Dans la biographie très fournie d’Alain Moreau, autodidacte né à Lyon, une ville qu’il abhorre, vivant dans le Marais depuis bientôt 50 ans, retenons deux faits d’armes.

Le premier, c’est le coup de tête qu’il asséna un jour à Jean-Edern Hallier (autre maraisien, résidant place des Vosges) parce que le pamphlétaire, alors son associé aux Editions de l’Herne, l’avait toisé à l’entrée d’un cocktail littéraire.

« Jean-Edern me méprisait beaucoup parce que j’étais un autodidacte issu de l’immobilier et lui et sa bande, des intellectuels qui visaient l’Académie Française. Il ne me méprisait pas un peu, il me méprisait beaucoup », a-t-il expliqué à Livres hebdo en 2016.

Le deuxième, c’est la publication de Suicide mode d’emploi (Editions Alain Moreau et Compagnie, 1982), une dissertation littéraire sur le suicide à travers les âges avec un chapitre pratique pour passer à l’action, qui se vend à 100.000 exemplaires et fait scandale dans le milieu catholique intégriste et bien-pensant.

Parmi les ouvrages notables publié par celui qui fut éditeur de 1971 à 2001, on retient B comme Barbouzes (1975), Dossier F, comme fraude fiscale (1975), L’affaire Papon (1983), Comment arnaquer son banquier (1987) ou encore Lyon ou Le sang et l’argent (1978), de Pierre Mérindol, à travers lequel Moreau règle ses comptes avec sa ville natale.

Libertaire dans l’âme, Alain Moreau est aussi un « célinien » averti qui a, récemment, consacré plusieurs documentaires à Louis-Ferdinand Céline, diffusés sur Arte. Interview.

Texte : Katia Barillot – Instagram
Photo et vidéo : ©Anaïs Costet – Instagram

27.10.19

D’AUTRES AMOUREUX DU MARAIS

Une rencontre avec le philosophe Charles Pépin

Une rencontre avec le philosophe Charles Pépin

Philosophe, écrivain, auteur à succès, professeur à Sciences po et au lycée de la Légion d’honneur, Charles Pépin, qui porte deux fois un prénom royal habite en toute logique dans l’ancien quartier de Charles V, c’est-à-dire dans le Marais. Pour l’avoir parcouru de long en large (« C’est en marchant…

Sandrina Martins : La dame de Carreau

Sandrina Martins : La dame de Carreau

Tout le monde connaît le Carreau du Temple. Mais qui se cache derrière ? Depuis 2015, une femme discrète et attentive aux autres, Sandrina Martins, préside aux destinées de ce haut lieu de la culture qui rayonne au-delà du Marais et de Paris. Directrice générale de la « Société publique…

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Les “Terres de café” de Christophe Servell (vidéo)

Autrefois, le café était le simple synonyme d’un « expresso » ou d’un « café crème », avalé à la va-vite sur un comptoir en zinc. Mais ça, c’était avant… Aujourd’hui, la précieuse fève cultivée en Colombie, au Brésil, au Costa Rica, Salvador, en Jamaïque, en Éthiopie, au Yémen (et on en passe)…

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Après la pandémie, où en sont les galeries ? (podcast)

Aspasia Krystalla, © Le Marais MoodAujourd’hui dans moderne on reçoit Marie papillon. Cette maraisienne occupe une fonction prestigieuse : elle est Présidente du Comité Professionnel des Galeries d’Art et est galeriste elle-même. Elle nous reçoit dans sa galerie situé...

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Bienvenue a bord du Mary Celeste

Contrairement à la célèbre goélette fantôme du même nom (retrouvée au large des Açores en 1872, avec sa cargaison mais sans son équipage), le Mary Céleste est toujours habité. Loin d’être abandonné, ce bar à cocktails ne désemplit pas, probablement grâce au savant dosage…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This