Les restaurateurs de la place du marché Sainte-Catherine ont le blues. Pour la première fois cette année, il n’y aura pas de musique sur ce qui est l’une des plus anciennes – et l’une des plus charmantes – places de Paris. « Nous, les restaurateurs de la place, sommes écœurés, dit Rémy Guilbert, président de la place Sainte-Catherine. Visiblement, nous sommes devenus les boucs émissaires de la mairie, qui nous a pris en grippe. »

Derrière l’apparente sérénité de cette « place de village », le torchon brûle entre certains riverains, qui se plaignent du bruit, et les six restaurants de la place pavée, qui s’efforcent de mener leurs affaires dans le respect des règles.

« Nous sommes les premiers conscients du caractère de cette place, qu’il convient de préserver, mais les contrôles tatillons que nous subissons, parfois tous les jours, confinent au harcèlement, affirme un restaurateur. La police est appelée à tout propos. Récemment, un établissement a écopé de 130 euros d’amende parce que son tableau de menu dépassait d’un mètre la limite de sa terrasse ! C’est bien le signe d’une hostilité à notre égard. »

Un autre professionnel abonde : « Bien sûr que tout le monde est d’accord pour remettre de l’ordre dans le cœur historique de Paris. Et d’ailleurs nous l’avons fait : le dernier établissement ferme à minuit et demi maximum, même en été ; nous sommes raisonnables et notre clientèle, très tranquille. Nous payons les abus du restaurant Joséphine qui faisait du vacarme, mais il a fermé voilà des mois », dit un autre professionnel qui, comme les autres, a l’impression de faire l’objet d’une punition collective. « Depuis, tout le monde redouble d’attention et veille à ne pas perturber le voisinage. »

Quelques voisins demeurent franchement hostiles, expliquent les restaurateurs : « Certains nous prennent en photos, se plaignent auprès de la mairie. Et, ça marche : ils ont l’oreille de la municipalité. C’est quand même dingue ! Ces gens emménagent sur une place qui a toujours été un lieu commercial et, ensuite, ils se plaignent de l’activité. Le fait que, pour la première fois, il nous a été interdit de faire venir un groupe pour la Fête de la musique en dit long. Ce n’est pas tellement que la Fête de la musique soit réellement bonne pour notre chiffre d’affaires mais cela montre de manière symbolique que nous faisons l’objet d’un traitement à part. » Et il conclut, dépité : « Face à un tel ostracisme, nous sommes sans voix. » Et sans musique.

Texte : Katia Barillot

21.06.22

L’ACTU, C’EST PAR ICI

François Margolin, retour d’Ukraine

François Margolin, retour d’Ukraine

Scénariste, réalisateur, producteur, François Margolin est l’auteur d’une vingtaine de films de documentaires ou de fiction, dont « L’opium des talibans », « Les petits soldats » ou « salafistes ». Début mai, il est parti en Ukraine en pleine guerre et est revenu avec le sentiment d’avoir assisté à un génocide qui en rappelle les tragédies du XXe siècle.

La fête de la musique dans le Marais

La fête de la musique dans le Marais

Cette année, la fête de la musique célèbre ses 40 ans. Le Marais Mood vous a préparé un petit parcours géographique pour déambuler durant cette édition 2022, où l’ambiance risque d’être aussi chaude que la météo !

Dans le Marais, une scène de crime à peine croyable

Dans le Marais, une scène de crime à peine croyable

De retour d’un long week-end de l’Ascension, les Maraisiens ont appris avec stupéfaction que leur quartier, d’ordinaire si calme, avait été le théâtre d’un terrible fait divers dans la nuit de samedi 28 mai au dimanche 29. La scène de crime est à peine croyable, digne d’un film de série noire. Cette nuit-là…

EN CE MOMENT SUR LE MARAIS MOOD

3 bars lesbiens où se retrouver

3 bars lesbiens où se retrouver

On parle souvent de « quartier gay » du Marais, de « bar gay » ou encore de « gay pride », mais qu’en est-il des espaces conçus par et pour femmes queer, et notamment des femmes lesbiennes ? Pour rétablir cette parité, Le Marais Mood vous fait un état des lieux des meilleurs bars lesbiens du Marais !

L’afro végétarisme (podcast)

L’afro végétarisme (podcast)

Aujourd’hui Mood(ern) fait la place à une tendance dans le végétarisme qui s’impose, le végétarisme qui se glisse partout et cette fois-ci on le retrouve dans la nourriture africaine, qui est à tort décriée. Nous allons donc explorer d’autres régimes exempts de protéines animales et pour cela nous recevons…

Move your body au Festival Jogging

Move your body au Festival Jogging

Pourquoi vous allez devoir aller vous dépenser au Festival Jogging ? Cet événement qui, u 29 juin au 3 juillet 2022, le Festival Jogging revient au Carreau du Temple pour sa seconde édition, apporte un regard décalé et stimulant sur le monde du sport et des arts à travers des expositions, spectacles…

WHAAAAAAAT ?!

 

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

You have Successfully Subscribed!

WHAAAAAAAT ?!

Tous vos amis vous parlent de la newsletter du Marais Mood mais vous ne l'avez pas reçue ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir toutes les semaines des nouvelles de votre quartier préféré. ☆

Bravo ! Vous rejoignez les amis du Marais Mood !