Auberge Nicolas Flamel

À l’annonce du départ de l’excellent Alan Geaam, qui avait déserté l’auberge Nicolas Flamel voilà un an, certains craignaient de se retrouver Gros-Jean comme devant, selon l’expression médiévale. Mais la désillusion fut de courte durée : le chef étoilé franco-libanais a eu la bonne idée d’installer Grégory Garimbay dans ce vieux restaurant situé dans le plus ancien immeuble de la capitale – il fut érigé au Moyen-Âge, au 51 rue Montmorency.

Grégory Garimbay, nouveau chef de l’auberge Nicolas Flamel

Oyez, braves gens, l’assiette est bonne et, du haut de sa trentaine d’années, le chef Garimbay a du métier ! Second au Plaza-Athénée, il a aussi été le bras droit de Sylvestre Wahid, chez Thoumieux, rue Saint-Dominique (7e). Le voilà maintenant seul aux commandes,

Alan Geaam reste propriétaire du lieu mais il laisse carte blanche à ce cuisinier, qui écrit son histoire personnelle dans cette maison aux poutres anciennes et à la façade gothique dont la salle est aménagée – saisissant contraste ! – dans le meilleur style scandinave contemporain.

Salle de l’auberge Nicolas Flamel

C’est ici même – bien avant la tendance du design nordique ! – que vécu Nicolas Flamel. Mort en 1418, ce dernier fit d’abord carrière comme écrivain public avant de s’enrichir par la spéculation immobilière et de devenir une sorte de Robin des Bois du Marais. Il distribua aux nécessiteux une partie de sa fortune qui était considérable, au point que certains en conclurent que Nicolas savait transformer le métal en or.

Auberge Nicolas Flamel

Le chef Grégory Garimbay, lui transforme une série de plats classiques en régal. Et il fait ça « d’instinct et dans l’instant », comme il est écrit sur le mur de la cuisine ouverte qui donne sur la salle. Menu déjeuner à 38€, menu « signature 4 temps » à 70€. Entrées : poireaux, Saint-Jacques, langoustines, de 28 à 38€. Plats : turbot de ligne, homard bleu, ris de veau, poularde Culoiselle, de 42 à 48€. Produits de la chasse : lièvre de Beauce à la royale à 65€, Pithiviers (colvert, foie gras, chou) à 62€.

Auberge Nicolas Flamel
51, Rue de Montmorency, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 12h à 13h45 puis de 19h30 à 21h30
Fermé le lundi et le dimanche
Tél : 01 42 71 77 78

Texte : Katia Barillot

12.11.21

Restaurant Têt : une pépite avec la « Vietnam touch »

Restaurant Têt : une pépite avec la « Vietnam touch »

Têt est ce qu’au Marais Mood, on appelle une pépite. Une fois franchi le seuil, on plonge dans un univers. Celui du Vietnam d’aujourd’hui, dans une jolie salle ornée d’un mur végétal où tout tient en équilibre harmonieux. La déco est à la hauteur du service qui est au diapason de la bande-son « chill »…

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !