Le Bazar de l’Hôtel de Ville, Paris – photo : Chabe01, modifiée par Le Marais Mood

À 500 millions d’euros – 1 demi-milliard ! – c’est à coup sûr la plus grosse transaction de l’année dans l’arrondissement. La rumeur, qui courait depuis des mois, s’est concrétisée en février. Le groupe Galeries Lafayette, qui souhaite se concentrer sur l’activité de son vaisseau amiral du boulevard Haussmann et se développer à l’étranger a annoncé avoir cédé le grand magasin inauguré en 1856 à la Société des Grands Magasins (SGM), une entreprise familiale fondée à Lyon et dirigée par Frédéric et Maryline Merlin.

Les raisons sont multiples mais le nouveau plan de circulation automobile parisien y tient sa part. Depuis des mois, la clientèle aisée de la banlieue ouest n’était plus au rendez-vous, en raison d’une circulation devenue impossible sur la rue de Rivoli, le grand axe, qui ramène vers l’ouest. Cette donnée est venue s’ajouter aux autres calamités : attentats 2015, grèves de décembre 2019 (contre la réforme des retraites, déjà), Covid19.

Aussi l’implantation d’autres marques de luxe alentour n’a pas apporté l’effet escompté. Dans le Marais, Gucci, Fendi, Moncler, Givenchy et Valentino, arrivés à partir de 2013, ont fait un flop. Après l’engouement initial, Eataly, l’immense (3000m2) spécialiste de la gastronomie italienne installé début 2019, attire moins.

La Société des Grands Magasins (SGM), qui reprend le BHV n’est pas tout à fait une inconnue puisqu’elle a déjà récupéré, en mai 2022, la gestion des sept Galeries Lafayette en province : Angers, Dijon, Grenoble, Le Mans, Limoges, Orléans et Reims.

Dans le Marais, le nouveau propriétaire engrange un joli trésor de guerre : des boutiques rues de la Verrerie et des Archives, les murs des locaux d’Eataly et des appartements situés derrière le grand magasin. Les Galeries Lafayette conservent toutefois le bâtiment qui abrite sa fondation

BHV Marais
52 Rue de Rivoli, 75004 Paris
Du lundi au samedi de 10h à 20h
Le dimanche de 11h à 19h
Tél : 09 77 40 14 00

Texte : Katia Barillot

13.03.23

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !