© Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage de bonne humeur et de bons plats concoctés par la joyeuse bande de Quixotic projects à qui l’on doit déjà plusieurs bars « à supplément d’âme » : « La Candelaria » (tapas), rue de Saintonge ; « Hero » (coréen), rue Saint-Denis ; « Bar Marilou » (cocktails), à Londres.

A la sélection pointue de vins naturels s’ajoutent les cocktails de mixologues dont les noms sont déjà tout un programme : Elle a dit oui (gin, amaretto bianco, jus de citron jaune, 12€), Grøn Dyr (vodka aux algues, aquavit, jus de céleri, pomme granny smith, jalapeño, citron vert 12€), Gold City (tequila au poivre Sichuan, amaro montenegro, fruit de la passion, citron vert 12€)

Les « foodistas » se pourlèchent à la vue des plats, servis en petites proportions, d’une carte qui évolue au fil des saisons : burrata, pickles de courgettes, citron confit à 12€ ; tomates anciennes, pêches rôties, malako, sarrasin à 10€ ; haricots verts, radis fermentés, vinaigrette épicée 10€ chinchard, vinaigrette au verjus, myrtilles, pourpier à 14€ palourdes japonaises, dashi, edamame, salicorne à 13€ ; tartare de bœuf, crème d’anchois, daikon, radis, framboises à 14 €.

Le voyage se déroule dans un décor clair aux briques dénudées, avec tommettes au sol et – si l’on veut — des huîtres dans l’assiette agrémentée d’un verre de blanc. A l’heure de l’embarquement, attablé ou appuyé au bastingage du comptoir en bois, on s’installe à bord du Mary Céleste avec la quasi-certitude que ce voyage-là se terminera bien.

Cocktails 7-14 €. Assiettes 7-14 €. Réservation en ligne uniquement, de 18h à 19h30.

Le Mary Céleste
1, rue Commines, 75003 Paris

Du lundi au vendredi de 18h à 2h
Le samedi et le dimanche de 12h à 2h
Tél : 09 50 84 19 67

Texte : Katia Barillot
Photos : © Mary Celeste

17.09.21

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !