C’est un disquaire pour amateurs de vinyles « collectors », mais c’est aussi un coffee-shop aux allures de mini lounge – murs rose poudré, fauteuils bordeaux – conçu par l’architecte d’intérieur Pierre Gonalons. Chez Rupture, le service à table est certes momentanément interrompu pour cause de Covid mais on sent bien que, rue du Vert-Bois (3e), ce lieu chaleureux veut donner le « la ». Cette artère possède d’ailleurs le potentiel pour devenir la jumelle de sa voisine, la rue Notre-Dame-de-Nazareth qui, en peu de temps, est devenu l’un des axes les plus tendances du Haut Marais. 

En entrant chez Rupture, on pense fatalement au roman Haute-Fidélité (1995), de Nick Hornby, qui raconte l’histoire d’un gérant de magasin de disques londonien qui passe son temps à créer ses « Top 5 » personnels : les cinq meilleures faces A de tous les temps, les cinq films préférés de son père, les cinq meilleures chansons pop parlant de la mort, etc. 

En la matière, il y a ici de quoi faire ! Le magasin abrite une belle collection de 2500 vinyles : jazz, soul, RNB ou encore de rap. Le choix s’étend de Keith Jarrett à Serge Gainsbourg en passant par John Coltrane, Michael Jackson, RunDMC, Jay-Z ou John Lee Hooker. C’est éclectique, comme le créateur du lieu Alexandre Sap, un ex-ingénieur du son passé par Taratata qui a monté plusieurs labels et produit des campagnes internationales (pour Hermès, Cartier, Fendi, Dom Pérignon) et travaillé de nombreuses stars (Lou Reed, Phoenix, Jay-Z, Lady Gaga. etc.) avant de jeter son dévolu sur la rue du Vert-Bois 

Les amateurs de « rarities » ne seront pas déçus. Ici se cachent des pépites, tel ce pressage original de l’album Mélodie Nelson (Gainsbourg, 1971) à 200€, la B.O.F. de L’Homme-orchestre (un film avec Louis de Funes) composé par François de Roubaix vendu un 500€ ou encore des pochettes « collector » dessinées par Andy Warhol. A vos platines ! 

Rupture Record Store
11 Rue du Vertbois, 75003 Paris
Du mardi au vendredi de 14h à 19h
Le samedi de 11h à 20h
Le dimanche de 12h à 19h
Fermé le lundi
Tél : 07 50 88 69 50

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

19.03.21

PAR ICI LA MUSIQUE

Atelier 440,  let the music play !

Atelier 440, let the music play !

Au rez-de-chaussée d’un immeuble du haut Marais, la terrasse du café-restaurant Le Progrès ne désemplit pas. Mais deux étages plus haut, c’est un tout autre univers. Ici, bien loin de la foule bruyante, se retrouvent, dans une ambiance cosy, des passionnés de musique, de composition et de production musicale.

FyMusic Studio cherche « nouvelle star »

FyMusic Studio cherche « nouvelle star »

Vous avez aimé Jay-Z, le mari de Beyoncé ? Vous allez adorer Jeezoe. Ce trentenaire originaire d’Haïti vient d’ouvrir, voilà six mois, un studio d’enregistrement au cœur du Marais, à Paris. Tout près de la marque hip-hop Supreme, rue Barbette, FyMusic Studio, propose à chacun de venir enregistrer…

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Jazz : ça swingue au « 38 Riv »

Peu avant 20h30, une file de mélomanes patiente sur le trottoir, devant le 38 Riv’ situé comme son nom l’indique au 38, rue de Rivoli. Entre Saint-Paul et Hôtel-de-Ville, voici donc l’entrée du seul club de jazz du Marais – et l’un des rares à Paris – avec son auvent noir, ses trois caves voûtées…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !