Alors que la mairie de Paris a choisi de baptiser du nom d’Arnaud Beltrame l’ancienne caserne de gendarmerie des Minimes, sise rue des Minimes, à deux pas de la place des Vosges, la twittosphère, les radios périphériques et les chaînes d’info continue se sont emballées pour pas grand-chose.

L’objet de la controverse ? La formulation apposée sous le nom de l’officier supérieur de gendarmerie mort en service, lors de la prise d’otage du Super U de Trèbes (Aude), en 2018.

Le 26 février dernier, la mairie du 3e arrondissement inaugure, « de la manière la plus consensuelle qui soit » selon le Figaro, la place Arnaud-Beltrame, au cœur de l’ancienne caserne de gendarmerie du Marais.

Une plaque est dévoilée, qui indique : « Jardin Arnaud Beltrame 1973-2018. Colonel de Gendarmerie. Assassiné lors de l’attentat terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes (Aude) Victime de son héroïsme. »

C’est cette dernière phrase, « victime de son héroïsme », qui fait débat. Les adversaires politiques de la maire Anne Hidalgo lui reprochent une formulation qu’ils jugent “politiquement correcte”. Visiblement, les intéressés auraient préféré voir écrit : “victime du terrorisme islamiste”.

Ils oublient cependant trois choses. Primo, cette formulation a été validée par la famille de l’héroïque colonel. La mère d’Arnaud Beltrame était présente le jour de l’inauguration.

Secundo, cette formulation est empruntée à celle utilisée pour célébrer Jacques Bonsergent, le premier héros de la résistance fusillé par le régime nazi en 1940 et qui a donné son nom à une station de métro. Sur le quai de cette station du 10e arrondissement, une plaque commémorative indique : « Jacques Bonsergent Ingénieur des Arts et Métiers. Premier français victime de son courage et de ses sentiments fraternels fusillé le 23 décembre 1940. » Il n’est pas fait mention du régime nazi.

Tertio, la plaque commémorative dédiée à Arnaud Beltrame ne laisse aucune ambiguïté sur le fait que le colonel est une victime du terrorisme : c’est écrit noir sur blanc.

Cette polémique ferait presque oublier que la transformation et réhabilitation de l’ancienne caserne des Minimes constitue une réussite architecturale. Réalisé par le cabinet rh+ architecture et les paysagistes urbanistes de l’agence OLM, cet ensemble immobilier abrite aujourd’hui 70 logements sociaux, une crèche de 90 berceaux, des locaux commerciaux pour des artisans, un café associatif et un cabinet médical.

La plaque du jardin Arnaud Beltrame, ©Mairie de Paris

Texte : Katia Barillot
Photos : ©Anaïs Costet

14.10.20

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Les changements de vie de Sophie Babinet

Les changements de vie de Sophie Babinet

Dans son Podcast “Déconfinée”, qu’elle a créé pendant le confinement, Sophie Babinet valorise le parcours de celles qui, comme elle, ont fait le choix d’un changement de vie professionnelle.

AIRBNB : la mairie reprend la chasse aux locations abusives

AIRBNB : la mairie reprend la chasse aux locations abusives

C’est une victoire pour le Marais et pour Paris. Dans le feuilleton qui oppose Airbnb à la Ville de Paris », la mairie vient de remporter la dernière manche, décisive, contre la plus célèbre des plateformes de location touristique et, du même coup, contre Booking.com, Tripadvisor ou encore Abritel/Homeaway.

Le préfet Lallement ferme des boulangeries

Le préfet Lallement ferme des boulangeries

D’une saison à l’autre, le boulanger du 134, rue de Turenne, dans le haut Marais, est passé du statut de héros, comme tous ses confrères (lors du premier confinement) à celui de contrevenant, voire de délinquant (aujourd’hui). Son crime ? Avoir laissé entrer dans sa boutique trois clients au lieu…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Valentine Gauthier, quand la mode devient un style de vie

Valentine Gauthier, quand la mode devient un style de vie

Valentine Gauthier a créé sa marque éponyme en 2007 avec en tête, le désir d’habiller les femmes pour qu’elles se sentent « bien dans leur vie ». Sensible au vivant et éco-responsable avant l’heure, la créatrice a su concevoir une garde-robe engagée, fraîche et colorée, aux influences…

Podcast : Comment les séries influencent nos modes (de vie)

Podcast : Comment les séries influencent nos modes (de vie)

Pour ceux qui se poseraient encore des questions du type : Les séries TV influencent-elles notre comportement ou notre quotidien ? La réponse est oui ! Les séries sont devenues les nouvelles influenceuses qui guident certaines de nos décisions du style, comment s’habiller…

Sur l’île Saint-Louis, la première gorgée de bière

Sur l’île Saint-Louis, la première gorgée de bière

Il n’y a pas que la Seine qui coule au pied de l’Ile Saint-Louis : il y a aussi de la bière ! C’est là qu’Hélène O’Sullivan a fondé, voilà deux ans, une microbrasserie où sont produites des bières parisiennes, artisanales, non pasteurisées, non filtrées et fraîches. Surfant sur la vague des microbrasseries…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This