Restaurant Têt

On pourrait facilement commettre l’erreur de passer à côté du Têt sans le remarquer. Ce serait dommage… A l’entrée du Marais et à 200 mètres du Cirque d’hiver, ce formidable restaurant vietnamien se fait un peu trop discret sur la contre-allée du boulevard du Temple (11e), coincé entre un cuisiniste et un Leclerc pas vraiment glamour.

Pourtant, Têt est ce qu’au Marais Mood, on appelle une pépite. Une fois franchi le seuil, on plonge dans un univers. Celui du Vietnam d’aujourd’hui, dans une jolie salle ornée d’un mur végétal où tout tient en équilibre harmonieux. La déco est à la hauteur du service qui est au diapason de la bande-son « chill » (pas trop fort, juste ce qu’il faut) dont la qualité est au même niveau que le repas lui-même. C’est-à-dire, carrément réussi.

Restaurant Têt

Bienvenue au Têt, qui signifie nouvel an au pays natal de Thinh, le très stylé maître des lieux. « J’ai grandi à Haïphong, au nord du Vietnam, puis mes parents ont déménagé à Hanoï, raconte-t-il. Alors, je retrouvais ma famille pour la fête du Têt, le nouvel an vietnamien. C’était l’occasion de regoûter les délicieux plats que ma mère préparait en souvenir de ses parents qui étaient des restaurateurs réputés d’Haïphong. »

Et voilà comment Thinh, poussé par ses amis qui profitait de ses merveilleux plats faits maison – il cuisine depuis l’enfance – a abandonné une carrière d’ingénieur en BTP pour ouvrir Têt en août dernier, épaulé par une équipe créative. Yousra, qui officie en salle avec chic, est une ancienne designer textile qui joue de la basse et concocte des playlists aux petits oignons. Et en cuisine, le chef Tú, secondé par Yen et Rose, travaille ses spécialités vietnamiennes avec rigueur et inspiration.

Thinh et Yousra du Restaurant Têt, photo : Axel G.

Dans cet endroit « pointu » mais convivial on se délecte d’entrées à 9 ou 10 euros (tofu soyeux mariné 8 heures ; carpaccio de bœuf à la vietnamienne…) et de plats qui vont de 18 à 25 euros, tel le Bun-bo signature Têt, le Piper lolot farci au porc et aux champignons noirs ou encore la fondue vietnamienne (uniquement sur réservation, 4 personnes minimum).

Les produits sont issus de producteurs et productrices locaux, issus en priorité de circuits courts, de l’agriculture biologique et respectueuse du bien-être animal. Et cerise sur le gâteau – ou plutôt : cerise sur le Banh-chay – la carte des vins et alcools a de quoi ravir jusqu’aux connaisseurs les plus exigeants. Bref, au cas où le lecteur ne l’aurait pas remarqué : nous avons vraiment bien aimé.

Restaurant Têt
10 Bd du Temple, 75011 Paris
Du mardi au samedi de 12h à 15h puis de 19h à 23 h
Tél. : 01 73 75 02 70

Restaurant Têt

Texte : Katia Barillot et Axel G.

04.11.22

Bonnard, la table 100% veggie

Bonnard, la table 100% veggie

Un régime moins carné, voire 100% végétal, c’est bien pour la planète et c’est bon pour notre santé. D’une pierre, deux coups ! Voilà ce que propose Bonnard, ce restaurant très discret de la rue des Gravilliers, dans le Marais. En quelques mois cette établissement qui proscrit tout produit animal a conquis…

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

Chez Ajia, comme à Taïwan… mais dans le Marais

À un pâté de maison du métro Saint-Paul, se cache une petite pépite du nom d’Ajia (阿 姊 仔) qui, en mandarin signifie « grande sœur ». C’est l’histoire de Kay et Gregory, un couple qui s’est formé sur les bancs d’HEC et qui, depuis 2017, partagent son amour de la cuisine taïwanaise, de plus en plus en vogue à Paris et dans le Marais.

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Dîner royal (et étoilé) chez « Anne »

Mais qui est donc cette « Anne » dont tout le monde dit tant de bien ? C’est Anne d’Autriche ! L’épouse de Louis XIII, dont la statue équestre trône au milieu de la place des Vosges, et la mère du Roi Louis XIV. Avec un tel pedigree, il fallait que le restaurant qui porte son nom, au numéro 28, de la place des Vosges soit à la hauteur.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !