La B.R.I. (brigade de recherche et d’intervention) déployée dans le Marais. Des snipers sur les toits. Les rues Charlot, Pastourelle et du Perche bouclées. Et des voisins éberlués. Vendredi 29 avril au matin, le 3e arrondissement avait des airs de tournage de films. Pourtant, c’étaient bien des scènes réelles qui se déroulaient sous les yeux des passants qui voyaient débarquer une colonne d’intervention prête à partir à l’assaut d’un forcené, retranché dans son appartement.

Voici les faits, parcellaires, tels que le Marais Mood, a pu les reconstituer. Débarquant à vers 7 heures 30 du matin chez un locataire du Passage de Retz – une copropriété située au 9, rue Charlot — un huissier, accompagné d’un serrurier et de déménageurs, a eu la surprise de voir un homme armé, assis sur son canapé avec un fusil 22 long rifle entre les jambes. Il a immédiatement fait demi-tour et alerté la police, laquelle a débarqué peu après dans le quartier.

Le locataire en question était, selon un voisin, un septuagénaire désespéré car il venait d’apprendre qu’il était atteint d’un cancer généralisé. À Noël, l’homme passablement irascible avait jeté son sapin du cinquième étage et brisé, au passage, une verrière. « C’est un geste qui nous a inquiété, il aurait pu blesser quelqu’un ! » abonde un autre voisin. « Il avait emménagé dans cette belle résidence en 2019 mais ne payait plus ses loyers depuis deux ans. Il vivait là seul, dans un duplex de 120 mètres carrés avec ses deux chats ».

Avant d’entreprendre des démarches de recouvrement, son propriétaire lui avait proposé trois autres appartements moins onéreux, mais l’homme ne voulait pas déménager dans une plus petite surface.

Autour de midi, les policiers d’élite sont intervenus pour « aller au contact », comme ils disent dans leur jargon, et ont trouvé sur les lieux… un homme décédé assis dans son canapé. Il s’était suicidé, apparemment avant même l’arrivée de l’huissier.

Texte : Katia Barillot

29.04.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Notre-Dame : le démontage de l’échafaudage a commencé

Le gigantesque chantier de réparation de la cathédrale Notre-Dame de Paris touche à sa fin. Le démontage de l’échafaudage de la flèche a débuté. Elle est à nouveau visible avec, à son sommet, un coq qui trône en majesté. Dans dix mois, les visiteurs pourront retourner sur les lieux dont la réouverture est prévue…

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Votation sur les SUV : Les résultats dans Paris-Centre

Paris a voté contre les SUV. Mais seulement 6% des habitants se sont déplacées aux urnes. Sur les 1 374 532 Parisiens inscrits, 78 121 ont participé au scrutin. Avec 54,55 % de votes favorables, la majorité a exprimé sa volonté de taxer ces mastodontes des rues parisiennes.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

In the Mood for Brunch à L’Inaperçu

C’est un endroit net et bien cadré comme une photo argentique. Normal, dira-t-on, puisque ce café-restaurant possède aussi une partie librairie dédiée à la photographie avec des ouvrages de qualité, parfois rares – sélectionnés par des commissaires différents comme Christine Barthe la responsable photo…

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Boutiques Vintage chic dans le Marais

Le marché de la seconde main a toujours eu ses fans. Il y a cependant vintage et vintage. Du sweat-shirt vendu au poids à la pièce rare restaurée, il y a un monde. C’est la mode du second hand, qui rejoint aujourd’hui les préoccupations environnementales. Surtout, c’est un moyen de se composer des looks uniques à bon prix.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !