Attentat rue des Rosiers le 9 août 1982 à Paris. Photo : Thierry Besnier / MAXPPP

Il aura fallu attendra quarante ans. Le 9 août dernier, un hommage national a été rendu pour la première fois aux victimes de l’attentat de la rue des Rosiers, qui avait fait six morts et vingt-deux blessés, le 9 août 1982.

Ce jour-là, à 13 h 15, deux groupes d’hommes armés arrivés séparément déboulent devant le restaurant ashkénaze Jo Goldenberg. Immédiatement, ils visent les clients et le personnel de ce célèbre établissement du quartier juif du Marais, dans le 4e arrondissement de Paris. Les terroristes, qui attaquent d’abord à la grenade, puis à la mitraillette, sont des membres présumés du Fatah-Conseil révolutionnaire (Fatah-CR), un groupuscule radical dissident palestinien, à l’époque basé en Irak et dirigé par le terroriste Abou Nidal.

L’établissement a déposé le bilan en 2006 puis, après une brève réouverture suivie d’un douloureux déclin, a de nouveau fermé ses portes en 2010. Son emblématique patron, Jo Goldenberg, lui, est mort à 91 ans, en 2014. Véritable institution du quartier, l’adresse a été remplacée par un magasin de prêt-à-porter. Un temps, la plaque commémorative de l’attentat avait même disparu.

Quatre décennies plus tard, au croisement de la rue des Rosiers et de la rue Ferdinand-Duval, s’est tenue une cérémonie commémorant l’attaque antisémite la plus grave en France depuis la seconde guerre mondiale, qui était intervenue deux ans après l’attentat contre la synagogue de la rue Copernic (16e arrondissement de Paris). Étaient présents : les ambassadeurs d’Israël, des Etats-Unis et de Norvège, un adjoint de la maire de Paris, Anne Hidalgo, une représentante du maire de Paris-Centre, Ariel Weil, de la députée de Paris Clara Chassaniol (Renaissance), le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Yonathan Arfi.

« Le garde des sceaux Éric Dupond-Moretti, a pris la parole en dernier pour assurer les victimes et leurs proches de la solidarité de l’Etat », rapporte Le Monde. Le ministre de la Justice a insisté sur l’engagement de la France à combattre l’antisémitisme. « Quarante ans plus tard, un triste constat s’impose : l’antisémitisme, cette bête immonde, n’est pas mort ; elle rampe, plus ou moins masquée. »

Dans son édition du 10 août, Le Monde écrit aussi : « Avant le ministre de la justice, deux victimes de l’attentat se sont exprimées. Manifestement très émue et fatiguée, Jacqueline Niego, 83 ans, qui a perdu son frère aîné, André, dans l’attaque, n’a pas pu terminer la lecture du texte qu’elle avait préparé. Elle a eu le temps de rappeler qu’il avait échappé à la barbarie nazie en se cachant avec sa sœur. Puis elle a insisté : « Pour nous, les familles, les mêmes questions demeurent depuis quarante ans. Pourquoi cet acte antisémite ? Quels sont les véritables commanditaires ? Comment ils [les terroristes] ont pu franchir nos frontières aussi facilement ? Autant de questions sans réelles réponses. » Elle s’est félicitée de l’extradition, par la Norvège, d’un suspect, en décembre 2020. » Il est le seul en détention provisoire en France, à ce jour.

Texte : Katia Barillot

03.09.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Que faire dans le Marais pour la journée du patrimoine 2022 ?

Journées du patrimoine 2022 dans le Marais : animations gratuites au Musée Carnavalet. Le musée de la ville de Paris spécialisé, depuis 1880, dans l’Histoire de la capitale de la préhistoire à nos jours accueille les collections, sans cesse enrichies dans l’hôtel des Ligneris (dit Carnavalet) et l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau.

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

HBO, AppleTV+, Pathé Films… Silence, on tourne dans le Marais !

L’été, à Paris, c’est la saison des tournages, parce que la ville est déserte. En août, le Marais s’est transformé en plateau de cinéma. Rue de Braque, par exemple, la chaîne de AppleTV+ tournait des épisodes d’une série consacrée à Benjamin Franklin, avec Michael Douglas dans le rôle-titre.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Le programme fantastique de la 20e Nuit Blanche (1er oct.)

Pour la 20e édition de la Nuit blanche – eh oui, déjà vingt ans – la directrice artistique Kitty Hartl a placé la barre haut. Sa scénographie s’inspire, assure-t-elle, du Jardin des délices, du peintre flamand Jérôme Bosch. Si c’est vrai, alors la fête sera réussie car ce triptyque sur bois datant de 1500…

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Le Café Fika, c’est la Suède dans le Marais

Enfin, il a rouvert ! Fermé pendant trois ans pour cause de travaux et de Covid, le café de l’Institut suédois, rue Payenne dans le Marais, a repris du service début septembre. Après un changement de propriétaire… et de nom.

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

L’Ukraine à la MEP : le « journal » de Boris Mikhaïlov

Kharkiv, Sloviansk, le Donbass… Réalisées depuis plus de cinquante ans en Ukraine, les photographies de Boris Mikhaïlov (né en 1937) résonnent avec l’actualité. C’est justement dans les villes et régions où Vladimir Poutine sème aujourd’hui la mort que le photographe a promené ses objectifs depuis cinquante ans.

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !