(À gauche) Valentina Canseco, Matrice 41 – Peinture acrylique sur toile – 30 x 40cm
(À droite) Aldo Chaparro, Black Mx, July 27, 2020, 12:45 – 94 x 148 x 25 cm – Sculpture en acier inoxydable – 2020

193 Gallery est une galerie d’art installée dans le Haut-Marais ouverte depuis 2019. Cosmopolite, colorée et chaleureuse, elle est à l’image des transats accueillants installés devant son entrée les jours d’été.

Une Galerie donc, qui a pour ambition de faire un tour du monde de l’art contemporain à travers des expositions dédiées à des artistes parmi les plus prometteurs des pays émergents.

En effet, pour César Lévy, directeur de la galerie, l’art contemporain n’est pas réservé aux plasticiens et aux collectionneurs américains et européens. Avec son équipe, il s’est donné pour mission de faire découvrir sculptures et peintures contemporaines du monde entier à un plus large public.

Jusqu’au 28 Février 2021, c’est encore la couleur qui va dominer au 7, rue des Filles du Calvaire, avec un focus sur l’art abstrait et l’impact visuel de la couleur à travers l’exposition : « Colors of Abstraction ».

Harry Moody, Abstract YellowBlue – Huile sur toile – 91,4 x 76,2 x 3,8 cm – 2019

L’art abstrait, né au début du XXème siècle du fauvisme, du cubisme et de l’expressionisme voit les artistes s’affranchir de la forme et du sujet. La création artistique se libère par la couleur.

Cette première exposition de 2021 regroupe sept artistes de différentes nationalités (Afrique du Sud, Mexique, Brésil, Etats-Unis, France, Italie).

Aldo Chaparro, Totem bleu – 30 x 30 x 200 cm – Sculpture en bois – 2020

Aldo Chaparro, Totem bleu – 30 x 30 x 200 cm – Sculpture en bois – 2020

Les artistes présentés à la 193 Gallery poursuivent ce principe de libération de la forme et du sujet de façon très contemporaine à travers des couleurs franches et des constructions visuelles graphiques et tranchées, comme l’illustrent les cagettes de Valentina Canseco, les combinaisons géométriques d’Hugh Byrne et de Ben Arpea, mais aussi des œuvres plus denses où matière et couleur ne font qu’une, comme celles d’Harry Moody, Aldo Chaparro et Anton Alvarez, dont les variations de la couleur à travers la matière sont au centre des préoccupations.

Kitikong Tilokwattanotai, Red bark (à gauche) et Red sky (à droite) – Acrylique et laque sur toile – 70 x 60 cm – 2020

Le spectateur est invité à ressentir des émotions en s’affranchissant de la réalité visuelle.
Artistes : Aldo Chaparro (Pérou / Mexique), Valentina Canseco (Brésil / Chili / France), Anton Alvarez (Chili /Suède), Harry Moody (USA), Hugh Byrne (Afrique du Sud), Ben Arpea (Italie / France), KitikongTilokwattanotai (Thailande).

Une occasion rêvée de mettre du soleil et de la couleur dans nos yeux !

L’exposition est visible du 16 Janvier au 28 Février

193 Gallery
7, rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 10h à 18h
Tél : 06 03 70 78 26

Texte : Sèverine Audoubert

18.02.21

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Adolfo Kaminsky : les rues de Paris en 1950

Adolfo Kaminsky : les rues de Paris en 1950

Résistant et faussaire. L’incroyable destin d’Adolfo Kaminsky et connu depuis que sa fille Sarah, l’a révélé au monde à travers un livre passionnant en 2009, Adolfo Kaminsky, une vie de faussaire (chez Calmann-Lévy). Né en 1925 en Argentine dans une famille juive, ce dernier grandit en Normandie, se passionne…

Derniers jours : Depardon a Glasgow

Derniers jours : Depardon a Glasgow

Il ne reste que quelques jours pour admirer les images de Raymon Depardon prises à Glasgow, en Ecosse, en 1980, et accrochées à la galerie RX dans le Marais à Paris, jusqu’au dimanche 16 janvier. En 1980, le photographe français réalise une commande pour le Sunday Times sur la capitale écossaise.

Jean Dewasne, le « coloriste » de Beaubourg

Jean Dewasne, le « coloriste » de Beaubourg

Tout le monde le connaît mais personne ne le sait. Car sans lui le Centre Georges-Pompidou, ne serait pas bleu, vert et rouge ! L’anecdote vaut le détour : en 1970, Jean Dewasne, qui habite le Marais, rend visite aux architectes Renzo Piano et Richard Rogers, installés boulevard Sébastopol, à Paris.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Notre-Dame 3 ans après

Notre-Dame 3 ans après

Nous recevons dans Mood(ern) Romain Gubert, grand reporter au journal Le Point et auteur de « La nuit de Notre-Dame : Par ceux qui l’ont sauvée » un livre écrit à partir des nombreux témoignages de la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris recueilli très vite après l’incendie. Il va nous parler presque 3 ans après ce terrible incendie…

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Cinéma Luminor : programme jusqu’au mardi 25 janvier

Le Luminor Hôtel de ville est unique en son genre, puisque c’est le seul cinéma du Marais. Fondé en 1912, c’est l’un des premiers cinémas muets de Paris, apprécié pour ses 700 places et son balcon. En 1960, après avoir été fermé durant la Seconde Guerre mondiale, Il rouvre ses portes…

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Est-ce toujours la fête dans le Marais ?

Paris n’est plus une fête, la capitale ne danse plus, la ville lumière est comme engourdie, elle est devenue un fantôme sinistre après 22 heures. Seules quelques rares poches de résistance légales hors confinement, illégales lorsqu’un nouveau variant surgit maintiennent la nuit parisienne.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !

Pin It on Pinterest

Share This