Inutile de traverser la Seine pour aller jusqu’à Montparnasse, le quartier historique des Bretons à Paris. 

Breizh café

Photo : Breizh Café

À ce compte-là, autant tester les crêperies du Marais où se trouvent de vraies pépites, à commencer par l’incontournable Breizh Café.

Ouvert en 2010, le restaurant de Bertrand Larcher rencontre depuis dix ans un succès phénoménal. Mieux, l’enseigne de ce Breton a fait des petits : il existe aujourd’hui dix-neuf Breizh Café, à Paris, en Bretagne et au Japon, le pays natal de son épouse.

Son secret ? La qualité pardi ! Non seulement le Breizh Café de la rue Vielle-du-Temple (près du musée Picasso) propose des galettes classiques exécutées dans les règles de l’art – « Une complète, s’il vous plaît ! » – mais, hors période confinement/couvre-feux, la maison innove avec des recettes japonisantes, à l’instar du Breizh Roll, présenté façon maki en huit petits rouleaux, avec artichaut, algue wakamé de Saint-Malo, œuf bio brouillé, comté, un soupçon de crème tofu-sésame et une réduction de vinaigre de cidre aux épices Crêpes : 5€80 à 14€50 – Galettes 10€50 à 18€58

 Breizh café
109 Rue Vieille du Temple, 75003 Paris
Le mardi au samedi de 10 h à 18h
Lundi au dimanche de 10 h à 18h00
Tél : 01 42 72 13 77

Princess Crepes

Princess Crepe - Le Marais Mood - Bonnes adresses dans le Marais à Paris
Photo : Anaïs Costet

Autre lieu, autre style. Rue des Escouffes (entre Rivoli et rue de Rosiers), Princess Crêpes propose, pour sa part, un délire kawaï. Dans cette bonbonnière manga, les serveuses japonaises ressemblent à de jolies poupées avec leurs tabliers roses, leurs chaussettes blanches et leur nœud dans la chevelure qui ravissent les otakus, ces passionnés de l’univers nippon.

L’ambiance est amusante mais qu’on ne s’y trompe pas : la qualité est au rendez-vous. On vient dans cette minuscule échoppe surtout à l’heure du goûter pour les crêpes sucrées aux fruits rouges et à la chantilly, mais la carte présente aussi du salé.

L’addition est très raisonnable. Crêpes : 3€ à 6€50 – Galettes 5€

 Princess Crepes
3, rue des Escouffes, 75004 Paris
De 13h à 18h sauf lundi et jeudi
Tél : 07 66 87 43 10

Chez Alain Miam Miam

Au marché des Enfants Rouges, rue de Bretagne, Alain Miam Miam, lui, s’est taillé une réputation gargantuesque avec sa carte pantagruélique à géométrie variable où crêpes et galettes le disputent aux gaufres, blinis et autres pancakes sans oublier les soccas, ces galettes niçoises.

Tout est fait minute sous les yeux des touristes et des Parisiens émerveillés. La queue ne désemplit pas. Il doit bien y avoir une raison !

Galettes 9€50

 Chez Alain Miam Miam
26 Rue Charlot, 75003 Paris
Du mardi au dimanche de 9h à 17h
Tél : 09 86 17 28 00

Crêperie Gigi
Photo : Crêperie Gigi

Sous l’enseigne du restaurant disparu Au Tour de France, qui fleure bon les années 1950, se trouve une sorte de cabane de pêcheur, qui abrite l’une des meilleures crêperies du Marais au nom un brin démodé : Gigi.

Et chez Gigi, pas de chichi ! Ici, juste à côté du Carreau du Temple, on va à l’essentiel. Les produits sont frais et les galettes, ainsi que les crêpes, tiennent leurs promesses. La « complète » (excellente) se compose de jambon « Prince de Paris », de fromage comté et d’œufs de la ferme. 

Les autres galettes sont à l’avenant, avec, parfois, une pointe de créativité. Les champignons de Paris sont par exemple remplacés par des shiitakés (riches en vitamines et minéraux) et les crêpes au citron sont accommodés avec du citron vert ou du yuzu. 

On a aussi testé la crêpe aux poires avec amandes caramélisées : impeccable. C’est clair, il a du métier chez Gigi. Ce qui s’explique facilement : l’équipe maison est la même que celle du Barav tout proche (un bar à vin très recommandable) et de L’Ilot (un restaurant de fruits de mer qui a bonne réputation) mitoyen. 

 Crêperie Gigi

4 Rue de la Corderie, 75003 Paris
Du mardi au dimanche de 12 h à 17h30

Tél : 07 83 58 75 30
Crêperie Crepolog’

Photo : Crêperie Crepolog’

Vers Saint-Paul, derrière le Monoprix, la crêperie Crêpolog’ fait le job elle aussi. La déco un tantinet rustique ne cherche pas à en mettre plein la vue mais l’assiette tient ses promesses.

La carte est classique avec tout ce qu’il faut pour contenter les amateurs de galettes bretonnes au beurre bio salé. Comme chez Gigi, la crêpe aux poires est à base de fruit poché maison, non pas de conserve comme c’est le cas dans certains établissements parisiens qui n’ont pas leur place ici.

Les best-sellers ? La « complète », bien sûr, mais aussi la galette à la saucisse de Guémené-sur-Scorff (une localité du Morbihan) et la mozzarella fondue au basilic. Le tout se déguste sur un fond musical jazzy de bon aloi.

 Crêperie Crépolog’
21 Rue Neuve Saint-Pierre, 75004 Paris
Mardi de 12 h à 17h00
Du mercredi au lundi de 12 h à 23h00
Tél : 01 43 48 28 34

Texte : Katia Barillot

29.01.22

C’EST L’HEURE DU GOÛTER !

Le Chou français, une pâtisserie trop chou

Le Chou français, une pâtisserie trop chou

Connaissez-vous le « choucaron » ? C’est un chou qui s’empare des codes du macaron. Autrement dit, un « mix » de chou et de macaron, où la ganache est montée et se coiffe d’un chapeau en coque de macaron. Voici donc l’une des pâtisseries signature du Chou français, nouvelle adresse sucrée et mono produit, tout près du BHV.

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Reÿs, au pays des glaces éternelles

Qui dit mieux ? Un aller-retour pour Cuba en classe économique (ou « glace économique ») pour 3,50 euros : Voilà le voyage gustatif que propose Jean-Pierre Braun avec son Rêve de Cuba, une glace vanille intense avec vieux rhum ambré (7 ans d’âge) et citron vert, le tout fumé au havane !

« Moustache », des glaces très rock’n’roll

« Moustache », des glaces très rock’n’roll

Quel rapport entre la musique rock et les crèmes glacées ? A priori aucun… sauf un certain François-Xavier Goudemand, un professionnel du marketing également fêlé de rock, hard-rock et métal, qui a publié Oh My Rock ! un livre sur l’origine des noms de 101 groupes de musiques publié en 2021.

EN CE MOMENT SUR
LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !