Tournage des « Trois Mousquetaires », place des Vosges – © Anaïs Costet

L’été, à Paris, c’est la saison des tournages, parce que la ville est déserte. En août, le Marais s’est transformé en plateau de cinéma. Rue de Braque, par exemple, la chaîne de AppleTV+ tournait des épisodes d’une série consacrée à Benjamin Franklin, avec Michael Douglas dans le rôle-titre. L’acteur multi-oscarisé y interprète l’homme politique qui fut à la fois imprimeur, éditeur, écrivain, inventeur du paratonnerre, naturaliste, abolitionniste, homme politique et co-rédacteur de la Constitution américaine.

La série explore la relation de celui qui fut le premier ambassadeur américain à Paris. Une période passionnante, affirme AppleTV+ : « À 70 ans, sans aucune formation diplomatique, Franklin convainc la France – une monarchie absolue – de financer l’expérience américaine de la démocratie. Grâce à sa notoriété, son charisme et son ingéniosité, Franklin déjoue les espions britanniques, les informateurs français et les collègues hostiles, tout en mettant sur pied l’alliance franco-américaine de 1778 et le traité de paix final avec l’Angleterre de 1783. La mission française de huit ans reste le service le plus important rendu par Franklin à son pays. Sans lui l’Amérique n’aurait pas gagné la Révolution. »

Quelques mois plus tôt, Pathé Films était remonté encore plus loin dans le temps avec le tournage des « Trois Mousquetaires » sur la place des Vosges – initialement nommée place Royale et inaugurée au début du règne de Louis XIII en 1605. Cette production à 60 millions d’euros destinée au grand écran constitue la trentième adaptation du roman d’Alexandre Dumas. Le casting promet : François Civil y incarne D’Artagnan, Eva Green est Milady, Vincent Cassel joue Athos, Romain Duris interprète Aramis et Pio Marmaï, Porthos. Lyna Khoudri incarne Constance Bonacieux, Louis Garrel se glisse dans la peau de Louis XIII tandis que la comédienne luxembourgeoise Vicky Krieps interprète la reine Anne d’Autriche.

Du 4 au 8 août, près du musée Picasso, on tournait aussi la saison 2 de la série « Julia », une production HBO, qui comme dans le cas de Franklin, raconte une histoire franco-américaine. Les épisodes retracent la carrière télévisuelle de la cheffe cuisinière américaine Julia Child. De 1962 à 1976, celle-ci a rendu accessible la préparation de grands plats français auprès des téléspectateurs américains. Le rôle est interprété par l’actrice britannique Sarah Lancashire. Les titres des épisodes de la saison 1 faisaient déjà saliver : « Omelettes », « Coq au vin », « Bœuf bourguignon », « Petits fours », « Crêpes Suzette », « Pains », « Foie gras », « Soufflé au chocolat ». La cuisine française, y’a pas mieux!

Texte : Axel G.

03.09.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

Pour ou contre les SUV vote le 4 février 2024

Pour ou contre les SUV vote le 4 février 2024

Dans le débat sur la circulation à Paris, la question des SUV suscite des discussions animées. Certains prônent une interdiction en raison de leur impact environnemental et de leur encombrement en ville.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Les meilleurs salons de tatouages du Marais

Les meilleurs salons de tatouages du Marais

Le tatouage, pratique millénaire, a longtemps été l’apanage des repris de justice, des dockers, de la pègre et des marins. S’il s’est démocratisé, touchant désormais tous les profils et concernant un français sur cinq, dont 16% de femmes contre 10% d’hommes, il reste encore tabou en raison de son caractère définitif et transgressif.

Piccola Mia, les pizzas de la République

Piccola Mia, les pizzas de la République

Sur la place de la République vient d’ouvrir une brasserie aux accents italiens, qui a rapidement fait oublier l’ancienne Pizza Pino. Bienvenue chez Piccola Mia, fruit de la rencontre joyeuse entre le chef Italien Denny Imbroisi, le pizzaïolo Julien Serri et le mixologue Matthias Giroud qui signe une carte de cocktails créative.