©Raymond Cauchetier, Baisers Volés, 1968

La Galerie de l’instant célèbre les 100 ans de Raymond Cauchetier, photographe méconnu, prolifique et pourtant incontournable de la nouvelle vague, dont la vie ressemble à un film mettant en scène un drôle de zèbre devenant photographe par hasard, après la Libération.

Ancien résistant au sein du prestigieux corps franc Pommiès, une organisation armée qui opère dans le Sud-Ouest, Raymond Cauchetier est envoyé en Indochine après la guerre.

Il y devient attaché de presse de l’armée de l’air, auteur de discours pour les gradés, animateur radio et photographe… pour documenter les missions.

En 1954, le trentenaire quitte l’armée laissant derrière lui le Vietnam, le Laos et le Cambodge, où il s’est lié d’amitié avec les paysans des rizières, mais aussi avec Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, et Bao Dai, empereur du Vietnam.

Désormais photographe, il revient à Paris plein d’espoir et rêve de travailler à Paris Match.

Mais, puisqu’il n’est recommandé de personne, l’hebdomadaire l’éconduit tout comme l’agence Magnum. Pourtant, son travail est reconnu au Japon et aux USA déjà.

Après ces expériences désastreuses, le producteur Jean-Paul Guibert charge l’homme au Rolleiflex de réaliser des clichés sur les plateaux de Jean-Luc Godard.

Raymond Cauchetier ne sait pas encore qu’il va devenir “le” photographe incontournable de la Nouvelle Vague.

C’est ce destin exceptionnel que raconte l’exposition Joyeux anniversaire monsieur Cauchetier, à la Galerie de l’Instant.

Avec force de clichés, en noir et blanc, totalement purs et inédits de Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Demy, Brigitte Bardot, Jean-Paul Belmondo, Jean Seberg, Catherine Deneuve, Jeanne Moreau, Jean-Louis Trintignant, Romy Schneider, Françoise Fabian, Jean-Pierre Léaud, Jean-Claude Brialy, Anouk Aimée, Bernadette Lafont etc. pris en 1968 mais surtout entre 1956 à 1963.

Du 3 septembre au 22 novembre 2020

Galerie de l’instant
46, Rue De Poitou, 75003 Paris
Le lundi de 14h à 19h
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tél. : 01 44 54 94 09

©Raymond Cauchetier, À bout de souffle, 1960

©Raymond Cauchetier, Lola, 1961

Texte : Katia Barillot

07.09.20

LES DERNIÈRES EXPOS À NE PAS MANQUER

François Rastoll entre lune froide et flou

François Rastoll entre lune froide et flou

Montrer le brut, le primitif, l’instinct qui habitent la nature, c’est ce qu’a voulu nous donner à voir François Rastoll avec son exposition « PRÉDATEUЯ ». Poussé par la soif inextinguible des autodidactes, Rastoll chemine depuis vingt-six ans comme peintre puis photographe.

Arles à Paris, c’est aussi dans le Marais

Arles à Paris, c’est aussi dans le Marais

Privées, en raison du Covid-19, de l’une des principales manifestations d’art contemporain du secteur de la photographie (les Rencontres d’Arles) onze galeries parisiennes ont décidé de célébrer le 8e art dans leurs murs.

Champop une galerie pleine de peps

Champop une galerie pleine de peps

Dans le Haut-Marais est installée Champop Galerie, un lieu inspiré d’un loft new-yorkais qui se consacre à l’art contemporain et plus particulièrement aux artistes Pop Art et Street Art. Ici la programmation est axée autour des stars du marché de l’art comme Andy Warhol, Banksy, Alec Monopoly, C215…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Marlette Marais, bien plus que délicieux

Envie de booster vos défenses immunitaires sans culpabiliser ? Courez goûter la nouvelle carte gourmande du café Marlette Marais. L’histoire de Marlette en une minute chrono : deux sœurs, Margot et Scarlette, élevées au grand air de l’île de Ré aux bons produits locaux et aux recettes maison, ont commencé par créer des préparations bio…

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Arnaud Beltrame : une polémique inutile, née dans le Marais

Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

Horace : Où est le mâle ?!

Horace : Où est le mâle ?!

Horace, c’est l’unique boutique parisienne où trouver tous les “Essentiels de soins pour mecs”. C’est ainsi que se définit Horace, marque de cosmétiques pour homme fondée par deux garçons dans le vent, Marc Briant-Terlet et Kim Mazzilli, lassés de ne trouver aucun produit de soin…

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This