©Raymond Cauchetier, Baisers Volés, 1968

La Galerie de l’instant célèbre les 100 ans de Raymond Cauchetier, photographe méconnu, prolifique et pourtant incontournable de la nouvelle vague, dont la vie ressemble à un film mettant en scène un drôle de zèbre devenant photographe par hasard, après la Libération.

Ancien résistant au sein du prestigieux corps franc Pommiès, une organisation armée qui opère dans le Sud-Ouest, Raymond Cauchetier est envoyé en Indochine après la guerre.

Il y devient attaché de presse de l’armée de l’air, auteur de discours pour les gradés, animateur radio et photographe… pour documenter les missions.

En 1954, le trentenaire quitte l’armée laissant derrière lui le Vietnam, le Laos et le Cambodge, où il s’est lié d’amitié avec les paysans des rizières, mais aussi avec Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, et Bao Dai, empereur du Vietnam.

Désormais photographe, il revient à Paris plein d’espoir et rêve de travailler à Paris Match.

Mais, puisqu’il n’est recommandé de personne, l’hebdomadaire l’éconduit tout comme l’agence Magnum. Pourtant, son travail est reconnu au Japon et aux USA déjà.

Après ces expériences désastreuses, le producteur Jean-Paul Guibert charge l’homme au Rolleiflex de réaliser des clichés sur les plateaux de Jean-Luc Godard.

Raymond Cauchetier ne sait pas encore qu’il va devenir “le” photographe incontournable de la Nouvelle Vague.

C’est ce destin exceptionnel que raconte l’exposition Joyeux anniversaire monsieur Cauchetier, à la Galerie de l’Instant.

Avec force de clichés, en noir et blanc, totalement purs et inédits de Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Demy, Brigitte Bardot, Jean-Paul Belmondo, Jean Seberg, Catherine Deneuve, Jeanne Moreau, Jean-Louis Trintignant, Romy Schneider, Françoise Fabian, Jean-Pierre Léaud, Jean-Claude Brialy, Anouk Aimée, Bernadette Lafont etc. pris en 1968 mais surtout entre 1956 à 1963.

Du 3 septembre au 22 novembre 2020

Galerie de l’instant
46, Rue De Poitou, 75003 Paris
Le lundi de 14h à 19h
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tél. : 01 44 54 94 09

©Raymond Cauchetier, À bout de souffle, 1960

©Raymond Cauchetier, Lola, 1961

Texte : Katia Barillot

07.09.20

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Marianne Ström : l’œil du Marais en 12.000 photos

Marianne Ström : l’œil du Marais en 12.000 photos

Aussi discrète que déterminée, la photographe suédoise Marianne Ström cumule bien d’autres qualités encore : historienne de l’art, elle possède un Hasselblad (la Rolls des appareils photo) et réside dans le Marais depuis quarante ans. Munie de son boîtier, elle arpente depuis lors…

Galerie “Pièce unique” : une seule œuvre à la fois

Galerie “Pièce unique” : une seule œuvre à la fois

On connaissait la tendance des boutiques « mono produit », spécialisées dans une seule denrée : miel, confiture, huile d’olive, pâtisserie unique (éclairs ou choux ou mochis) et si maintenant c’était au tour de la culture ? Le marchand d’art italien Massimo de Carlo – bien connu dans le milieu…

La constellation Etel Adnan dans l’espace Lévy-Gorvy

La constellation Etel Adnan dans l’espace Lévy-Gorvy

C’est un passage que seuls les vrais connaisseurs du Marais fréquentent, et pourtant c’est ici que Dominique Lévy a décidé d’ouvrir sa galerie parisienne. Associée à Brett Gorvy avec qui elle dirige déjà trois lieux à New-York, Londres et Hongkong…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le top 3 des terrasses cachées

Le top 3 des terrasses cachées

Après les nourritures de l’esprit, les nourritures terrestres ! En rouvrant ses portes après quatre années de travaux, le musée Carnavalet, dédié à l’histoire de Paris, a inauguré, côté rue des Francs-Bourgeois, un restaurant en plein air (qui prendra ses quartiers d’hiver en intérieur)…

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Laurent Le Bon quitte Picasso pour Beaubourg

Après sept années de bons et loyaux services à la tête du musée national Picasso, Laurent Le Bon, conservateur général du patrimoine, s’en va. Mais il ne part pas loin. Le voici qui préside, depuis le 19 juillet, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

Le look de Anton

Le look de Anton

Avec son air de pâtre grec, nous aurions pu le croiser guidant un troupeau sur les hauteurs de l’île de Naxos. Mais c’est rue Vieille-du-Temple que nous avons rencontré Anton, « berger urbain » épris de fashion qui travaille chez Comme des garçons, l’enseigne japonaise fondée en 1969.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This