C’est une victoire pour les riverains de la jolie place Sainte-Catherine (4e). La mairie de Paris vient d’obtenir gain de cause devant la justice contre les commerçants réunis en association afin de défendre leur droit à étendre leurs terrasses, au-delà de toute mesure.

Le tribunal administratif a donné raison au maire de Paris Centre Ariel Weil qui contestait l’extension déraisonnable du service en terrasse. Ces dernières années, les tables occupaient non seulement les abords des restaurants mais également le terre-plein central.

Les voisins, excédés par le bruit, avaient alerté la municipalité. Autrefois tranquille cette petite place proche de la rue Saint-Antoine s’est, au fil du temps, transformée en caisse de résonance.

Depuis le milieu des années 2000, les résidents ont multiplié les actions de protestation, apposé des banderoles aux fenêtres, rédigé des lettres ouvertes au maire et aux commerçants.

Certains ont même lancé des boules puantes. D’autres sont venus constater les débordements de terrasse en prenant des mesures avec un mètre.

Le 18 février 2020, Ariel Weil a pris un arrêté imposant un règlement particulier sur cette place située dans un secteur sauvegardé du Marais.

Il exigeait une harmonisation des stores et interdisait l’accaparement du centre de la place afin de garantir une circulation optimale des piétons.

C’est cette décision qui était contestée en justice par l’association Commerçants Place Sainte-Catherine. La cour administrative d’appel vient de valider l’arrêté municipal.

« C’est une immense victoire et une décision qui fera date », explique le maire dans Le Parisien. Il rappelle que « l’autorisation d’exploitation d’un espace extérieur n’est pas un droit mais une tolérance. »

Et de conclure : « Cette décision montre que j’ai la possibilité, au nom de l’intérêt général, d’imposer des dispositions particulières à certains endroits. Et je compte bien l’utiliser. »

Texte et photo : Katia Barillot

18.06.21

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

Pour ou contre les SUV vote le 4 février 2024

Pour ou contre les SUV vote le 4 février 2024

Dans le débat sur la circulation à Paris, la question des SUV suscite des discussions animées. Certains prônent une interdiction en raison de leur impact environnemental et de leur encombrement en ville.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

Restaurant végétarien : Bonnard, c’est tout bon !

On se sent immédiatement bien chez Bonnard où l’on est accueilli par Elise, la maîtresse de maison franco-américaine, chic et décontractée, dans un décor où le bois et la pierre prédominent. C’est que, ici, tout est naturel : la déco, les gens, les vins bios, la cuisine de saison. Bienvenue, donc, rue…

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

Le 26 mai 2024, c’est la fête des mères

A cette occasion, petits et grands célèbrent leur mère par un coup de fil, un cadeau, un bouquet de fleurs. On célèbre les mamas partout dans le monde et dans la plupart des pays, au mois de mai. On croit à tort que cette fête date des sombres années Pétain alors qu’il l’a seulement réhabilitée pour en faire une célébration lithurgique…

Millet, de la montagne au Marais

Millet, de la montagne au Marais

Du haut de cette boutique de vêtements outdoor et technique, cent ans d’histoire familiale vous contemplent. Créée en 1921 à Chamonix, la marque Millet est toujours dirigée par la famille du même nom. C’est donc un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui arrive des Alpes pour s’installer dans le Marais…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !