Mais qui sont les « quatre-fils » qui ont donné leur nom à la rue qui relie celles des Archives et Vieille du Temple à la hauteur du café de la Perle ?

Ce sont les héros d’une légende du Moyen-âge, parvenue jusqu’à nous grâce à une chanson de geste connue dès le XVIe siècle dans une bonne partie de l’Europe.

Ils sont les fils du duc D’Aymon, un valeureux officier qui combattit les Sarrazins (en réalité, il s’agissait des Basques) aux côtés de Charlemagne

Pauvre et sans ressources, ce seigneur n’a pas les moyens d’offrir un cheval à chacun de ses quatre fils : Aalard, Renaud, Richard et Guichard.

Pour ces derniers, la frustration est grande car ils rêvent de devenir chevaliers.

Apparait un jour la fée Orlande. Elle dessine sur un mur un cheval et, lorsque les rayons du soleil effleurent le croquis, un cheval apparait par magie.

Ce destrier, appelé Bayard, devient le fidèle compagnon des quatre frères.

Sur le dos de leur monture exceptionnelle, ces garçons secourent la veuve et l’orphelin dans leur Languedoc natal.

Apprenant leurs exploits, Charlemagne demande à la fratrie de venir à Paris disputer une course de chevaux.

Bayard remporte facilement la compétition. Dès lors, Charlemagne veut acheter l’étalon. Mais les frères lui répondent : « Gardez votre or, nous nous contenterons de l’honneur ».

Mais on ne mécontente pas l’empereur sans courir à sa perte…

Charlemagne ordonne l’arrestation des quatre fils. Mais lorsque les soldats tentent de les capturer, Aalard, Renaud, Richard et Guichard s’enfuient sur leur monture magique.

Rejoint dans une impasse par les soldats, Bayard bondit et disparait avec les quatre frères… à travers un mur.

Les poursuivants sont stupéfaits : sur le mur ne reste qu’un dessin du cheval et de ses quatre cavaliers, les mystérieux et légendaires quatre fils…

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE

La disparition du mythique hôtel Central

La disparition du mythique hôtel Central

Fermé en 2010, le bar Le Central était un des lieux les plus emblématique de la communauté LGBTQ+ de Paris. Situé au 33 rue Vieille du Temple, il a marqué la vie nocturne du Marais durant plus de trente ans. Petit retour sur l’histoire de ce lieu mythique. Durant les années 70, le Marais était un quartier…

Comment le BHV est devenu tendance

Comment le BHV est devenu tendance

S’il y existe un indicateur fiable du pouvoir d’attraction de la « marque » Marais, c’est bien celui-ci : en 2013, le Bazar de l’Hôtel de Ville, ou BHV – l’un des grands magasins de référence à Paris, avec Le Bon Marché et les Galeries Lafayette – a choisi de se rebaptiser « BHV Marais » pour mieux se positionner « dans la tendance ».

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le Festival du Marais remonte à un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant cet événement artistique de premier plan fut longtemps l’un des rendez-vous culturels les plus courus de la capitale. Pendant un quart de siècle, de 1962 à 1987, ce festival unique en son genre…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Ben Affleck et Jennifer Lopez dans le Marais

Il s’en passe des choses quand les Maraisiens ont tourné le dos ! Dommage pour ceux qui étaient déjà partis en vacances mais les jeunes mariés Ben Affleck et Jennifer Lopez ont profité de l’absence d’une partie des Parisiens pour visiter le Marais. Samedi 23 juillet l’illustre couple était au musée Picasso…

Atelier 440,  let the music play !

Atelier 440, let the music play !

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du haut Marais, la terrasse du café-restaurant Le Progrès ne désemplit pas. Mais deux étages plus haut, c’est un tout autre univers. Ici, bien loin de la foule bruyante, se retrouvent, dans une ambiance cosy, des passionnés de musique, de composition et de production musicale.

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Qui dit mieux ? Un aller-retour pour Cuba en classe économique (ou « glace économique ») pour 3,50 euros : Voilà le voyage gustatif que propose Jean-Pierre Braun avec son Rêve de Cuba, une glace vanille intense avec vieux rhum ambré (7 ans d’âge) et citron vert, le tout fumé au havane !

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !