Otinaho, Namibia – Janvier 2017, © Stephan Gladieu

C’est l’heure de l’Afrique ! Après le Prix Goncourt attribué au Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, voici la foire d’art et de design d’Afrique AKAA, soit As known as Africa qui s’installe, pour sa 7e édition, dans le Marais, à Paris. Au Carreau du Temple, cette manifestation présente le « best of » des artistes du continent qui sont de mieux en mieux connus et de plus en plus côté. Autrement dit : c’est le moment d’investir dans le continent.

DU 12 au 14 novembre, le carreau accueille 40 galeries qui présentent leurs plasticiens, peintres, sculpteurs, photographes, venus d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et, aussi, de France, émergents et confirmés. Des marchands d’art prestigieux comme Didier Claes côtoient ici des galeries angolaises, sud-africaines, sénégalaises, ivoiriennes, belges, anglais ou encore… « maraisiennes », comme Nil Gallery et 193 Gallery.

Voici la sélection, non exhaustive, du Marais Mood.

► October gallery (Royaume Uni)

• Alexis Peskine
Nous l’avions découvert en 2018 lors d’un précédent Akaa et nous avons hâte de revoir cet artiste intransigeant dont le travail rend hommage aux réfugiés économiques africains contraints d’émigrer vers l’Europe au péril de leur vie. Né à Paris d’un père franco-russe, d’une mère afro-brésilienne, ce petit-fils d’un rescapé de la Shoah, sorti major de l’université Howard, de Washington, dessine des visages – minutieusement construits — avec des clous.

La taille des têtes de clou et la profondeur de leur relief confèrent à ces portraits un magnétiques ou transparaissent à la fois la souffrance et la résilience. Alexis Peskine est aussi vidéaste et de photographie.

Alexis Peskine, AKAA 2018 ©Anaïs Costet

► Fisheye gallery (France)

• Delphine Diallo
Initialement monteuse vidéo, graphiste et spécialiste en effets spéciaux dans l’industrie musicale à Paris, cette artiste visuelle et photographe franco-sénégalaise vit à Brooklyn depuis 2008. Diplômée de l’Académie Charpentier, Delphine Diallo associe l’art à l’activisme à travers ses photos et collages. Elle remet en cause les normes à travers son point de vue où se mêlent anthropologie, mythologie, religion, science et même arts martiaux !

Soleita Ekonda Botolo, Delphine Diallo, 2015

► This is not a white cube gallery (Portugal)

• Alida Rodrigues
Il est toujours question de la mémoire, de l’identité et de leur manipulation à travers l’histoire, dans les œuvres d’Alida Rodrigues. Sa dernière série intitulée « L’histoire secrète des plantes » se compose de collages d’illustrations botaniques sur des cartes de visite et ancien portrait-cartes en vogue au tournant des années 1900. Crocus, lys, tulipes, ananas se juxtaposent au visage du propriétaire de la carte.

Alida Rodrigues, 2020

School gallery / Olivier Castaing (France)

• Stephan Gladieu

Récemment célébré aux rencontres photographiques d’Arles (avec une série sur la Corée du Nord), le photographe Stephan Gladieu continue de parcourir le monde pour construire une œuvre de portraits saisissants qui sont autant de tableaux. Après ses extraordinaires images d’Hereros namibiens, de Surmas éthiopiens et de Maï-Maï congolais, l’ancien photoreporter du Figaro magazine et de L’Express présente son stupéfiant projet « Homo détritus », consacré au fléau de la pollution. Un véritable travail de plasticien son art qui prend des allures de documentaire augmenté d’une dimension picturale qui oblige le spectateur à réfléchir aux enjeux de notre temps.

HOMO DETRITUS, Untitled #21, Stephan Gladieu, 2020

► Magnin – A, (France)

• Chéri Samba
Tout le monde reconnaît le trait de crayon de Chéri Samba et sa palette chromatique vive et contrastée. Natif de la République démocratique du Congo, le peintre travail sur ses toiles sans croquis préalable, à l’inspiration pure. Il y ajoute un texte car, selon lui, « l’écriture attire le regard et permet de mieux apprécier l’œuvre ». Souvent présent dans ses tableaux sous forme d’autoportraits, Chéri Samba aborde des sujets universels : mœurs, sexualité, maladie, inégalités sociales, corruption, etc.

Les excitants que nous connaissons, Chéri Samba, 2018

06.11.21

QUE SE PASSE-T-IL AU CARREAU ?

Move your body au Festival Jogging

Move your body au Festival Jogging

Pourquoi vous allez devoir aller vous dépenser au Festival Jogging ? Cet événement qui, u 29 juin au 3 juillet 2022, le Festival Jogging revient au Carreau du Temple pour sa seconde édition, apporte un regard décalé et stimulant sur le monde du sport et des arts à travers des expositions, spectacles…

Le salon Drawing Now fête sa 15ème édition au Carreau du Temple

Le salon Drawing Now fête sa 15ème édition au Carreau du Temple

Après deux ans d’absence, la plus grande foire de dessin contemporain d’Europe est de retour au Carreau du temple ! Le rendez-vous est un incontournable pour tout amateur d’art qui se respecte. Drawing Now accueille cette année plus de 300 artistes et pas moins de 2000 œuvres. Drawing Now…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !