USD05, Erevan – Yeghvard, 1997 – © Ursula Schulz-Dornburg

Il est encore temps d’apprécier la première grande rétrospective d’Ursula Schulz-Dornburg à la MEP, ou Maison Européenne de la Photographie, jusqu’au 16 février : 250 images rares, d’une troublante « immobilité » et au final remarquables, qui sont exposées sous le titre « Zone grise/ The Land In Between ».

L’œuvre exigeante de la photographe allemande explore depuis cinquante ans les paysages et la géographie dans leurs relations aux conflits sociaux, politiques et culturels, en particulier dans les régions où ces tensions revêtent une importance historique : l’Irak, la Mésopotamie, la Syrie ou encore la frontière séparant la Géorgie et l’Azerbaïdjan.

L’accrochage, sur deux étages entiers, tient de l’installation avec sa scénographie qui privilégie la présentation systématique de groupes de photos répétitives.

Il s’agit aussi d’un travail documentaire, réalisé dans des régions inaccessibles. On pense aux explorateurs et aux géographes du 19e siècle ainsi qu’aux cartes postales jaunies du début du siècle dernier. Bien sûr, l’œuvre de Schulz-Dornburg va beaucoup plus loin. Elle nous rapproche de l’âme profonde et de l’histoire complexe du Moyen-Orient. Une exposition capitale.

Ursula Schulz-Dornburg
Maison Européenne de la Photographie

5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris
Mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 11h à 20h
Le jeudi de 11h à 22h
Jusqu’au 16 février 2020

USD09
15 kilometers along the Georgian-Azerbaijanian Border, 1998/99
© Ursula Schulz-Dornburg

USD
Vanished Landscapes, Iraq, Marsh Arabs, 1980
© Ursula Schulz-Dornburg

Texte : Axel G. – Instagram

 27.01.20

DES MUSÉES, IL Y EN A PLEIN ICI

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

L’énigme Weegee, photographe de l’extrême

Photojournaliste américain des années 1930-50, célèbre pour ses photos en noir et blanc de la vie nocturne à New York, Weegee prend ce pseudo en clin d’œil à la planche de spitirisme, le Ouija. Car il se proclame « photographe psychique » doté du 3ème œil.

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Joann Sfar en vedette au MAHJ

Qui ne connaît pas la bande dessinée « le chat du rabbin » ? Son créateur, Joann Sfar, est né à Nice en 1971. Dans cette rétrospective au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme au cœur du Marais, la première du genre, on verra beaucoup de planches originales présentées en image par le fameux chat.

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Salonique, la « Jérusalem des Balkans » renaît au MahJ

Pour certains, le souvenir des vacances en Grèce n’est pas très loin. Mais pour tous, la possibilité d’y retourner tout de suite nous tend les bras. Le Musée d’art et d’histoire du judaïsme (MahJ) consacre en effet une exposition à Salonique – aujourd’hui appelée Thessalonique – la ville portuaire de la mer Égée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !