©Fok Kan

Tout le monde connait, au moins de nom, les Bains-douches, la fameuse discothèque de la rue du Bourg-l’Abbé (entre Beaubourg et le boulevard Sébastopol). Mais qui connait l’histoire des vrais bains-douches ?

Tout commence en 1885 lorsque la famille Guerbois fait bâtir un bel immeuble, au numéro 7 de la rue, doté d’un porche remarquable encadré de deux nymphes torchères. Les Guerbois ne sont pas n’importe qui. Cette famille possède en effet le café le plus branché de l’époque, le Café Guerbois, au 9, avenue de Clichy. C’est, entre autres, le quartier général de Zola et de ses amis impressionnistes : Manet, Renoir, Monet, Degas, Pissarro, Sisley, Cézanne. Fortune faite, les bistrotiers ouvrent les Bains-Guerbois, véritable spa haut de gamme, doté de bains japonais (eau sulfureuse), turcs (vapeur) et russes (sorte de sauna), mais aussi d’un salon de massage, d’un barbier, d’un salon de coiffure et d’un restaurant.

La renommée des Bains Guerbois est immense. Marcel Proust est un habitué. L’endroit est prisé de la communauté gay de l’époque. Les « forts des halles », ou manutentionnaires, viennent également se doucher ici, puis avaler un café calva après leur labeur. La destruction des halles Baltard et la généralisation des salles de bains dans les appartements parisiens « tuent » le business des bains-douches au début des années 1970.

Façade des Bains – ©Les Bains Paris

En 1978, première renaissance : le nouveau propriétaire Maurice Marois, un professeur de médecine, se laisse convaincre de transformer les lieux en discothèque. Bingo ! Avec le Palace, Les Bains Douches deviennent la boite de nuit la plus courue de Paris. C’est la version française du Studio 54, le club new-yorkais né quelques mois plus tôt. Dirigée tour à tour par les duos Jacques Renault et Fabrice Coat, puis Hubert Boukobza et Claude Challe et enfin Cathy et David Guetta, on y croise Jean-Paul Gaultier, Karl Lagerfeld, Loulou de Falaise, les Rita Mitsouko, Mick Jagger, Grace Jones, Robert de Niro, Naomi Campbell, Carla Bruni, Kate Moss, Keith Haring, Jean-Michel Basquiat, Andy Warhol. La déco est signée Philippe Starck.

Boy George et Jean-Paul Gaultier – ©Foc Kan

Karl Lagerfeld au club des Bains – ©Foc Kan

L’âge d’or des « Bains » s’achève vers le tournant du siècle mais la boite de nuit ne ferme définitivement qu’en 2010. En 2015, les Bains Douches, entièrement rénovés, sont ressuscités à nouveau, cette fois sous la forme d’un boutique-hôtel cinq étoiles, grâce à Jean-Pierre Marois, le fils du professeur de médecine. Renaissent alors également le restaurant, le club, le bar. Doté de 39 chambres ou suites, l’établissement possède un charme indéniable avec sa déco façon Château Marmont (à Los Angeles) et son restaurant au ciel en laque rouge.

Le ROXO bar – ©Anaïs Costet

De surcroit, les Bains accueillent maintenant des résidences d’artistes, des expositions, etc. Le tout en collab’ avec des galeries prestigieuses : Gagossian, Templon, Jérôme Pauchant. Le prochain événement, « Les Simonnet s’installent aux Bains » sera consacré au très inventif couple Jean-Marie et Marthe Simonnet, spécialisé dans les œuvres en plastique armé. Le commissariat de l’exposition a été confié au maraisien Gilbert Kann. A partir du 2 avril 2019.

Les Bains Paris
7 Rue du Bourg l’Abbé, 75003 Paris
Tel : 01 42 77 07 07

Texte : Katia Barillot

13.03.19
Mise à jour : 25.01.21

POUR LES PASSIONNÉS D’HISTOIRE

La disparition du mythique hôtel Central

La disparition du mythique hôtel Central

Fermé en 2010, le bar Le Central était un des lieux les plus emblématique de la communauté LGBTQ+ de Paris. Situé au 33 rue Vieille du Temple, il a marqué la vie nocturne du Marais durant plus de trente ans. Petit retour sur l’histoire de ce lieu mythique. Durant les années 70, le Marais était un quartier…

Comment le BHV est devenu tendance

Comment le BHV est devenu tendance

S’il y existe un indicateur fiable du pouvoir d’attraction de la « marque » Marais, c’est bien celui-ci : en 2013, le Bazar de l’Hôtel de Ville, ou BHV – l’un des grands magasins de référence à Paris, avec Le Bon Marché et les Galeries Lafayette – a choisi de se rebaptiser « BHV Marais » pour mieux se positionner « dans la tendance ».

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le festival du Marais, une fabuleuse histoire

Le Festival du Marais remonte à un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître. Pourtant cet événement artistique de premier plan fut longtemps l’un des rendez-vous culturels les plus courus de la capitale. Pendant un quart de siècle, de 1962 à 1987, ce festival unique en son genre…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !