À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Geoffrey, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2018, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Au temps de leurs études commerciales, Kay cuisinait régulièrement pour sa bande de copains étudiants. Un jour, pour la remercier, ces derniers décident de louer une salle dans laquelle ils improvisent un restaurant. Le succès est au rendez-vous car – nous avons vérifié – « Grande sœur » propose une cuisine authentique et succulente. Et l’accueil attentionné ajoute au plaisir des papilles.

Gua bao Ajia – © @healthyfood_colorful

Aubergines marinées aux herbes, croquette de taro au curry (ou végétarien), gâteau de radis blanc, palourdes sautées au basilic, poulet au gingembre mais aussi « loh bih » (œufs mollets, tofu, algues), « loh bah » (poitrine de porc confite), ou encore le « loh bah bang » (riz blanc et poitrine de porc confite) : il y a de quoi se familiariser avec la subtile gastronomie de Taïwan à l’aide de baguettes en bois gravées ou de jolis couverts laqués.

Quentin, un habitué qui vient ici depuis deux ans attribue une mention spéciale aux « gua baos », ces petits pains à la farine de riz : « La brioche est fondante et la viande de porc, mitonné à pendant 5 heures, et d’une tendreté à pleurer », dit-il.

On craque aussi pour les desserts peu dosés en sucre, comme le « hei tang gau », un cake vapeur au sucre brun, noix de cajou enrobée de sucre glace. On se régale et, au passage, on s’initie au mandarin. En somme chez Ajia, on se nourrit le corps et l’esprit.

Chez Ajia
4 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris
Le lundi de 19h00 à 23h00
Du lundi au dimanche de 12h00 à 23h00
Tel : 07 61 35 38 18

Texte : Katia Barillot

29.04.22

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

Guide Michelin 2022 : deux nouveaux étoilés dans le Marais

Guide Michelin 2022 : deux nouveaux étoilés dans le Marais

Depuis le 22 mars, Le Marais compte deux nouveaux restaurants étoilés – sur lesquels Le Marais Mood avait d’ailleurs attiré l’attention ces derniers mois. Parmi les 49 nouveaux lauréats français du Guide Michelin 2022 se trouvent en effet L’Auberge Nicolas Flamel, rue de Montmorency, et Ogata, temple de…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !