A l’heure où certains mettent la clé sous la porte, voilà qu’apparaît en haut de la rue du Temple le Club 33, une échoppe de barbier.
Aux commandes de cette nouvelle adresse aux murs de pierre avec ses trois postes de travail et son corner de produits capillaires, deux associés.

Marion Perrin et Mikael Ifergan ont ouvert le jour du déconfinement ce lieu chaleureux qui offre des prestations à des prix raisonnables. A partir de 20€ (entretien, volume, coiffage) et ne dépassant jamais 33€ (coupe, taille de barbe, rasage “old fashion”), leur nombre fétiche qui symbolise l’équilibre.

Ces deux jeunes gens ont de nombreuses années d’expérience chez les meilleurs coiffeurs de la capitale. D’ailleurs ils se sont rencontrés chez une pionnière.

Marion a ainsi tenu la prestigieuse antenne de la Barbière de Paris à l’hotel Crillon. Après deux ans passés au Mexique, elle retrouve cet ami et ancien collègue qui songe a lancer son affaire.

Mikael, qui a lui aussi de nombreuses coupes de cheveux, de moustaches et de barbes à son actif, a travaillé en Australie puis à New-York, avant de retrouver la capitale.

« Depuis trois générations nous sommes barbiers et coiffeurs pour hommes dans ma famille paternelle » nous dit-il. « Mon grand-père a commencé au Maroc tandis que mon père a exercé au Canada. Quand il y a quelques mois le local où mon grand-père maternel vendait des bijoux fantaisie s’est libéré, j’ai sauté sur l’occasion pour ouvrir mon propre barber shop. Si au départ je pensais vivre seul l’aventure entrepreneuriale, Marion, a qui j’avais parlé de mon projet, a tout de suite été enthousiaste. Elle m’a conseillé et surtout elle était très contente pour moi. Alors il m’a paru évident de m’associer avec elle ».

Avec un taux de croissance allant jusqu’à 50% chaque année, le marché de la barbe est devenu hyper rentable. On souhaite donc à ce duo de réussir son pari.

Le Club 33
90, rue du Temple, 75003 Paris
Du lundi au samedi de 10h à 20h
Le dimanche et jours fériés de 12h à 20h
Tel : 01 47 07 41 12

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet – Instagram

19.05.20

LES DERNIÈRES BONNES ADRESSES

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

PEP’s, le seul réparateur de parapluies de Paris

PEP’s, le seul réparateur de parapluies de Paris

– Un réparateur de parapluie ça existe encore ?– Oui– Pas possible !– Si, si ! Vrai de vrai, je t’assure ! Ce spécimen unique d’artisan, nous l’avons trouvé aux confins du Marais, dans un charmant petit passage connu pour avoir accueilli les premiers fiacres publics...

Literie Hästens, le sommeil n’a pas de prix

Literie Hästens, le sommeil n’a pas de prix

Un an après son expérience de la Paris Design Week 2019 avec sa boutique éphémère dans le Marais, la prestigieuse enseigne suédoise Hästens s’installe de manière durable au 84 rue de Turenne. « Durable » comme ses literies, confortables et luxueuses, mais surtout, exemptes de toute substance chimique.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

Maison et Objet : tendances 2021 (podcast)

Maison et Objet : tendances 2021 (podcast)

Ce n’est pas parce qu’en septembre 2020 Maison & Objet n’a pas eu lieu, à cause de la Covid-19, que l’on ne sait rien des tendances à venir. Sandrine Maggiani la spécialiste des tendances a fait le tour de la version digitale de l’un des plus importants salons consacrés à l’art de vivre et nous livre son analyse.

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This