Arrivée dans le Marais à la fin de l’été, la police nationale a discrètement pris ses quartiers à deux pas du Carreau du Temple et du square du même nom. Et les 650 fonctionnaires sont, semble-t-il, ravis de débarquer dans l’un des secteurs les plus tendance de la capitale.

Naguère dispersés sur plusieurs sites (rue aux Ours dans le 3e, boulevard Bourdon dans le 4e, place Saint-Honoré dans le 1er), les policiers se retrouvent dans un bâtiment de cinq étages (et 3 sous-sols) datant de 1925. Entièrement rénové, il s’agit de l’hôtel de la Garantie, qui abritait autrefois le service des poinçons chargé de la certification des métaux précieux.

« Pour nous, c’est une énorme amélioration par rapport à la situation antérieure », explique le commissaire divisionnaire Blaise Lechevalier, à la fois patron du commissariat et chef du 1er district parisien qui regroupe Paris Centre (1er, 2e, 3e, 4e) et les 8e, 9e, 16e et 17e arrondissements. « Auparavant, les policiers de Paris-Centre se connaissaient mal entre eux du fait qu’ils étaient répartis sur plusieurs sites. Être regroupés dans un lieu unique améliore la cohésion des équipes. » Autre avantage : moins de policiers sont affectés à la surveillance des différents bâtiments ; ils sont donc un peu plus nombreux sur la voie publique.

Commissariat Paris Centre, © Anaïs Costet

Pour le public, le déménagement ne change pas grand-chose. Le commissariat de la rue Perrée continue d’assurer les mêmes missions que par le passé, c’est-à-dire le secours aux personnes, l’accueil des victimes, le déclenchement d’enquêtes. Et cela, avec des coups de main ponctuels de la police municipale qui, sous l’autorité d’Anne Hidalgo et du maire de Paris-Centre Ariel Weil, se concentre sur le stationnement et des incivilités.

« Dans notre ville où, contrairement aux Etats-Unis, les homicides et violences par armes sont extrêmement rares, notre mission tourne autour de trois axes principaux : la délinquance, les cambriolages et les vols avec violence », reprend le commissaire Lechevalier en déambulant dans le commissariat où les policiers en roller saluent à son passage. « Les vols à la tire prennent des proportions industrielles dans Paris, avec le mode opératoire suivant : les voleurs ciblent des fêtards insouciants, ou légèrement ivres dont la vigilance est réduite ; puis ils en profitent pour dérober portables, portefeuilles ou sacs à main, le plus souvent quand il fait beau et les soirs des week-ends. » Les quais de Seine et le quartier Montorgueil sont particulièrement prisés des malfaiteurs, mais le Marais n’est pas épargné.

Autre tendance parisienne : les vols de montres de marque, avec violence. Les délinquants n’hésitent pas à frapper leur victime pour les détrousser plus facilement.

Le commissaire Blaise Lechevalier, © Anaïs Costet

Selon le commissaire divisionnaire, le nombre de cambriolage est lui aussi « considérable ». Et il prodigue quelques conseils : « Ne pas se contenter de claquer la porte en sortant de chez soi mais la fermer à clé, s’équiper de serrures performantes, ne pas annoncer son voyage aux Galápagos sur les réseaux sociaux. » Et aussi : « Se doter d’un système d’éclairage ou de musique aléatoire qui simule la présence humaine, installer des webcams qui, sans empêcher les cambriolages, facilitent les enquêtes policières.

Autre recommandation : ne toucher à rien en cas de cambriolage avant l’arrivée des enquêteurs de la police technique et scientifique qui – prenez votre mal en patience – mettent parfois des heures à arriver sur place du fait que, précisément, ils sont occupés ailleurs. « Je recommande aussi aux lecteurs du Marais Mood de s’inscrire en ligne à l’Opération Tranquillité Vacances qui permet de faire surveiller son logement en période de vacances », dit l’officier de police en poursuivant la visite du commissariat, depuis la salle de visiosurveillance de la voirie jusqu’aux cellules de garde à vue en passant par les bureaux où les agents recueillent les dépôts de plaintes du public – sans oublier la terrasse avec vue imprenable sur le Marais .

« Aux délits évoqués plus haut s’ajoutent bien sûr les arnaques aux faux éboueurs ou faux plombiers ainsi que les innombrables escroqueries par téléphone qui commencent par un SMS demandant la mise à jour les données des comptes Ameli, Netflix et autre carte Vitale », énumère encore Lechevalier.

Commissariat de Paris Centre, © Anaïs Costet

Le commissaire divisionnaire signale enfin le dispositif en ligne PoliceRendezVous qui s’adresse aux victimes de vol, viol, violences conjugales et permet de déposer une plainte ou une main courante avant d’entamer une démarche en justice. Pour clore l’entretien, l’officier évoque les progrès accomplis par ses services dans le domaine du recueil des plaintes des victimes de viol ou de violences conjugales -« un problème qui concerne tous les milieux sociaux », dit-il. « En la matière, mes équipes et moi restons modestes. Je ne nous décerne pas la note de 20 sur 20. Mais nous faisons les choses beaucoup mieux qu’il y a vingt ans, en nous efforçant de recueillir les témoignages avec le plus de tact possible. »

Commissariat de Police de Paris Centre
14 Rue Perrée, 75003 Paris
Accueil du public 24h/24
Tél : 01 42 76 13 00
Police secours : 17

Commissariat de Paris Centre, © Anaïs Costet

Texte : Axel G.

07.11.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Un hôtel de luxe verra le jour à l’issue des travaux. Au rez-de-chaussée, les anciennes écuries et remises à voiture accueilleront le restaurant sur la grande cour, tandis que la première cour, sur la rue Vieille-du-Temple, retrouvera deux commerces dans la continuité de son aménagement au 19e siècle.

Le cinéma Luminor menacé de fermeture

Le cinéma Luminor menacé de fermeture

Bientôt, la dernière séance pour l’unique et dernier cinéma du Marais ? Dans un récent communiqué, la direction du Luminor fait connaître la menace qui pèse ce lieu historique doté de deux salles, au 20, rue du Temple (4e), tout près du BHV, à Paris.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !