C’est un disquaire pour amateurs de vinyles « collectors », mais c’est aussi un coffee-shop aux allures de mini lounge – murs rose poudré, fauteuils bordeaux – conçu par l’architecte d’intérieur Pierre Gonalons. Chez Rupture, le service à table est certes momentanément interrompu pour cause de Covid mais on sent bien que, rue du Vert-Bois (3e), ce lieu chaleureux veut donner le « la ». Cette artère possède d’ailleurs le potentiel pour devenir la jumelle de sa voisine, la rue Notre-Dame-de-Nazareth qui, en peu de temps, est devenu l’un des axes les plus tendances du Haut Marais. 

En entrant chez Rupture, on pense fatalement au roman Haute-Fidélité (1995), de Nick Hornby, qui raconte l’histoire d’un gérant de magasin de disques londonien qui passe son temps à créer ses « Top 5 » personnels : les cinq meilleures faces A de tous les temps, les cinq films préférés de son père, les cinq meilleures chansons pop parlant de la mort, etc. 

En la matière, il y a ici de quoi faire ! Le magasin abrite une belle collection de 2500 vinyles : jazz, soul, RNB ou encore de rap. Le choix s’étend de Keith Jarrett à Serge Gainsbourg en passant par John Coltrane, Michael Jackson, RunDMC, Jay-Z ou John Lee Hooker. C’est éclectique, comme le créateur du lieu Alexandre Sap, un ex-ingénieur du son passé par Taratata qui a monté plusieurs labels et produit des campagnes internationales (pour Hermès, Cartier, Fendi, Dom Pérignon) et travaillé de nombreuses stars (Lou Reed, Phoenix, Jay-Z, Lady Gaga. etc.) avant de jeter son dévolu sur la rue du Vert-Bois 

Les amateurs de « rarities » ne seront pas déçus. Ici se cachent des pépites, tel ce pressage original de l’album Mélodie Nelson (Gainsbourg, 1971) à 200€, la B.O.F. de L’Homme-orchestre (un film avec Louis de Funes) composé par François de Roubaix vendu un 500€ ou encore des pochettes « collector » dessinées par Andy Warhol. A vos platines ! 

Rupture Record Store
11 Rue du Vertbois, 75003 Paris
Du mardi au vendredi de 14h à 19h
Le samedi de 11h à 20h
Le dimanche de 12h à 19h
Fermé le lundi
Tél : 07 50 88 69 50

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

19.03.21

LE LÈCHE-VITRINES, C’EST PAR ICI

Le top 3 des terrasses cachées

Le top 3 des terrasses cachées

Après les nourritures de l’esprit, les nourritures terrestres ! En rouvrant ses portes après quatre années de travaux, le musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a inauguré, côté rue des Francs-Bourgeois, un restaurant en plein air (qui prendra ses quartiers d’hiver en intérieur)…

“Notre Café”, un bon plan doublé d’une bonne action

“Notre Café”, un bon plan doublé d’une bonne action

Non, le Marais n’est pas seulement dédié à la fashion et au tourisme ! N’oublions pas que le 3e et le 4e valorisent aussi l’entraide et le beau projet solidaire. Une nouvelle adresse, aux prix très abordables et installée au sein de l’ancienne caserne des Minimes, en apporte la preuve.

La manufacture de chocolat qui affole les sens

La manufacture de chocolat qui affole les sens

Depuis son ouverture en 2019, Plaq est LE lieu où se précipitent tous les adeptes de chocolat qui avaient perdu le sens du goût. Installée rue du Nil, cette manufacture de chocolat créée par un duo de « re-convertis » au cacao, propose le premier « bean to bar » de Paris…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le top 3 des terrasses cachées

Le top 3 des terrasses cachées

Après les nourritures de l’esprit, les nourritures terrestres ! En rouvrant ses portes après quatre années de travaux, le musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a inauguré, côté rue des Francs-Bourgeois, un restaurant en plein air (qui prendra ses quartiers d’hiver en intérieur)…

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Après sept années de bons et loyaux services à la tête du musée national Picasso, Laurent Le Bon, conservateur général du patrimoine, s’en va. Mais il ne part pas loin. Le voici qui préside, depuis le 19 juillet, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

Le look de Anton

Le look de Anton

Avec son air de pâtre grec, nous aurions pu le croiser guidant un troupeau sur les hauteurs de l’île de Naxos. Mais c’est rue Vieille-du-Temple que nous avons rencontré Anton, « berger urbain » épris de fashion qui travaille chez Comme des garçons, l’enseigne japonaise fondée en 1969.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This