Statue équestre de Louis XIII au centre de la Place des Vosges

Conçue en 1612 par Louis Métézeau, à la demande de Henri IV, cette place est la plus ancienne de Paris, juste avant la place Dauphine, sur l’île de la Cité. A cheval sur les 3e et 4e arrondissements, elle porte d’abord le nom de place Royale.

Henri IV dont on peut voir le buste sur une façade du Pavillon du Roi, lequel se trouve dans l’axe de la rue de Birague (jadis rue Royale), n’y a pourtant jamais habité. Le Pavillon de la Reine, se trouve de l’autre côté.

La place est inaugurée sous Louis XIII, dont la statue équestre occupe le centre

Lors de la Révolution française, elle est successivement rebaptisée « place des Fédérés », « place du Parc-d’Artillerie », « place de la Fabrication-des-Armes » et « place de l’Indivisibilité ». En 1800, sous le Consultat, Napoléon Bonaparte la renomme « place des Vosges » en l’honneur du département des Vosges, le premier à s’être acquitté de l’impôt sous la Révolution française.

Le retour de la monarchie lui rend son nom initial de « place Royale » de 1814 à 1830 et de 1952 à 1870. Elle porte aussi brièvement, en 1830, le nom de « place de la République ».

La place des Vosges a une jumelle la place Ducale située à Charleville-Mézières.

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

LES DERNIERS ARTICLES PATRIMOINE

Le fabuleux destin des Bains Douches

Tout le monde connait, au moins de nom, les Bains-douches, la fameuse discothèque de la rue du Bourg-l’Abbé (entre Beaubourg et le boulevard Sébastopol). Mais qui connait l’histoire des vrais bains-douches ? Tout commence en 1885 lorsque la famille Guerbois fait bâtir...

Victor Hugo, la star de la place des Vosges

Dans quelques semaines, la Maison de Victor Hugo, place des Vosges, fermera pour travaux pendant un an. Jusqu’à la mi-avril, il est donc encore temps de découvrir l’appartement du « grantécrivain » au deuxième étage de l’hôtel de Rohan-Guéménée, au numéro 6 de la...

Le petit Turenne, gloire du Marais… et de la France

C’est une statue ravissante, discrète et originale. Elle représente Turenne, mais Turenne enfant, la chevelure ondulante, une épée à la main et le soulier foulant un fut de canon. Au croisement des rues Debelleyme, de Normandie et de Turenne, ce bronze émeut par sa...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le look de Jonas et Esteban

Texte texte BABAMannequin (agence Marilyn) T-shirt - MSGM Doudoune - Zara Homme Jean customisé par lui-même Chaussures customisé par lui-même Collier dessiné par lui-même Bagues - une Dolce & Gabana + une dessiné par lui-même MAMADOU Mannequin (agence Elite) Col...

Prendre soin de soi, c’est tout un art (podcast)

L’art de s’occuper de soi résulte de deux tendances de fond. La première, c’est que nous sommes de moins en moins accros à la consommation. L’autre, c’est la quête de sens qui, de plus en plus, caractérise notre époque. Ainsi, prendre du temps, se faire du bien, se...

Marie, la mascotte de la rue Barbette

En 1980, l’INSEE recensait 30 000 concierges à Paris. Quatre décennies plus tard, ils et elles ne seraient plus que 15 000... dont Marie Ladernois. Connue comme le loup blanc dans son quartier, elle assure l’intendance d’un immeuble de dix-neuf appartements depuis...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Pin It on Pinterest

Share This