Institut suédois 50 ans. © Vinciane Lebrun – voyez-vous

Dans le Marais, des « people », on en croise. Mais des futures reines, c’est déjà beaucoup plus rare. Dimanche dernier, le 5 décembre, c’est bien une princesse héritière que Le Marais Mood a eu le privilège de rencontrer, rue Payenne. Victoria de Suède était à l’Institut suédois pour célébrer les 50 ans d’une institution inaugurée, à Paris, en 1971 par son père l’actuel roi Carl XVI Gustav.

Une visite de plusieurs heures en présence de l’entourage de la princesse, de l’ambassadeur de Suède mais aussi de l’autrice Marie Darrieussecq et de l’éditrice (et ex-ministre de la Culture) Françoise Nyssen, patronne d’Actes Sud, très tournée vers la littérature nordique. Et, donc, du Marais Mood.

Pour la directrice de l’Institut suédois Eva Kumlin, qui avait convié 150 invités, il s’agissait de rendre hommage au travail accompli par ses dix prédécesseurs. Depuis un demi-siècle, ceux-ci ont jeté des ponts avec les Français, issus du grand public ou du monde culturel. Depuis les années 1970, l’hôtel de Marle, dont la première pierre fut posée en 1560, a accueilli « en résidence » des centaines d’artistes et chercheurs suédois ainsi que 20.000 étudiants, désireux d’apprendre la langue de Strindberg.

Institut suédois. © Vinciane Lebrun

« Au début, c’étaient surtout des couples mixtes, puis de grands-mères françaises désireuses d’apprendre la langue de leurs petits-enfants, raconte Gunilla Norén, en charge de la communication. Avec l’entrée la Suède dans l’Union européenne en 1995 et le développement du programme étudiant Erasmus, l’intérêt des Français s’est encore accru. Il y a même des élèves, sans liens familiaux ou professionnels avec la Suède, mais tout simplement attirés par la société et le mode de vie suédois. »

Victoria de Suède. Institut suédois 50 ans. © Vinciane Lebrun – voyez-vous

Au fil de cinquante ans, l’Institut suédois s’est inscrit dans l’ADN du Marais et de Paris, grâce à sa riche programmation, son café (temporairement fermé), ses rencontres littéraires, ses concerts, son cinéma en plein air (l’été) ou sa fête de Midsommar, c’est-à-dire la Saint-Jean. Un livre spécialement édité pour l’occasion retrace l’histoire de ce phare de la culture suédoise à Paris, sans lequel le Marais… perdrait le nord. L’ouvrage s’intitule simplement Amitié. Avec ce sous-titre : Institut suédois à Paris, une histoire d’amour.

Actuellement au programme : l’exposition « On va au parc », jusqu’au 9 janvier. Il s’agit d’une plongée dans l’univers onirique du livre éponyme, conçu par deux créatrices qui prennent les enfants au sérieux : Sara Stridsberg, l’une des plus grandes écrivaines contemporaines suédoises, et Beatrice Alemagna, illustratrice italo-parisienne de renom qui vient de faire la couverture de Télérama.

Viendra ensuite, en février 2022, l’exposition du photographe virtuose et surréaliste Erik Johansson, extraordinaire créateur d’images aux frontières du réel et du rêve. Plus tard, au printemps, une exposition célébrera le textile, autre domaine d’excellence scandinave. Et c’est parti pour encore cinquante ans !

Comfort zone, Erik Johansson

Institut Suédois
11 Rue Payenne, 75003 Paris
Du mercredi au dimanche de 12h à 18h
Tél : 01 44 78 80 20

Texte : Axel G.

09.12.21

L’ACTU, C’EST PAR ICI

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

Douze jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2024, la flamme olympique traversera Paris de long en large pendant deux journées, n’oubliant aucun arrondissement, les 14 et 15 juillet. Elle arrivera dans le Marais le 14 juillet dans l’après-midi à partir de 16 heures environ et jusqu’à 16h46 précises.

Législatives 2024 : vos candidats dans les 3e et 4e

Législatives 2024 : vos candidats dans les 3e et 4e

Voici les candidats officiellement investis pour la 5e circonscription de Paris (les 3e et 10e arrondissements) aux élections législatives de 2024 : Nouveau Front Populaire : Pouria Amirshahi, ancien « frondeur » anti-Hollande, il a conseillé Benoît Hamon sur les...

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

Douze jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2024, la flamme olympique traversera Paris de long en large pendant deux journées, n’oubliant aucun arrondissement, les 14 et 15 juillet. Elle arrivera dans le Marais le 14 juillet dans l’après-midi à partir de 16 heures environ et jusqu’à 16h46 précises.

Huîtres et poissons : le P’tit Mousse connaît son métier

Huîtres et poissons : le P’tit Mousse connaît son métier

Pourquoi aller s’enquiquiner jusqu’au Wepler ou à la Coupole, alors qu’il y a le P’tit Mousse ? A la fois bar à huîtres et restaurant de poissons, cette adresse de la rue Rambuteau remplace avantageusement les brasseries parisiennes de la place Clichy et du boulevard Montparnasse.

Maison Bretonne, la Bretagne rue de Rivoli

Maison Bretonne, la Bretagne rue de Rivoli

A deux pas du métro Saint-Paul et quelques encablures du BHV, vient de s’installer un petit bout de Bretagne. A la barre de ce nouveau navire, la cheffe France. Originaire du Finistère, elle tourne des crêpes depuis plus de 20 ans, alors après avoir expérimenté le kiosque à emporter – Food Breizh sur les quais de Seine…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !