Arrivé en tête au 1er tour des élections municipales, Ariel Weil continue de gérer les affaires du 4e arrondissement depuis son domicile où il est, comme tout le monde, confiné.

Comment se passe la journée du maire du IVe ?

Je suis confiné, cela ne m’empêche pas de travailler. Mes journées commencent à huit heures par un petit-déjeuner avec mes enfants et je sors du tunnel à dix-neuf heures.

J’ai demandé à tout mon cabinet de faire du télétravail. Tout le monde est hyper mobilisé. Nous faisons une réunion quotidienne et nous nous parlons par mail et messagerie non-stop.

La maire de Paris a mis en place une organisation très efficace, quasi militaire. Nous nous parlons tous les jours, avec les maires et les adjoints, pour centraliser les informations et remonter les problèmes.

Ensuite, je m’organise avec les acteurs locaux, les services administratifs, les partenaires associatifs et les élus locaux que je consulte et tiens régulièrement informés.

Dans un premier temps, l’aide aux sans-abris a subi une baisse brutale de régime, les bénévoles, souvent âgés, n’étant plus en mesure de tenir et le problème de la pénurie de masques demeurant très problématique.

Mais grâce à la dévotion des responsables et la puissance mobilisée de la Ville, nous sommes en train de reconstruire ce réseau, comme en témoigne par exemple l’ouverture de grands points de distribution de repas dans tout Paris, et notamment au Carreau du Temple pour le centre.

De manière personnelle comment vivez-vous cette période ?

Je n’ai pas le temps de faire l’école à la maison pour mes enfants de treize, onze et sept ans. Mais ma femme s’en est chargée jusqu’à présent.

Je vais m’organiser pour faire ma part cette semaine. Même si les outils internet qui n’étaient pas calibrés pour des branchements massifs ont eu quelques difficultés à démarrer, je trouve l’engagement des enseignants comme des services médicaux absolument remarquables.

De même la mobilisation des bénévoles et des agents du service public est impressionnante.

Vos conseils à vos concitoyens ?

J’enjoins tout le monde à rester chez soi, respecter les consignes. Le sujet, c’est éviter un pic d’affluence dans les hôpitaux pour ne pas faire disjoncter le système de santé, comme c’est arrivé dans d’autres pays.

Comment voyez-vous l’après crise ?

Rien ne sera comme avant. Il n’est pas normal que l’hôpital public soit affaibli comme il l’a été ces dernières années. La question du service public sera l’un des grands débats d’après-crise.

 

Texte : Katia Barillot
Photo : Anaïs Costet – Instagram

25.03.20

LES DERNIÈRES ACTUS DANS LE MARAIS

Confinement, paroles de Maraisiens : Shéhérazade

Confinement, paroles de Maraisiens : Shéhérazade

Avocate associée dans un grand cabinet, cette Parisienne a préféré rester confinée dans le Marais plutôt que de quitter la capitale. Pourquoi avoir choisi de rester à Paris ? Parce que ce n'était pas envisageable pour moi. Afin d’être sereine, j'ai besoin d'avoir mes...

Confinement, paroles de Maraisiens : Sylvie

Confinement, paroles de Maraisiens : Sylvie

Pourquoi avez-vous quitté Paris ? Nous sommes partis en famille avec nos trois enfants en Ardèche, juste avant qu’Emmanuel Macron prononce son allocution télévisée, lundi 16 mars. A Paris, nous habitons dans un appartement bas de plafond avec deux chambres pour nos...

Un maraisien nommé Limonov !

Un maraisien nommé Limonov !

L’écrivain russe Edouard Limonov est mort le 17 mars 2020 à Moscou. Les lecteurs de Limonov (P.O.L., Prix Renaudot 2011), la biographie que lui a consacré Emmanuel Carrère, savent que ce personnage controversé avait connu mille vies : adolescent rebelle, voyou, puis...

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le look de Baba et Mamadou

Le look de Baba et Mamadou

En janvier, en pleine fashion week homme, au débouché de la rue des Gravilliers, nous apercevons Baba et Mamadou. Ils portent l’habit avec majesté. On dirait deux guerriers massaï, élancés et fiers. Nous les arrêtons et, après une courte discussion, nous apprenons...

Confinement, paroles de Maraisiens : Shéhérazade

Confinement, paroles de Maraisiens : Shéhérazade

Avocate associée dans un grand cabinet, cette Parisienne a préféré rester confinée dans le Marais plutôt que de quitter la capitale. Pourquoi avoir choisi de rester à Paris ? Parce que ce n'était pas envisageable pour moi. Afin d’être sereine, j'ai besoin d'avoir mes...

Le look de Rayan et Adrian

Le look de Rayan et Adrian

Le hasard ne favorise que les esprits préparés, disait Louis Pasteur. Il semble que la célèbre phrase du scientifique français soit exacte. Nous avions d’abord rencontré Ryan et Nunzio tout en haut de la rue de Turenne, au printemps dernier, mais hélas, un imprévu...

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This