Jusqu’au XIXe siècle, la rue de l’Hôtel-de-Ville, dans le 4e arrondissement, s’appelle rue de la Mortellerie. A l’époque, ce nom évoque les maçons parisiens, appelés morteliers. Ceux-ci s’y sont installés afin de réduire la pierre dure en poussière, pour en faire du ciment. La proximité de la Seine favorise leur installation dans ce lieu précis, car leur activité requiert une grande consommation d’eau.

Mais au cours de l’année 1832, une terrible épidémie de choléra, due à l’eau contaminée de la Seine, se propage dans la capitale. Elle cause la mort de plus de 19.000 personnes en quelques mois. La rue de la Mortellerie est la plus touchée de Paris. Près de 304 habitants sur 4.688 résidents sont emportés par la maladie.

Les riverains, superstitieux, s’interrogent: et si la dénomination de la rue était responsable de ce malheur? Une malédiction s’est-elle abattue sur eux? Ils finissent par demander à la mairie un changement de nom, après avoir signé une pétition. Et obtiennent gain de cause. Trois ans après l’épidémie de choléra, en 1835, la voie est rebaptisée rue de l’Hôtel-de-Ville.

Aujourd’hui, au n°95, on aperçoit encore, gravée au mur, l’inscription « rue de la Mortellerie »

Texte : Clara Mendy
Photos : ©Katia Barillot

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Un hôtel de luxe verra le jour à l’issue des travaux. Au rez-de-chaussée, les anciennes écuries et remises à voiture accueilleront le restaurant sur la grande cour, tandis que la première cour, sur la rue Vieille-du-Temple, retrouvera deux commerces dans la continuité de son aménagement au 19e siècle.

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le Festival du Marais remonte à un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant cet événement artistique de premier plan fut longtemps l’un des rendez-vous culturels les plus courus de la capitale. Pendant un quart de siècle, de 1962 à 1987, ce festival unique en son genre…

La disparition du mythique hôtel Central

La disparition du mythique hôtel Central

Fermé en 2010, le bar Le Central était un des lieux les plus emblématique de la communauté LGBTQ+ de Paris. Situé au 33 rue Vieille du Temple, il a marqué la vie nocturne du Marais durant plus de trente ans. Petit retour sur l’histoire de ce lieu mythique. Durant les années 70, le Marais était un quartier…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !