Tête de liste de la candidate Agnès Buzyn pour Paris Centre, Pacôme Rupin, trente-quatre ans, est député LREM dans la VIIe circonscription (IVe et XIe arrondissements). Conseiller municipal PS en 2014 dans le IVe arrondissement, il a rejoint le parti d’Emmanuel Macron lors de sa création en 2016.

Quel est, selon vous, le bilan d’Anne Hidalgo ?

La municipalité sortante n’a pas été attentive aux problèmes du quotidien : propreté, voirie, mobilier urbain, organisation des déplacements. Bref, tout ce qui touche l’espace public. D’autre part, la gestion de la maire est trop centralisée. Elle ne délègue pas. Lorsque j’étais adjoint au maire, nous étions faussement concertés et pas du tout écoutés.

Un exemple : le sens d’une petite rue doit être décidé entre un élu local et les riverains plutôt que dans les bureaux de l’hôtel de ville. D’une façon générale, la ville et les services ont été mal gérés sur le plan financier et même sur le plan de l’efficacité. L’endettement de la ville est terrible.

Mais la municipalité a mis l’accent sur les mobilités douces, non ?

Anne Hidalgo a cassé le vélib’ et elle s’est débrouillée pour dire que c’était la faute des autres. C’est l’échec le plus symbolique de sa mandature. Quant à la fermeture des voies sur berges, cela a été mal pensé. Mieux aurait valu faire une ligne de bus express. Mais on a simplement fermé les berges et on attend toujours le bus. Son argument est que la faute en revient à la région… un peu facile. La réalité, c’est qu’aujourd’hui les bus circulent plus lentement et se retrouvent dans les embouteillages.

Vos priorités pour Paris ?

Préserver la vie de quartier, stopper le déclin démographique des arrondissements. La population des quatre arrondissements de Paris Centre a fortement diminué en six ans. Il y a des appartements vides (27% de logements vacants), des classes qui ferment, des commerces qui ont du mal à vivre. Il faut mener des actions résolues pour contrer Airbnb. La ville doit mettre en place une brigade spécifique pour les arrondissements du centre afin de sanctionner ceux qui trichent et accompagner ceux qui se sont trompés de bonne foi.

Que pensez-vous de la fusion des quatre arrondissements ?

C’est une mauvaise idée proposée par Anne Hidalgo à la fin du quinquennat de François Hollande. Pour moi, sectorisation ne signifie pas fusion. La mairie de secteur, celle du IIIe, doit pouvoir coexister avec les mairies d’arrondissement, qui doivent perdurer avec des services de proximité, une police municipale, un guichet unique pour les démarches administratives, les mariages maintenus. Chaque maire devrait avoir sa spécialité, par exemple : logement, crèches et affaires scolaires dans le IIe, musique amateur, nouveau conservatoire et un bel auditorium dans le IVe, service du patrimoine dans le Ier.

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

10.03.20

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Journées du patrimoine 2022 dans le Marais : animations gratuites au Musée Carnavalet. Le musée de la ville de Paris spécialisé, depuis 1880, dans l’Histoire de la capitale de la préhistoire à nos jours accueille les collections, sans cesse enrichies dans l’hôtel des Ligneris (dit Carnavalet) et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau.

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

L’été, à Paris, c’est la saison des tournages, parce que la ville est déserte. En août, le Marais s’est transformé en plateau de cinéma. Rue de Braque, par exemple, la chaîne de AppleTV+ tournait des épisodes d’une série consacrée à Benjamin Franklin, avec Michael Douglas dans le rôle-titre.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !