Vernissage Exposition Juergen Teller 2018. Saywho/Julien Weber

Figure haute en couleur de l’art contemporain (et du Marais), la galeriste Suzanne Tarasiève s’est éteinte le 27 décembre 2022, à 73 ans, des suites d’un cancer qu’elle a tenu en respect sans jamais se départir de son tempérament exceptionnel.

À la tête de la galerie qui porte son nom au 7, rue Pastourelle, cette femme aura marqué la profession par ses choix engagés et son jugement solide.

Anniversaire des 40 ans de la galerie. Saywho/Jean Picon

Silhouette menue sur des talons hauts, une petite coquetterie à l’œil due à une méningite contractée dans l’enfance, elle représentait des artistes de renom tels que Jean-Michel Othoniel, Éva Jospin, Yayoi Kusama, Thomas Houseago, Thomas Houseago, Koichi Sato, Boris Mikhaïlov et bien d’autres.

Dans l’article qu’il consacre à cette personnalité au look un brin azimuté – mais tellement Marais – , Le Monde écrit : « Avec son père, radioélectricien, et sa mère, couturière, Suzanne Tarasiève grandit dans le Berry et découvre Munch, Bosch et Kirchner à l’école. Un premier déclic pour une vie qu’elle écrira avec tempérament. À Barbizon (Seine-et-Marne), berceau bourgeois de la peinture de paysage, elle ouvre sa boutique en 1978 pour y vendre l’avant-garde.»

Léa Seydoux – Juergen Teller – Suzanne Tarasieve

Le quotidien poursuit : « Avec le même goût de l’aventure, cette frêle blonde quitte la forêt de Fontainebleau en 2003, poussée par le collectionneur français Marcel Brient, et s’implique à Paris dans l’expérience d’un 13e arrondissement en pleine réinvention, rue du Chevaleret, aux abords de la Très Grande Bibliothèque. En parallèle, elle inaugure, en 2008, le Loft19, à Belleville, à la fois son adresse personnelle et son showroom, avant de s’implanter dans le Marais, à partir de 2011. »

Fidèle quartier où elle se plaisait, Suzanne Tarasiève laisse les commandes de sa galerie à ses quatre collaborateurs : Julien Bouharis, Lucas Marseille, Alice Vaganay et Veovansy Veopraseut.

Galerie Suzanne Tarasiève
7 Rue Pastourelle, 75003 Paris
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Tél : 01 42 71 76 54

Vue de l’exposition Livre D’or de Milen Till, à la galerie Suzanne Tarasiève

Texte : Katia Barillot

11.01.23

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Discret, d’une élévation d’âme rare et un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, s’est éteint à Paris à l’âge de 97 ans, le 9 janvier. Photographe, résistant et faussaire de génie, ce natif de Buenos Aires, où il était né en 1925, s’engage dans la Résistance à l’âge de 17 ans.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Exposition Yin Xin, du clair-obscur à l’ambiguïté

Depuis la Chine lointaine où il est né, au fin fond du désert de Gobi –qui est aussi la terre des Ouïghours jusqu’aux plus importantes galeries d’art parisiennes et le Marais, la trajectoire du peintre Yin Xin est unique, exceptionnelle, sans équivalent.

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Adolfo Kaminsky, l’as des faussaires est mort à 97 ans

Discret, d’une élévation d’âme rare et un tantinet rêveur, Adolfo Kaminsky, s’est éteint à Paris à l’âge de 97 ans, le 9 janvier. Photographe, résistant et faussaire de génie, ce natif de Buenos Aires, où il était né en 1925, s’engage dans la Résistance à l’âge de 17 ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !