Bouchons place Olympe-de-Gouges – photo : Axel G

Ils avaient promis l’enfer aux automobilistes. Et ils y sont parvenus au-delà de toute imagination. Après avoir considérablement réduit la circulation dans Paris – sans que les transports en commun soient améliorés –, le « plan anti-bagnoles » de la Mairie de Paris entre dans sa dernière phase dans Paris Centre. Qui modifie radicalement la donne dans le Marais.

Depuis les vacances de février 2023, plusieurs segments de rue ont changé de sens, à commencer par des tronçons des rues des Archives et des rues Vieille-du-Temple. Selon la mairie, il s’agit d’empêcher la circulation sur ces deux axes sud-nord et nord-sud afin d’empêcher que le Marais ne soit utilisé comme un lieu de transit par les automobilistes non-maraisien.

En pratique, ce nouveau plan impact fortement les automobilistes maraisiens. Rentrer chez eux en voiture relève du gymkhana, à l’image de Jacques Tati rentrant dans sa maison dans le film Les Vacances de Monsieur Hulot (1953) selon un parcours alambiqué.

Exemple : pour atteindre le musée Picasso (3e) depuis l’hôtel de Ville (4e), les voitures doivent désormais s’engager dans la rue des Archives depuis le BHV (comme auparavant), puis décrocher très vite sur la gauche dans la rue Saint-Croix-de-la-Bretonnerie ; prendre à droite rue du Temple vers le nord, puis à droite encore dans la rue Rambuteau avant de récupérer la rue des Archives vers le nord jusqu’à la rue de Bretagne; puis emprunter cette dernière avant de redescendre vers le musée Picasso via la rue de Turenne.

Bilan : une distance parcourue deux fois plus importante que le trajet préexistant (rue des Archives, rue de Franc-Bourgeois, rue Elzévir), sans parler du temps passé en voiture, qui a au moins doublé.

Interrogée par Le Marais Mood en début d’année, le maire de Paris Centre Ariel Weil expliquait : « Il n’y aura pas de piétonnisation à proprement parler. En revanche, nous allons supprimer les effets d’aubaine que constituent les petites rues traversantes, dont les tracés remontent au Moyen-Âge, telles les rues Vieille-du-Temple ou des Archives, et où le trafic continue d’être intense. Certains segments de ces rues seront mis en sens interdits. Mais uniquement pour les voitures ; pas pour les bus et les taxis. »

Il poursuivait : « Les riverains et les livreurs devront parfois effectuer des petits crochets pour atteindre certains endroits. Mais comme le trafic sera globalement plus fluide, ce ne sera pas très gênant pour les riverains qui, par définition, connaissent le quartier. »

Et de conclure: « Cela prendra moins de temps à faire le tour du pâté de maisons que d’aller tout droit aujourd’hui, du fait qu’il y aura moins de circulation. Soyez assurés que nous conservons toujours à l’esprit la problématique des riverains. Nous avons d’ailleurs créé une carte de riverain qui permet aux habitants du Marais d’accéder à la rue de Rivoli. »

Bouchons rue Michel le Comte – photo : Nour Helal

En le prenant au mot, des riverains ont lancée une pétition sur change.org. Elle s’intitule « Piétonnisation du Marais : mêmes droits pour les résidents et les véhicules prioritaires. » Les pétitionnaires réclament une adaptation de la Zone à Trafic Limité (la fameuse ZTL, dans le jargon de la mairie) en termes mesurés et raisonnables.

Ils expliquent: « Nous adhérons à une politique qui vise à limiter la circulation automobile, voitures et motos, pour réduire les encombrements, la pollution de l’air et le bruit. Nous partageons la volonté de la mairie de dissuader la circulation de transit qui traverse Paris du sud au nord et de l’est à l’ouest. Les conseils de quartiers s’y sont opposés par deux fois sous la forme d’une résolution dont nous avons reçu la copie. Ils exigent, comme s’y est engagée Anne Hidalgo dans ses promesses de campagne, que les résidents bénéficient des mêmes autorisations de circulation que les bus et les taxis. »

Cette proposition paraît raisonnable. Cette solution permettrait que les automobilistes résidents du Marais (ils sont assez peu nombreux) ne viennent pas encombrer le quartier en parcourant des distances plus longues durant des temps de trajet plus long.

Les rues qui changent de sens (sur certains tronçons) :

▼ Phase 1 : janvier­-­février 2023
– Rue de Turenne
– Rue Vieille du temple
– Rues des Archives/Blancs manteaux

▼ Phase 2 : mars­-avril 2023
– Rue du Temple
– Rues Charlot (sud) /Quatre fils
– Rue Charlot (nord)

▼ Phase 3 : été 2023
– Rue Notre Dame de Nazareth
– Rues Pavée/Malher
– Rues Beautreillis/de la Cerisaie
– Rue Mornay
– Rue Tiron
– Rue Fauconnier/du Figuier
– Rue Saint-Louis en l’île

Rue Beaubourg – photo : Nour Helal

Texte : Axel G

13.03.23

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !