La mairie de Paris met les automobilistes au pas. Depuis le 30 août, la vitesse est limitée à 30 kilomètres par heure.

Cette décision touche la quasi-totalité des rues de la capitale, à l’exception du périphérique (70 km/h), de certains grands axes comme les boulevards des Maréchaux, deux portions des quais de Seine, plusieurs voies des bois de Boulogne et Vincennes et, enfin, une poignée d’artères de l’Ouest parisien (Champs-Elysées) et des XIIe et XIVe arrondissements (50 km/h).

Pour le reste, notamment pour le Marais, cela signifie une limitation à 30 km/h partout.

Cette limitation fait grincer les dents de 39% des Parisiens. Et elle ne convainc guère. Selon l’agence de la transition écologique (Ademe), cette mesure n’est pas nécessairement efficace pour lutter contre la pollution de l’air. Une étude de 2014 indique qu’« au-dessus de 70 km/h, les réductions de vitesse ont un effet plutôt positif sur les émissions de particules et d’oxydes d’azote. En dessous de 70 km/h, cet effet est plutôt négatif.

En pratique, la situation est plus complexe puisqu’il faut tenir compte de l’effet de la limitation de vitesse sur la congestion. Le passage de 80 à 70 km/h d’une voie congestionnée va dans le bon sens pour la qualité de l’air, car il favorise la fluidité du trafic. Une évaluation a posteriori serait toutefois nécessaire pour évaluer finement les effets réels sur la qualité de l’air. »

La position de la mairie de Paris est évidemment différente. Selon elle, il s’agit avant tout de favoriser les mobilités douces (marche, vélos, transports en commun, trottinettes) et de lutter contre la pollution sonore et de l’air.

Pour y parvenir, il faut faire baisser l’usage de la voiture, même si les véhicule électriques ou hybrides, de plus en plus nombreux, sont silencieux et non polluants.

Pour David Belliard, l’adjoint au maire en charge des Transports et de la Voirie de la capitale, « le passage de 50 à 30 km/h améliorera la sécurité de tous dans l’espace public et permettra de faire baisser le nombre d’accidents graves, les nuisances sonores et d’adapter la ville au changement climatique ».

Sans enthousiasme excessif, la réduction à 30 km/h est, selon un sondage commandé par la ville de Paris, accueillie positivement par 59% de Parisiens et 36 % des Franciliens. Sans doute parce qu’ils constatent depuis longtemps que, comme le disait une vieille ritournelle, « à Paris, à vélo, on dépasse les autos ».

À certaines heures, et sur certaines voies, la vitesse moyenne est de seulement 15 à 17 km/h !

Texte : Katia Barillot

31.08.21

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

On a visité le nouveau commissariat de police

On a visité le nouveau commissariat de police

Arrivée dans le Marais à la fin de l’été, la police nationale a discrètement pris ses quartiers à deux pas du Carreau du Temple et du square du même nom. Et les 650 fonctionnaires sont, semble-t-il, ravis de débarquer dans l’un de secteurs les plus tendance de la capitale.

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Rue Vieille-du-Temple : le fabuleux chantier redémarre

Un hôtel de luxe verra le jour à l’issue des travaux. Au rez-de-chaussée, les anciennes écuries et remises à voiture accueilleront le restaurant sur la grande cour, tandis que la première cour, sur la rue Vieille-du-Temple, retrouvera deux commerces dans la continuité de son aménagement au 19e siècle.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Idée cadeaux : à la recherche de Marcel Proust

Pour fêter les cent ans de sa disparition, Marcel Proust s’installe chez Maison Fragile, rue de Turenne dans le Marais, sous la forme d’un café éphémère. Jusqu’à Noël, cette petite maison d’édition de porcelaine fondée et tenue par Mary Castel nous invite à découvrir l’écrivain sous l’angle de la gourmandise.

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Rue de Bretagne : la brocante, c’est maintenant !

Collectionneurs, chineurs, passionnés, curieux, flâneurs ou encore amateurs de « récup » : on se donne tous rendez-vous du 25 au 27, rue de Bretagne ! La brocante biannuelle du Haut-Marais reprend du service autour de la mairie du 3e, aux abords du Carreau du Temple,...

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

Galerie Perrotin : Michel-Ange revisité par Tavares Strachan

C’est beau, impressionnant et surtout cela ressemble beaucoup à la pietà de Michel-Ange, celle placée à l’entrée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Normal, il s’agit d’une réplique ! Mais à un détail près. Ici, la Vierge Marie douloureuse tient sur ses genoux le corps du Christ descendu de la Croix avant…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !