(À gauche) Valentina Canseco, Matrice 41 – Peinture acrylique sur toile – 30 x 40cm
(À droite) Aldo Chaparro, Black Mx, July 27, 2020, 12:45 – 94 x 148 x 25 cm – Sculpture en acier inoxydable – 2020

193 Gallery est une galerie d’art installée dans le Haut-Marais ouverte depuis 2019. Cosmopolite, colorée et chaleureuse, elle est à l’image des transats accueillants installés devant son entrée les jours d’été.

Une Galerie donc, qui a pour ambition de faire un tour du monde de l’art contemporain à travers des expositions dédiées à des artistes parmi les plus prometteurs des pays émergents.

En effet, pour César Lévy, directeur de la galerie, l’art contemporain n’est pas réservé aux plasticiens et aux collectionneurs américains et européens. Avec son équipe, il s’est donné pour mission de faire découvrir sculptures et peintures contemporaines du monde entier à un plus large public.

Jusqu’au 28 Février 2021, c’est encore la couleur qui va dominer au 7, rue des Filles du Calvaire, avec un focus sur l’art abstrait et l’impact visuel de la couleur à travers l’exposition : « Colors of Abstraction ».

Harry Moody, Abstract YellowBlue – Huile sur toile – 91,4 x 76,2 x 3,8 cm – 2019

L’art abstrait, né au début du XXème siècle du fauvisme, du cubisme et de l’expressionisme voit les artistes s’affranchir de la forme et du sujet. La création artistique se libère par la couleur.

Cette première exposition de 2021 regroupe sept artistes de différentes nationalités (Afrique du Sud, Mexique, Brésil, Etats-Unis, France, Italie).

Aldo Chaparro, Totem bleu – 30 x 30 x 200 cm – Sculpture en bois – 2020

Aldo Chaparro, Totem bleu – 30 x 30 x 200 cm – Sculpture en bois – 2020

Les artistes présentés à la 193 Gallery poursuivent ce principe de libération de la forme et du sujet de façon très contemporaine à travers des couleurs franches et des constructions visuelles graphiques et tranchées, comme l’illustrent les cagettes de Valentina Canseco, les combinaisons géométriques d’Hugh Byrne et de Ben Arpea, mais aussi des œuvres plus denses où matière et couleur ne font qu’une, comme celles d’Harry Moody, Aldo Chaparro et Anton Alvarez, dont les variations de la couleur à travers la matière sont au centre des préoccupations.

Kitikong Tilokwattanotai, Red bark (à gauche) et Red sky (à droite) – Acrylique et laque sur toile – 70 x 60 cm – 2020

Le spectateur est invité à ressentir des émotions en s’affranchissant de la réalité visuelle.
Artistes : Aldo Chaparro (Pérou / Mexique), Valentina Canseco (Brésil / Chili / France), Anton Alvarez (Chili /Suède), Harry Moody (USA), Hugh Byrne (Afrique du Sud), Ben Arpea (Italie / France), KitikongTilokwattanotai (Thailande).

Une occasion rêvée de mettre du soleil et de la couleur dans nos yeux !

L’exposition est visible du 16 Janvier au 28 Février

193 Gallery
7, rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 10h à 18h
Tél : 06 03 70 78 26

Texte : Sèverine Audoubert

18.02.21

LES EXPOS DU MOMENT À VOIR ABSOLUMENT

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Derniers jours de l’expo Lego (jusqu’au 25 sep)

Bonne nouvelle ! Les jeux vidéo n’ont pas totalement supplanté les jouets traditionnels, ainsi que le montre la résilience du Lego. Pour fêter ses 90 ans, la brique danoise a choisi d’exposer son savoir-faire dans le Marais, à Paris, dans le haut de la rue de Turenne à l’espace Galerie Joseph, sur deux étages.

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Mélissa Pinon : des natures mortes pleine de vie

Le goût d’une cerise. Le goût du beau. Le goût de l’art. Voilà la thématique de l’exposition « Le goût du sujet » proposée par Mélissa Pinon à Rue de Turenne Galerie, au numéro 64 de la même rue, du 20 au 26 juin. Avec ses natures mortes, l’artiste – qui a été membre de la Casa de Velázquez à Madrid…

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

Expo Philippe Waty : les années 1980 revisited

« Il faut parler de Philippe ! » Ce cri du cœur nous a été lancé par Christophe Gratadou, un galeriste du Marais qui connait bien le travail de Philippe Waty. La rétrospective consacrée à cette figure des années 1980 va aider à faire connaître urbi et orbi l’œuvre de ce créateur emblématique d’une époque encore mésestimée…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !