Le Tango

C’était « le Temps du tango » chantait Léo Ferré dans une sublime chanson (voir plus bas) parue en 1958 chez Odéon qui est une ode nostalgique à ce Paris d’avant-guerre si bien immortalisé par les photos nocturnes de Brassaï. C’était l’époque où les « apaches » (voyous parisiens) fréquentaient les bals musettes et les dancings pour danser au son d’un instrument vraiment « bath » (trop bien) : l’accordéon. L’un de ces lieux de divertissement se trouve dans le Marais et était menacé de disparition.

C’est donc un entier pan de l’histoire de la capitale qui vient d’être sauvé par le Ville de Paris dans une ruelle où l’on n’a guère de mal à visualiser mentalement la faune populaire qui s’y retrouvait au temps des films de Marcel Carné : les habitants du quartier et les forts des Halles, mêlés aux maquereaux et aux demi-mondaines tenant le pavé.

Après des années de discussions et d’incertitudes, la municipalité vient donc de confirmer le rachat, pour 6,7 millions, de l’immeuble de la rue au Maire (3e) qui abrite le Tango, devenu boîte de nuit gay en 1997. Au même titre que La Java, rue du faubourg du Temple (10e) ou le Balajo, rue de Lappe (11e), l’établissement est considéré comme un quasi-monument historique par les amoureux du Paris ancien.

Les huit appartements situés au-dessus seront convertis en logements sociaux. Le bâtiment de 4 étages – 343 m2 de surface habitable – va être loué par la Ville à Elogie-Siemp, l’un de ses bailleurs sociaux, pour 65 ans et un loyer capitalisé de 3,1 millions d’euros. Mais l’objectif était d’abord de sauver, dans le local commercial de 200 m2 situé au rez-de-chaussée, l’un des « plus anciens dancings de Paris », le Tango, « qui a fait danser toutes les fins de semaine les communautés LGBTQI+ » depuis 1997, avait expliqué le maire de Paris Centre, Ariel Weil.

Un article du Figaro précise : « Les travaux pour mettre aux normes le bâtiment – menuiseries, façade et couverture – vont donner à la mairie quelques mois pour « revoir le projet », a indiqué Jean-Luc Romero-Michel, adjoint aux droits humains également impliqué dans le projet. « L’idée est de garder un lieu festif LGBT » qui bénéficiera d’un « prix du loyer modéré », a-t-il ajouté. « Comme Léo Ferré, lui aussi trouve sans doute que « c’est bath, le Tango ».

Le Tango (La Boîte à Frissons)
11 – 13 Rue au Maire, 75003 Paris
Tél : 01 42 72 17 78

Le Temps du Tango (1958)

(Musique : Léo Ferré ; paroles: Jean-Roger Caussimon)

Moi je suis du temps du tango
Où mêm’ les durs étaient dingos
De cett’ fleur du guinch’exotique
Ils y paumaient leur énergie
Car abuser d’ la nostalgie
C’est comme l’opium… ça intoxique.
Costume clair et chemis’ blanch’
Dans le sous-sol du  » Mikado « 
J’en ai passé des beaux dimanches
Des bell’s venaient en avalanch’
Et vous offraient comm’un cadeau
Rondeur du sein et de la hanche…
Pour qu’on leur fasse danser l’ tango!…
Ces môm’s-là faut pas vous tromper
C’était d’ la bell’ petit’ poupée
Mais pas des fill’s ni des mondaines
Et dam’ quand on a travaillé
Six jours entiers, on peut s’ payer
D’un coeur léger… un’ fin d’ semaine…

Si par hasard et sans manièr’s
Le coup d’ béguin venait bientôt
Ell’s se donnaient c’était sincère
Ah! c’ que les femm’s ont pu me plair’
Et c’ qu’ j’ai plu!
J’étais si beau…
Faudrait pouvoir fair’ marche arrière…
Comme on l’fait pour danser l’tango!
Des tangos, y’en avait des tas
Mais moi j’ préférais  » Violetta « 
C’est si joli quand on le chante…
Surtout quand la boul’ de cristal
Balance aux quatre coins du bal
Tout un manèg’… d’étoil’s filantes

Alors c’était plus Valentin’
C’était plus Loulou, ni Margot
Dont je serrais… la taille fine…
C’était la rein’ de l’Argentin’
Et moi j’étais son hidalgo
Oeil de velours et main câline…
Ah c’ que j’aimais danser l’ tango!…
Mais doucement passent les jours
Adieu, la jeunesse et l’amour
Les petit’s môm’s et les « je t’aime… »
On laisse la place et c’est normal
Chacun son tour d’aller au bal
Faut pas qu’ ça soit… toujours aux mêmes

Le coeur, ça se dit:  » corazón « 
En espagnol, dans les tangos…
Et dans mon coeur… ce mot résonne…
Et sur le boul’vard, en automn’
En passant près du  » Mikado « 
Je n’ m’arrêt’ plus mais je fredonne:
C’était bath, le temps du tango…
C’était bath, le temps du tango.

Texte : Axel G.

11.11.21

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !