produits sourcés et perpétuer le savoir-faire.

A l’heure du thé, on préférera la part de cake ou l’amaryllis, un macaron vanille garni de framboises fraîches (9€ sur place 6,60€ à emporter), tout en songeant à l’œuvre immense de l’auteur de “Choses vues”.

Maison de Victor Hugo 
6 place des Vosges, 75004 Paris
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Tél : 01 42 72 10 16

Texte : Katia Barillot

16.07.21

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !