À l’occasion de la journée des droits de la femme, le 8 mars, nous avons rencontré trois entrepreneuses du Marais, dans le domaine du chocolat, de la photographie et des métaux.

Rencontre avec trois femmes remarquables.

Après avoir travaillé avec des grands noms de la pâtisserie et de la chocolaterie, la Japonaise Emiko Sano a lancé Les 3 chocolats, sa boutique de chocolats à Saint-Paul.

• A quoi fait référence le nom « Les 3 chocolats » ?

Aux trois sortes de chocolats : noir, au lait et blanc. Mais aussi au fait que, dans notre famille, nous sommes chocolatiers et pâtissiers depuis trois générations. Mon grand-père l’était, mon père l’est toujours (au Japon) et me voici ! Le chocolat, c’est mon ADN.

• Quelle est votre « Japan touch » ?

Mon équipe est japonaise, les techniques sont japonaises, les saveurs aussi : matcha, yuzu, mirin (vin de riz), wasabi, kinako (soja torréfié). Ces ingrédients, bons pour la santé, se marient parfaitement avec le chocolat. De plus nos gâteaux sont moins dosés en sucre.

• Votre parcours ?

J’ai travaillé comme pâtissière et chocolatière chez Michalak et de nombreux autres chefs à Paris et en province. J’ai fondé ma boutique dans le Marais voilà trois ans.

• Y a-t-il beaucoup de femmes dans votre métier ?

Non, 90% des chocolatiers sont des hommes peut-être parce que c’est en partie un travail de force. Pourtant, les femmes possèdent un meilleur palais que les hommes, et beaucoup de dextérité.

De plus, le métier de pâtissier chocolatier est très prenant. Il exige une grande disponibilité. Même pendant les fêtes, on travaille de sept heures du matin jusqu’à tard le soir.

Au Japon, la majorité des femmes arrêtent leur carrière après leur mariage pour se consacrer à leurs enfants. Mais en France, c’est différent.

• C’est-à-dire ?

Je suis arrivée ici il y a douze ans pour apprendre la pâtisserie parce qu’il n’y a pas mieux que la France pour cela. Auparavant, j’étais vendeuse dans la chocolaterie de mon père.

C’est en arrivant ici que je me suis autorisée à créer ma propre entreprise de chocolats. Ce qui m’a le plus étonnée, c’est la loi des 35 heures et les cinq semaines de vacances.

Au Japon, la loi prévoit deux semaines de congés payés mais peu d’employés les prennent, de peur de passer pour des paresseux.

• En tant que femme, quels obstacles avez-vous rencontrés ?

Tout le monde, même mon ex-petit ami, qui est japonais, m’a dit que je n’y arriverais pas, d’autant qu’au départ, je parlais mal français.

Mon père m’a également conseillée de rentrer au Japon. Mais je voulais à tout prix réussir en France ; c’est ici que je voulais essayer de créer mes propres recettes.

Je me suis débrouillée toute seule. Car monter une entreprise en France n’est pas facile. Aucune banque ne m’a fait de crédit. Mais depuis l’ouverture, les clients sont au rendez-vous, fidèles, encourageants : 60% sont des gens du quartier, 20% sont des touristes et 20% des amoureux du Japon.

Les trois chocolats
45 Rue Saint-Paul, 75004 Paris
Du mardi au dimanche de 11h à 20h
Fermé le lundi
Tel : 01 44 61 28 65

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

08.03.20

LES DERNIERS ÉVÈNEMENTS DANS LE MARAIS

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

La Nuit Blanche 2020

La Nuit Blanche 2020

la Nuit Blanche 2020 s’offre le tour de Paris le 3 octobre 2020 de 18h à 2h du matin, heure du dernier métro et cette annonce met en joie les amateurs d’art in-situ. D’autant que cette 19ème édition se veut « ciselée et délicate » selon les mots de Christophe Girard, créateur de cet évènement phare et désormais ex-adjoint…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Marlette Marais, bien plus que délicieux et gluten-free.

Marlette Marais, bien plus que délicieux et gluten-free.

Envie de booster vos défenses immunitaires sans culpabiliser ? Courez goûter la nouvelle carte gourmande du café Marlette Marais. L’histoire de Marlette en une minute chrono : deux sœurs, Margot et Scarlette, élevées au grand air de l’île de Ré aux bons produits locaux et aux recettes maison, ont commencé par créer des préparations bio…

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This