Enfin, le chantier reprend ! Lancés voilà quatre ans et interrompu par la pandémie de Covid, les travaux reprennent rue Vieille-du-Temple au cœur de ce qui est l’un des plus fascinants bâtiments du Marais, à Paris. Connu sous le nom d’hôtel des Ambassadeurs de Hollande, l’hôtel Amelot de Bisseuil a été édifié en 1657. En 2024 -l’année des Jeux Olympiques- il accueillera un programme hôtelier de grand luxe, doté de neuf suites.

Lundi 17 octobre, la reprise du chantier a démarré par le spectaculaire treuillage de plusieurs Algeco au moyen d’une énorme grue. Transportés dans le ciel, les containers ont survolé l’hôtel particulier pour atterrir dans l’une des cours intérieures, et accueillent désormais la « base de vie » des ouvriers.

L’hotel de Bisseuil, © Marianne Ström

Connu des promeneurs pour son magnifique portail ouvragé, le bâtiment du 17e siècle est en phase de restauration depuis la fin des années 1990. La rénovation des façades et des toitures s’est achevée en 2016. L’extraordinaire décor d’intérieur d’origine est encore conservé dans la plupart des salons malgré les vicissitudes de l’histoire, depuis la Révolution et tout au long du 19e siècle. Le bâtiment est classé au titre des Monuments historiques depuis 1924.

Un hôtel de luxe verra le jour à l’issue des travaux. Au rez-de-chaussée, les anciennes écuries et remises à voiture accueilleront le restaurant sur la grande cour, tandis que la première cour, sur la rue Vieille-du-Temple, retrouvera deux commerces dans la continuité de son aménagement au 19e siècle.

L’hotel de Bisseuil, © Axel G.

La durée prévisionnelle des travaux est de deux ans, à l’issue desquels la perspective et la traversée des deux cours et des deux porches seront ouverts aux passants qui pourront ainsi marcher depuis la rue Vieille-du-Temple jusqu’à l’étroite rue des Guillemites (anciennement rue des Singes). Aujourd’hui conservé dans un entrepôt, le portail en bois d’origine retrouvera sa place à la toute fin du chantier.

L’hotel de Bisseuil, © Axel G.

Texte : Axel G.

21.10.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

On a visité le nouveau commissariat de police

On a visité le nouveau commissariat de police

Arrivée dans le Marais à la fin de l’été, la police nationale a discrètement pris ses quartiers à deux pas du Carreau du Temple et du square du même nom. Et les 650 fonctionnaires sont, semble-t-il, ravis de débarquer dans l’un de secteurs les plus tendance de la capitale.

Le cinéma Luminor menacé de fermeture

Le cinéma Luminor menacé de fermeture

Bientôt, la dernière séance pour l’unique et dernier cinéma du Marais ? Dans un récent communiqué, la direction du Luminor fait connaître la menace qui pèse ce lieu historique doté de deux salles, au 20, rue du Temple (4e), tout près du BHV, à Paris.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !