Raymond Depardon Glasgow, Ecosse, 1980 – © Raymond Depardon | Magnum Photos

Il ne reste que quelques jours pour admirer les images de Raymon Depardon prises à Glasgow, en Ecosse, en 1980, et accrochées à la galerie RX dans le Marais à Paris, jusqu’au dimanche 16 janvier.

En 1980, le photographe français réalise une commande pour le Sunday Times sur la capitale écossaise. Le reportage ne sera jamais publié et les images resteront dans les cartons jusqu’à une exposition consacrée à Depardon au Grand Palais, en 2013.

Raymond Depardon Glasgow, Ecosse, 1980 – © Raymond Depardon | Magnum Photos

Le public s’émerveille : Depardon saisit la fin d’un monde ouvrier, désœuvré, sous un ciel de pluie, devant des façades d’immeuble couleur charbon. C’est un portrait grand format du petit peuple écossais, avec des perdants magnifiques et des gueules cassés dont les enfants semblent n’avoir que deux loisirs : jouer au ballon et faire des bulles de chewing-gum. Les adultes, eux, guérissent de l’adversité à coup de rasade d’alcool.

Raymond Depardon Glasgow, Ecosse, 1980 – © Raymond Depardon | Magnum Photos

Les tirages grand format, édités à 3 exemplaires, sur papier argentique (120 x 160 cm) valent 18.000 €. Les petits (46 x 63 cm), édités à 5 exemplaires, sont à 6.000€.

Galerie RX
Exposition Raymond Depardon : Glasgow
Jusqu’au dimanche 16 janvier 2022
16 Rue des Quatre-Fils, 75003 Paris
Du mardi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h
Le samedi de 11h à 19h
Le dimanche de 14h à 18h
Tél. : 01 71 19 47 58

Raymond Depardon Glasgow, Ecosse, 1980 – © Raymond Depardon | Magnum Photos

Texte : Axel G.

10.01.22

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Avec l’artiste Malacarne, on plonge dans le Grand Bleu

Avec l’artiste Malacarne, on plonge dans le Grand Bleu

Pourquoi aller à la mer quand on peut la trouver dans le Marais, à la galerie Menouar, rue du Parc-Royal ? Ici, on plonge directement dans le Grand Bleu avec l’œuvre du Malacarne, artiste postimpressionniste du reflet, de la lumière et de l’eau dont le pinceau caresse la surface de la mer.

Susumu Shingu, éloge de la lenteur

Susumu Shingu, éloge de la lenteur

A la galerie Jeanne Bucher Jaeger, espace centenaire au fond d’une cour, se déploie une trentaine de dessins et de sculptures cinétiques, œuvres en mouvement de l’artiste Japonais Susumu Shingu. C’est un courant en vogue dans les années cinquante, emmené par des artistes tels que l’athénien Takis ou le brésilien Soto.

Ethan Murrow et son hymne au végétal

Ethan Murrow et son hymne au végétal

La galerie Les filles du Calvaire, abritée au fond d’une cour, accueille jusqu’au 25 novembre le solo show « Magic Soil », (terre magique) de l’Américain Ethan Murrow. Un ensemble inédit d’une quinzaine de peintures et dessins qui rendent hommage à la nature.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Millet, de la montagne au Marais

Millet, de la montagne au Marais

Du haut de cette boutique de vêtements outdoor et technique, cent ans d’histoire familiale vous contemplent. Créée en 1921 à Chamonix, la marque Millet est toujours dirigée par la famille du même nom. C’est donc un peu du patrimoine et du savoir-faire français qui arrive des Alpes pour s’installer dans le Marais…

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Brunch divin au pied de Notre-Dame

Certes, officiellement, ce n’est pas le Marais. Mais au Son de la Terre, une péniche récemment amarrée quai de Montebello (5e), le 4e arrondissement est en vue. D’ailleurs, celle-ci est du genre incroyable : d’un côté, c’est Notre-Dame inondée de soleil ; de l’autre, les quais, les bouquinistes, les promeneurs, les joggeurs.

Saka, un bar à cocktails comme a Tokyo

Saka, un bar à cocktails comme a Tokyo

Voici une adresse qui donne la mesure de la transformation du Marais. Et a de quoi faire taire les grincheux dont le mantra se résume à : « C’était mieux avant… » Non, tout n’était pas mieux « avant » dans le Marais. D’ailleurs, il n’y avait pas de bar américain comme Saka, qui cultive une forme d’excellence qu’on ne trouve plus qu’au Japon.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !