Marche Look Up le 12 mars 2022

Série : avant la présidentielle, le Marais Mood explore les motivations des jeunes électeurs français.

Pierre Louis, militant chez « Résistons ! »

Pierre Louis vient de Normandie, plus précisément Assé le Boisne, un petit village de 1200 habitants du Nord de la Sarthe. Il étudie actuellement en première année de droit à Alençon, et c’était la première fois qu’il visitait Paris ! 

• Comment est né ton intérêt pour la politique ?

Pierre Louis, militant chez « Résistons ! » : « Je me suis intéressé très jeune à la politique, car j’ai grandi dans une famille extrêmement politisée. Avec un père de droite et un frère franchement à gauche, il y a toujours des débats d’idées chez nous. En classe de terminale, j’ai d’abord créé une antenne relais pour Amnesty International. Après mon baccalauréat scientifique, j’ai lu l’ouvrage Aurore ou crépuscule : Résistons ! de Jean Lassalle, et j’ai eu une véritable révélation. Avant cette lecture, je le voyais comme un grand bonhomme rigolo, d’ailleurs souvent présenté ainsi de la sorte par les médias. Mais depuis, j’ai découvert un individu profondément engagé pour les droits de l’homme. Il vient comme moi d’un petit village, et sait à quel point le monde rural est mal desservi et peu dynamique. »

Les qualités de Jean Lassalle ?

« Il est le seul qui incarne la voix du peuple français rural, sans pour autant se limiter à cela. Il n’a pas une conception du pouvoir verticale et autoritaire comme Emmanuel Macron. Au contraire, il souhaite décentraliser les décisions et c’est ce que j’apprécie. C’est un homme proche des Français. En témoigne son Bus Tour de 2022 : il a sillonné la France entière pour venir à la rencontre de tous. »

Quel avantage, pour les jeunes, de voter Lassalle ?

« Jean Lassalle veut instaurer un RSA pour les jeunes en dessous de 25 ans, en fonction des revenus de chacun. Il souhaite aussi rendre les APL plus accessibles en revenant sur la réforme en 2020, et que l’État puisse mieux contrôler les logements non conformes aux normes, souvent loués à prix fort aux étudiants. »

Son programme économique ?

« Jean Lassalle souhaite redynamiser les territoires ruraux, en les réindustrialisant. Il souhaite mettre en place de meilleures voies de communication et davantage de transports dans les campagnes. Il souhaite relancer le secteur de la recherche, notamment dans le social et dans l’énergie, dans le but de trouver des alternatives au nucléaire. »

Et sur l’écologie ?

« Il veut instaurer une transition écologique, sans établir un plan de sortie du nucléaire pour autant. En fait, il souhaite surtout développer la recherche dans les énergies propres, en particulier le solaire. »

Quid du service militaire qu’il souhaite instaurer ?

« Le service civique et militaire obligatoire aurait lieu de septembre à juin, l’année juste après l’obtention du baccalauréat. Les jeunes auront alors le choix entre un service militaire classique à l’armée, ou un service civique comme il en existe déjà aujourd’hui. Cela permettrait aux jeunes de rencontrer des gens venus d’autres horizons, venus des quatre coins de la France, et de s’ouvrir sur d’autres réalités comme, ce que vivent les personnes âgées dans les EHPADs. De plus, ce service civique permettrait d’obtenir le financement d’un permis de conduire. »

Quelle est sa position sur l’OTAN ?

« Jean Lassalle veut totalement sortir de l’OTAN, et pas seulement du commandement intégré, comme le souhaite par exemple Éric Zemmour. Globalement, Il désire retrouver la souveraineté de la France à l’international, car elle n’a fait que suivre les États-Unis depuis trop longtemps. »

En 2006, Jean Lassalle a fait une grève de la faim pour dénoncer le phénomène des délocalisations. Un commentaire sur ce sujet ?

« Selon moi, cette grève marque un événement majeur dans le parcours de Jean Lassalle. Elle illustre sa conviction inébranlable quand il s’agit de défendre ses idées. Il s’est mis en danger, s’est battu durant cette grève, et il en a gardé des séquelles. C’est un homme fidèle à ses idéaux et c’est à cela que l’on voit qu’il vit véritablement pour le peuple français. »

Quelque chose à ajouter ?

« J’invite tous les jeunes à s’intéresser à la politique, car sinon, c’est elle qui va s’intéresser à eux. Il faut également s’ouvrir le plus possible au débat avec les autres. Engagez-vous et allez voter ! »

Texte : Morgane Joulin

26.03.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

Douze jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2024, la flamme olympique traversera Paris de long en large pendant deux journées, n’oubliant aucun arrondissement, les 14 et 15 juillet. Elle arrivera dans le Marais le 14 juillet dans l’après-midi à partir de 16 heures environ et jusqu’à 16h46 précises.

Législatives 2024 : vos candidats dans les 3e et 4e

Législatives 2024 : vos candidats dans les 3e et 4e

Voici les candidats officiellement investis pour la 5e circonscription de Paris (les 3e et 10e arrondissements) aux élections législatives de 2024 : Nouveau Front Populaire : Pouria Amirshahi, ancien « frondeur » anti-Hollande, il a conseillé Benoît Hamon sur les...

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

Européennes 2024 : Glucksmann en tête dans le Marais

La liste conduite par Raphaël Glucksmann arrive en tête dans les deux arrondissements du Marais avec 29,41 % dans le 3e arrondissement et 29,41 % dans le 4e. Elle est aussi victorieuse dans le 2e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e et 18e.

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

14 juillet : où voir la flamme olympique dans le Marais

Douze jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2024, la flamme olympique traversera Paris de long en large pendant deux journées, n’oubliant aucun arrondissement, les 14 et 15 juillet. Elle arrivera dans le Marais le 14 juillet dans l’après-midi à partir de 16 heures environ et jusqu’à 16h46 précises.

Huîtres et poissons : le P’tit Mousse connaît son métier

Huîtres et poissons : le P’tit Mousse connaît son métier

Pourquoi aller s’enquiquiner jusqu’au Wepler ou à la Coupole, alors qu’il y a le P’tit Mousse ? A la fois bar à huîtres et restaurant de poissons, cette adresse de la rue Rambuteau remplace avantageusement les brasseries parisiennes de la place Clichy et du boulevard Montparnasse.

Maison Bretonne, la Bretagne rue de Rivoli

Maison Bretonne, la Bretagne rue de Rivoli

A deux pas du métro Saint-Paul et quelques encablures du BHV, vient de s’installer un petit bout de Bretagne. A la barre de ce nouveau navire, la cheffe France. Originaire du Finistère, elle tourne des crêpes depuis plus de 20 ans, alors après avoir expérimenté le kiosque à emporter – Food Breizh sur les quais de Seine…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bienvenue ! Vous êtes inscrits à la newsletter du Marais Mood !