André Sommer (le patron de J.P. Leconte) – ©Axel Gyldén

Le point commun entre le Top 14 de rugby, les 24 heures du Mans et de l’Open de France de golf ? Tous les vainqueurs de ces événements sportifs ont un jour tenu entre leurs mains une coupe ou un trophée fabriqué chez J.P. Leconte. Située derrière le Carreau du Temple, cette PME du Marais au charme suranné est l’une des plus pittoresques de Paris.

Fondé en 1919, cet établissement artisanal est en effet dépositaire d’un savoir-faire séculaire. Ici, depuis plus de 100 ans, on fabrique des coupes, des trophées et des médailles pour récompenser, remercier, célébrer les grands champions et les sportifs moins célèbres, voire pas célèbres du tout mais licenciés d’un club de foot, de golf, de pétanque, d’avirons, etc.

Coupes, J.P. Leconte – ©Axel Gyldén

« Ici, nous gravons et entretenons chaque année le Bouclier de Brennus, décerné à l’équipe victorieuse du Top 14, nous fabriquons des coupes pour des clubs amateurs et nous avons créé le trophée du Tour de France cycliste », raconte le patron André Sommer, un fondu de sport (il les a tous pratiqués, en particulier le vélo, à un haut niveau) qui a quitté une carrière dans le marketing sportif, chez ISL et Havas, pour reprendre en 2007 le flambeau de Jean-Pierre Leconte lorsque celui-ci avait atteint la fin du temps réglementaire, autrement dit : la retraite.

« Mais notre activité ne s’arrête pas là, reprend ce sympathique fils d’ostréiculteurs bretons. Nous frappons des médailles pour le Sénat et des municipalités. Nous confectionnons des trophées pour les équipes commerciales de grandes entreprises. Nous gravons de l’argenterie de famille et toutes sortes d’objets pour une clientèle de passage. » Personnaliser, en le gravant, un briquet de marque, un beau stylo ou une timbale en argent est d’ailleurs une bonne idée de cadeau de Noël.

Atelier, J.P. Leconte – ©Axel Gyldén

De l’extérieur on ne se doute de rien. Car la vitrine un brin désuète (c’est tout son charme) ne paie pas de mine : seules quelques coupes s’offrent à la vue des passants. Mais à l’intérieur, c’est une caverne d’Ali Baba ; un dédale où s’entassent coupes, trophées, médailles et timbales. Et aussi : des machines-outils maniées par une poignée d’orfèvres qui tournent, cisèlent, polissent, ajustent.

Dans cet univers, André Sommer, ça se voit, s’épanouit comme un passionné. Non content de diriger l’entreprise, ce créatif se consacre aussi à la direction artistique et au design. Ainsi, le Trophée Équateur, une récompense éco responsable créée pour la COP 21, c’était lui. La coupe du Tour de Bretagne féminin, encore lui ! La Solitaire du Figaro à la voile, toujours lui ! Autant de créations très réussies réalisées avec l’amour de la belle ouvrage. Lui aussi, au fond, mériterait une récompense. Le trophée des créateurs de trophées !

Maison J.P. Leconte
27, rue de Picardie, 75003
Tél : 01 42 78 11 18

©Axel Gyldén

Texte : Axel Gyldén

25.11.21

LE LÈCHE-VITRINES, C’EST PAR ICI

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

C’est la boisson réconfortante par excellence ! Avec le retour du froid, le chocolat chaud est là pour revigorer les frileux. Mais attention, il y a chocolat chaud et chocolat chaud… Le Marais Mood est parti à la recherche des plus onctueux, des plus crémeux, des plus chocolatés.

Resto : « la collective parisienne » la joue collectif

Resto : « la collective parisienne » la joue collectif

Déjeuner pour 8 euros dans le Marais, c’est possible ! Au cœur de Paris, tout près du métro Saint Paul, se trouve l’une des tables les plus abordables de l’Ile-de-France : La collective parisienne. Comme son nom le suggère : il s’agit d’un café solidaire, c’est-à-dire un établissement associatif, sans but lucratif…

À la table de Nicolas Flamel !

À la table de Nicolas Flamel !

A l’annonce du départ de l’excellent Alan Geaam, qui avait déserté l’auberge Nicolas Flamel voilà un an, certains craignaient de se retrouver Gros-Jean comme devant, selon l’expression médiévale. Mais la désillusion fut de courte durée : le chef étoilé franco-libanais a eu la bonne idée d’installer…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

Chocolat chaud dans le Marais : le Top 3

C’est la boisson réconfortante par excellence ! Avec le retour du froid, le chocolat chaud est là pour revigorer les frileux. Mais attention, il y a chocolat chaud et chocolat chaud… Le Marais Mood est parti à la recherche des plus onctueux, des plus crémeux, des plus chocolatés.

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Au musée de la chasse, Eva Jospin fait un carton

Avec ses paysages forestiers et minéraux composés à partir de carton, Éva Jospin, avec l’aimable autorisation de sa galerie Suzanne Tarasiève, plonge les visiteurs du Musée de la Chasse et de la Nature dans l’univers fantastique des jardins baroques du XVIIIe siècle.

Marais mode : Qu’est-ce qu’un bon jean ? (podcast)

Marais mode : Qu’est-ce qu’un bon jean ? (podcast)

Photos : Karolina Grabowska (droite) et Cottonbro (gauche)Roland Arnassalon est Directeur artistique chez Armorlux et a travaillé pour des marques de luxe, de prêt à porter, de fast-fashion mais aussi pour des marques emblématiques du jean. Ce spécialiste du denim va...

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This