© Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage de bonne humeur et de bons plats concoctés par la joyeuse bande de Quixotic projects à qui l’on doit déjà plusieurs bars « à supplément d’âme » : « La Candelaria » (tapas), rue de Saintonge ; « Hero » (coréen), rue Saint-Denis ; « Bar Marilou » (cocktails), à Londres.

A la sélection pointue de vins naturels s’ajoutent les cocktails de mixologues dont les noms sont déjà tout un programme : Elle a dit oui (gin, amaretto bianco, jus de citron jaune, 12€), Grøn Dyr (vodka aux algues, aquavit, jus de céleri, pomme granny smith, jalapeño, citron vert 12€), Gold City (tequila au poivre Sichuan, amaro montenegro, fruit de la passion, citron vert 12€)

Les « foodistas » se pourlèchent à la vue des plats, servis en petites proportions, d’une carte qui évolue au fil des saisons : burrata, pickles de courgettes, citron confit à 12€ ; tomates anciennes, pêches rôties, malako, sarrasin à 10€ ; haricots verts, radis fermentés, vinaigrette épicée 10€ chinchard, vinaigrette au verjus, myrtilles, pourpier à 14€ palourdes japonaises, dashi, edamame, salicorne à 13€ ; tartare de bœuf, crème d’anchois, daikon, radis, framboises à 14 €.

Le voyage se déroule dans un décor clair aux briques dénudées, avec tommettes au sol et – si l’on veut — des huîtres dans l’assiette agrémentée d’un verre de blanc. A l’heure de l’embarquement, attablé ou appuyé au bastingage du comptoir en bois, on s’installe à bord du Mary Céleste avec la quasi-certitude que ce voyage-là se terminera bien.

Cocktails 7-14 €. Assiettes 7-14 €. Réservation en ligne uniquement, de 18h à 19h30.

Le Mary Céleste
1, rue Commines, 75003 Paris

Du lundi au vendredi de 18h à 2h
Le samedi et le dimanche de 12h à 2h
Tél : 09 50 84 19 67

Texte : Katia Barillot
Photos : © Mary Celeste

17.09.21

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Certes, officiellement, ce n’est pas le Marais. Mais au Son de la Terre, une péniche récemment amarrée quai de Montebello (5e), le 4e arrondissement est en vue. D’ailleurs, celle-ci est du genre incroyable : d’un côté, c’est Notre-Dame inondée de soleil ; de l’autre, les quais, les bouquinistes, les promeneurs, les joggeurs.

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Le marché des Enfants Rouges, tout le monde l’aime

Des restaurants, des marchands, un magasin de photos, une librairie… Ainsi se présente, le Marché des enfants Rouges, unique en son genre dans le Marais et sa capitale parce qu’il est le seul à proposer une offre de restauration aussi variée et qualitative.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

A cette occasion, petits et grands célèbrent leur mère par un coup de fil, un cadeau, un bouquet de fleurs. On célèbre les mamas partout dans le monde et dans la plupart des pays, au mois de mai. On croit à tort que cette fête date des sombres années Pétain alors qu’il l’a seulement réhabilitée pour en faire une célébration lithurgique…

Millet, de la montagne au Marais

Millet, de la montagne au Marais

Du haut de cette boutique de vêtements outdoor et technique, cent ans d’histoire familiale vous contemplent. Créée en 1921 à Chamonix, la marque Millet est toujours dirigée par la famille du même nom. C’est donc un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui arrive des Alpes pour s’installer dans le Marais…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !