© Jean-Baptiste Millot

Il nous surprendra toujours ! Romancier, poète, dramaturge, pamphlétaire, homme politique, Victor Hugo était aussi décorateur (de ses propres maisons, à Paris et Guernesey) et même dessinateur.

Sa « maison-musée » de la place des Vosges (4e arrondissement) présente jusqu’en novembre une exposition singulière, tout simplement intitulée « Victor Hugo, dessins » nous révèle une facette méconnue du grand homme : une collection de 200 encres de chine, plutôt sombres, allant de la caricature aux paysages en passant par les portraits de familles.

Victor Hugo, Paysage aux trois arbres, 1850, plume (arts graphiques), lavis, crayon, encre
© Maison de Victor Hugo – Hauteville House/Paris Musées

Victor Hugo, Crépuscule, 1854, Plume (arts graphiques) ; Pinceau ; Lavis ; Crayon ; Gouache ; Pochoir ; Encre, Papier vélin
© Paris Musées/Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

Mais il y a encore une surprise ! Le musée vient d’inaugurer, après dix-huit mois de fermeture, un café avec une salle située dans d’anciennes écuries et une terrasse sur cour arborée, où l’on peut s’asseoir, au calme avant ou après la visite, pour déguster les produits phares de la maison Mulot, une adresse bien connue de la rive gauche, rue du Seine.

© Jean-Baptiste Millot
© Jean-Baptiste Millot

Et dont le propriétaire, le pâtissier lorrain Fabien Rouillard, a fait un lieu gourmand à la hauteur de l’appétit d’ogre de l’écrivain de génie.

© Jean-Baptiste Millot

Tranquillement installé dans ce jardin romantique, à l’abri des bruits de la ville, on se restaure de 10 à 18 heures des classiques de la maison : le croque-monsieur à la crème d’Isigny et au jambon au torchon (8,50€ sur place 5,50€ à emporter), le pâté en croûte ou le foie gras (19€ la tranche).

© Jean-Baptiste Millot

Accompagné de café de la brûlerie San José, ou d’un nectar venu de chez Trois fois vin, car dans cet établissement à l’esprit familial et artisanal on aime les petits artisans, les produits sourcés et perpétuer le savoir-faire.

A l’heure du thé, on préférera la part de cake ou l’amaryllis, un macaron vanille garni de framboises fraîches (9€ sur place 6,60€ à emporter), tout en songeant à l’œuvre immense de l’auteur de “Choses vues”.

Maison de Victor Hugo 
6 place des Vosges, 75004 Paris
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Tél : 01 42 72 10 16

Texte : Katia Barillot

16.07.21

Le top 3 des terrasses cachées

Le top 3 des terrasses cachées

Après les nourritures de l’esprit, les nourritures terrestres ! En rouvrant ses portes après quatre années de travaux, le musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a inauguré, côté rue des Francs-Bourgeois, un restaurant en plein air (qui prendra ses quartiers d’hiver en intérieur)…

“Notre Café”, un bon plan doublé d’une bonne action

“Notre Café”, un bon plan doublé d’une bonne action

Non, le Marais n’est pas seulement dédié à la fashion et au tourisme ! N’oublions pas que le 3e et le 4e valorisent aussi l’entraide et le beau projet solidaire. Une nouvelle adresse, aux prix très abordables et installée au sein de l’ancienne caserne des Minimes, en apporte la preuve.

Crush test : Top 5 des cantines délicieusement healthy

Crush test : Top 5 des cantines délicieusement healthy

Les beaux jours arrivent et avec eux leurs lots de poncifs nous invitant à réduire drastiquement le nombre de calories au compteur – ne plus prononcer le mot « régime » – si l’on veut faire peau neuve, pour ne pas dire bonne impression dans nos maillots. En bonnes amies bien renseignées…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le top 3 des terrasses cachées

Le top 3 des terrasses cachées

Après les nourritures de l’esprit, les nourritures terrestres ! En rouvrant ses portes après quatre années de travaux, le musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a inauguré, côté rue des Francs-Bourgeois, un restaurant en plein air (qui prendra ses quartiers d’hiver en intérieur)…

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Après sept années de bons et loyaux services à la tête du musée national Picasso, Laurent Le Bon, conservateur général du patrimoine, s’en va. Mais il ne part pas loin. Le voici qui préside, depuis le 19 juillet, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

Le look de Anton

Le look de Anton

Avec son air de pâtre grec, nous aurions pu le croiser guidant un troupeau sur les hauteurs de l’île de Naxos. Mais c’est rue Vieille-du-Temple que nous avons rencontré Anton, « berger urbain » épris de fashion qui travaille chez Comme des garçons, l’enseigne japonaise fondée en 1969.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This